Ennemis de sang, tome 2 : Le roi de Huka-Huka

ENNEMIS DE SANG, tome 2 : LE ROI DE HUKA-HUKA, par Francis Carin (scénario et dessin) et David Caryn (dessin) (Glénat, 2016)

Suite du tome 1. 1914. Omer, qui a quitté sa riche famille pour Anvers, a embarqué sur un navire à destination de Québec avec Louis, un ami, alors que la guerre arrive dans la ville flamande. Enfin, c’est ce qu’ils croyaient, car le navire change de mains pendant le trajet et se détourne vers le Mexique, pour y transporter des armes. Passagers clandestins, Omer et Louis aident l’équipage officiel à reprendre le contrôle du bateau, qui se trouve alors au beau milieu du Pacifique… Mais des sous-marins allemands sont aussi dans les parages et torpillent le navire… Echoués sur une plage loin de tout, les survivants tentent de s’organiser, mais ces Robinsons vont connaître de nombreuses mésaventures…

Voici un album emprunté en bibliothèque, car j’avais un avis globalement positif (même si pas hyper enthousiaste) sur le premier volume. Vu que la lecture datait, j’ai dû relire le tome 1 avant de m’attaquer à ce tome 2. Autant j’ai trouvé que le premier album tenait à peu près la route, autant j’ai trouvé que dans ce second opus, l’histoire partait dans tous les sens. Entre les pirates qui détournent le navire, le sous-marin qui le torpille ensuite, des membres d’équipage dévorés par les requins, ou encore les indigènes cannibales et la rencontre avec la future reine d’un atoll polynésien, j’ai trouvé ça trop rapide, trop dense et avec trop d’actions pour que cela paraisse vraiment crédible. En peu de temps, Omer et son ami Louis vivent vraiment trop d’événements exceptionnels. Bref, pour moi le scénario est trop irréaliste pour vraiment tenir en haleine et emporter la lectrice que je suis. Les dessins sont aussi parfois décevants, surtout les portraits : les pirates ont de bonnes trognes de pirates malfamés et effrayants, les personnages principaux sont tout l’inverse, cela donne un effet assez manichéen. La princesse polynésienne n’est pas non plus toujours réussie au niveau de son portrait… Bref, vous l’aurez compris, je ne suis pas fan non plus du trait (même si je serai bien incapable de dessiner comme les deux auteurs l’ont fait !). Tout cela laisse une impression étrange, heureusement que cela se lit tout seul, sans prise de tête, mais je ne sais pas si je me précipiterai lorsque les deux autres volumes (cette série est annoncée en 4 tomes) arriveront en bibliothèque… Dommage, car l’idée de départ était plutôt bonne…

Non mentionné sur l@BD, je dirais à partir de 13 ans.

On en parle (bien peu) sur les blogs, au point que je n’ai pas trouvé de chronique de blog (mais je suis disposée à rajouter votre lien si vous avez écrit un billet sur cet album !)

Premières planches à voir sur le site de l’éditeur.

Cet album participe, avec un peu de retard, à la-bd-de-la-semaine-150x150, cette semaine chez Noukette qui regroupe les billets de tous les participants !

Publicités

8 réflexions sur “Ennemis de sang, tome 2 : Le roi de Huka-Huka

  1. Jérôme 8 novembre 2017 / 17:01

    Pas une franche réussite on dirait. Tu as eu au moins le mérite de donner à la série une seconde chance 😉

    Aimé par 1 personne

    • caro 8 novembre 2017 / 18:01

      Oui voilà, c’est tout à fait ça.

      J'aime

  2. noukette 8 novembre 2017 / 18:16

    Une série dont je n’avais pas entendu parler mais finalement, vu ton billet, je me dis que je ne rate pas grand chose…

    Aimé par 1 personne

    • caro 8 novembre 2017 / 21:27

      C’est malheureusement ça… Pourtant l’idée de départ était bonne…

      J'aime

  3. Blandine 8 novembre 2017 / 21:11

    Zut alors… Dès que je vois « 1914 », je suis attirée mais là, j’avoue que je ne vais pas tenter :-/

    Aimé par 1 personne

    • caro 8 novembre 2017 / 21:25

      Là, la guerre est vue de très très loin, puisque le héros quitte l’Europe dès le début du conflit… Donc ce n’est pas la date qu’il faut retenir…:-/

      J'aime

  4. Mo' 8 novembre 2017 / 21:23

    Un album que je découvre avec ta chronique et je pense m’en tenir là. Le scénario me semble effectivement un peu dense pour que toutes ces pistes puissent être correctement traitées

    Aimé par 1 personne

    • caro 8 novembre 2017 / 21:25

      Voilà, c’est tout à fait ça, ça part dans trop de directions… et c’est bien dommage !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s