Star-crossed lovers [roman]

STAR-CROSSED LOVERS, par Mikaël Ollivier (Thierry Magnier, 2002, coll. Romans)

star crossed

Clara est fille d’ouvrier délégué syndical, dans une usine qui existe depuis trois générations. Elle a 17 ans, vit dans un modeste pavillon, entourée de ses trois jeunes soeurs et vient de redoubler sa seconde. François-Guillaume, qui se fait plus souvent appeler Guillaume, est quant à lui fils du patron de l’usine. Fils unique, il vit dans un milieu aisé, dans une maison chic, a sauté une classe et fait très propre sur lui. Le soir de l’anniversaire de Clara, un coup de téléphone interrompt la fête : l’usine va fermer. C’est la consternation pour la famille, que vont-ils devenir ?

Le lendemain, Clara achète pour son père des journaux au kiosque, et croise par hasard un jeune garçon maladroit qui achète les mêmes titres que lui. C’est le coup de foudre entre les deux adolescents… Au lycée, ils font plus ample connaissance, jusqu’à ne plus pouvoir se quitter…

Voici un roman jeunesse ancien, qui a déjà 15 ans. Je l’ai acheté puis lu après l’avoir repéré sur une liste de diffusion des professeurs-documentalistes, car ce roman était proposé en lien avec le thème « dire l’amour » étudié en 4e en français. J’ai dévoré ce texte de 200 pages en une seule soirée (chose qui m’arrive rarement !), prise dans cette histoire d’amour sur fond de conflit social, réécriture de Roméo et Juliette à l’époque moderne. L’histoire se passe au tout début des années 2000, il y a donc certains termes un peu datés, mais qui ne dérangent pas plus que cela. Ce qui est plus ’embêtant’, c’est que le récit ne fait pas très actuel : pas de téléphone portable à 16 ans, cela paraît inconcevable de nos jours. Internet n’est pas non plus très diffusé à l’époque du récit, l’un des deux n’avait pas d’adresse mail par exemple… C’est plus ce côté-là un peu désuet de nos jours (mais qui m’a rappelé ma propre adolescence) qui m’a dérangé que les clichés sur les deux familles : les ouvriers, famille nombreuse et bordélique qui écoute de la musique pop, et de l’autre côté les patrons, famille bourgeoise, calme, avec un fils unique et qui aime écouter de l’opéra…  Je ne sais pas si les élèves s’identifieront à de tels personnages qui vivent sans téléphone portable et (presque) sans internet…

Sinon, au niveau du style, j’ai été surprise au départ par le changement de narrateur à chaque chapitre, en alternance, mais sans mentionner qui c’est. Ce n’est pas toujours facile de se repérer dès les premières lignes. Les sentiments sont bien décrits, la naissance des sentiments puis l’amour fou entre les deux, les premières fois… Certains passages peuvent choquer les âmes les plus prudes (sur la masturbation par exemple), mais franchement, il n’y a rien de bien choquant là-dedans. J’ai plutôt relevé l’esprit poétique de certaines phrases pour décrire leur relation physique, qui est bien décrite sans faire dans l’indiscret, le trash et le trop détaillé… Bref, un beau roman d’amour que cette réécriture moderne de Roméo et Juliette, qui fera fondre les cœurs les plus romantiques…

A partir de 13 ans selon Ricochet, je le conseillerais pour les 3e et les 4e bons lecteurs…

On en parle sur les blogs : Blogonoisettes, Nota-bene, Enna litt (ancien blog) , Au fil des pages, Carnet de bord littéraire

Ce roman a reçu plusieurs prix : Prix du roman miroir 2003, Prix J’ai lu, J’élis 2004, Prix de la ville de Bruxelles 2004, Prix Farniente 2005.

Publicités

2 réflexions sur “Star-crossed lovers [roman]

  1. saxaoul 13 novembre 2017 / 11:29

    Je l’ai lu au moment de sa sortie et il fait partie de ces romans qui m’ont fait renouer avec la littérature de jeunesse à la fin de mes études. Je ne le proposerai pas aux élèves aujourd’hui car il y a des choses un peu datées mais ça reste un bon roman.
    Sinon, pour « Dire l’amour », tu connais « Une preuve d’amour » de Valentine Goby ? Si ce n’est pas le cas, je te le recommande vivement !

    Aimé par 1 personne

    • caro 16 novembre 2017 / 19:20

      Je l’ai découvert via une liste de diffusion des profs docs, effectivement certaines choses sont datées alors je ne sais pas comment des ados d’aujourd’hui réagiraient… et sinon pour « une preuve d’amour », je l’ai lu et même chroniqué sur ce blog (https://leslecturesdecaro.wordpress.com/2014/01/24/une-preuve-damour/), mais trois ans après, je n’en garde pas un souvenir très vif !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s