Céleste ma planète [roman]

CÉLESTE MA PLANÈTE, par Timothée de Fombelle (Gallimard jeunesse, 2016, coll. Folio junior)

célesteDans un monde du futur, alors que les tours font plusieurs centaines d’étages et que toutes les activités sont en hauteur, un jeune garçon vit seul, loin de sa mère pour qui le travail est une priorité, et qui lui remplit le frigo chaque semaine à distance. Sérieux, le garçon ne profite pas de la situation, il est habitué à la solitude, seulement entrecoupée de moments avec son seul ami et son père laveur de carreaux… Un jour à l’école au 115ème étage, il se retrouve à côté d’une nouvelle élève prénommée Céleste. Mais l’après-midi, la jeune fille a disparu, mais notre héros qui vient de tomber amoureux de l’inconnue décide de partir à sa recherche… Il s’avère que la disparue a une mystérieuse maladie…

Ce court roman a été reçu en spécimen en fin d’année scolaire dernière. Il était paru  en version courte en 2007 dans le magazine « Je bouquine », mais je l’ai découvert à l’occasion de sa sélection dans notre défi lecture inter-collèges pour les 5e. Je suis facilement entrée dans l’histoire, même si on a peu d’informations sur le narrateur, même pas son prénom. On ne comprend pas tout de suite qu’il s’agit d’un monde d’anticipation, même s’il y a quelques références bien futuristes (les voitures rangées à la verticale, des tours très hautes avec tout ce qu’il faut pour vivre dedans). La jeune fille, Céleste, représente notre planète et sa peau se détruit au fur et à mesure des mauvaises habitudes de l’homme sur terre. Ce conte est bien écrit, avec des phrases simples, sans vocabulaire compliqué. Il est illustré par moment, ce qui permettra aux faibles lecteurs de visualiser l’histoire. Je n’ai pas particulièrement aimé ces dessins, pas très jolis, mais je peux comprendre que cela peut attirer des lecteurs. En tout cas, le sujet est abordé de façon métaphorique intéressante, même si cela donne l’impression que la plupart des adultes s’en fichent de la planète et que seuls des enfants pourraient la sauver… Un court roman qui devrait plaire aux petits lecteurs.

A partir de 9 ans selon Ricochet.

On en parle sur les blogs : Calypso, Blog-o-noisettesEcolitt (projet de recherche sur l’écologie en littérature à l’université d’Angers), Escolas da Europa, L’ouvr’age, Chez Clarabel, Deux pour une

Voir le site très complet d’un fan.

Publicités

4 réflexions sur “Céleste ma planète [roman]

    • caro 26 octobre 2017 / 16:23

      C’est une lecture qui sera très facile à conseiller aux élèves ! 🙂

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s