BD fait de société

L’adoption, tome 2 : La garùa

L’ADOPTION, tome 2 : LA GARÙA, par Zidrou (scénario) et Arno Monin (dessin et couleurs) (Bamboo, 2017, coll. Grand angle)

Suite et fin du tome 1. Un an et demi après que son fils et sa belle-fille aient été arrêtés par la police pour enlèvement d’enfant, Gabriel, le grand-père de Qinaya, se rend au Pérou pour retrouver sa petite fille de cœur retournée dans son pays natal après l’arrestation. Le vieil homme a engagé un détective privé qui a retrouvé sa trace, mais la rencontre avec la fillette ne se passe pas comme il l’espérait : elle a oublié la langue française et le reconnaît à peine. L’homme quelque peu désabusé tente de rentrer le plus rapidement possible en Belgique, auprès de son épouse qui a perdu la tête et de sa fille. Mais son retour est retardé, et il rencontre un autre belge, Marc, à la recherche de la dépouille de sa fille unique décédée lors du séisme 18 mois plus tôt… Les deux hommes vont partir à la découverte du pays…

J’ai enfin réussi à mettre la main sur ce volume 2, et j’ai attendu un peu avant de le lire. J’avais peur de dévorer cet album trop vite sans le savourer, ou même d’être déçue du fait d’en attendre trop. Une fois ma lecture faite, j’en garde une drôle de saveur, ce n’est pas une déception, loin de là, mais je peux dire dès à présent que j’ai préféré le premier volume. Je crois que je ne m’attendais pas à une telle histoire. En effet, on voit très peu la petite fille dans ce volume, c’est Gabriel qui est vraiment le personnage central. L’homme voyage dans le pays en attendant son retour au bercail, il ment sur sa situation familiale en n’avouant pas qu’il a un fils emprisonné. La situation en Belgique est quant à elle vraiment mauvaise, entre un père adoptif en prison, un divorce, une grand-mère qui perd la boule…

Il n’y a donc pas grand-chose de réjouissant dans cette seconde partie où la famille est totalement disloquée, et même la rencontre entre Qinaya et Gabriel est assez triste. Heureusement que certains dialogues sont toujours aussi enlevés, avec des réflexions savoureuses comme Zidrou sait les écrire, pour avoir un peu le sourire avec cette histoire globalement mélancolique. En même temps, un happy end aurait été étrange et loin de la réalité, donc même si ce n’est pas du tout le scénario auquel je m’attendais, j’ai quand même apprécié de passer un moment aux côtés du retraité, qui à travers ce voyage lointain va redécouvrir ce qui est essentiel pour lui. Par contre, petit détail, lors de ma lecture, j’ai été désarçonnée par les dialogues en espagnol non sous-titrés, et moi qui ne comprend absolument rien à cette langue, cela ne m’a pas aidé à entrer dans l’histoire ! Mis à part ces points relatifs au scénario, je dois avouer que les dessins sont toujours aussi magnifiques, et les portraits vivants. Un régal pour les yeux !

Je dirais à partir de 13/14 ans.

On en parle sur les blogs : La bibliothèque de Noukette, Un amour de BD, D’une berge à l’autre, Le blog du petit carré jauneSamba BD, Chroniques de l’invisible, Le blog de Galleane

Premières planches à voir sur Izneo.

Cet album est présenté dans le cadre de la-bd-de-la-semaine-150x150, cette semaine chez Noukette qui regroupe les billets de tous les participants.

26 réflexions au sujet de “L’adoption, tome 2 : La garùa”

  1. Tu n’es pas la première à dire que le second volet de ce récit est un poil en dessous (côté qualité) du premier. Reste que je ne l’ai toujours pas lu, que je reste curieuse de lire ce diptyque à mon tour, mais que je n’en fais pas une priorité (pour tout dire) 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Je crois qu’on est tous plus ou moins déstabilisé par cette suite proposée et pour ma part j’ai vraiment apprécié la façon dont il traite ce après. L’auteur est allé où on ne l’attendais pas et j’ai aimé être surprise.

    Aimé par 1 personne

    1. Ca aurait été trop simple d’aller là où les lecteurs auraient voulu, donc c’est quand même un bon choix cette direction pour le tome 2, même si ma préférence va au premier volume !

      J'aime

  3. Super déçue par cette suite, je me suis franchement ennuyée… Bien sûr je ne m’attendais pas à une happy end, mais là j’ai trouvé que ça tournait en rond et que ce récit était vraiment trop différent du premier pour en faire un diptyque avec une unité de sens.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s