BD fait de société, BD jeunesse

Journal d’un enfant de lune

JOURNAL D’UN ENFANT DE LUNE, par Joris Chamblain (scénario) et Anne-Lise Nalin (dessin) (Kennes, 2017)

journal enfant lune.jpg

Morgane et sa famille viennent de déménager. Cela ne plaît pas à l’ado qui a dû quitter ses amis pour ce nouvel endroit où elle ne connaît personne. Alors, comme tout bon ado qui se respecte (!), elle râle et passe le plus clair de son temps avec ses écouteurs dans les oreilles. Elle aide peu ses parents avec les cartons du déménagement et refuse de s’occuper de son petit frère pendant que les parents font des travaux de décoration dans la maison. Un soir, par hasard, elle tombe sur le journal intime de Maxime, un ancien occupant de la maison, atteint d’une maladie qui l’empêche de voir la lumière de soleil. Morgane est subjuguée par les écrits de Maxime, et va tout faire pour essayer de le retrouver, mais aussi pour aider des enfants atteints de la même maladie que Maxime…

Voici un album grand format que j’ai vu passer sur les blogs, certainement lors d’un mercredi BD… Le scénariste ne m’est pas inconnu, puisqu’il s’agit de l’auteur des Carnets de Cerise, magnifique série jeunesse. Ici, point de série, mais un one-shot qui met en lumière une maladie orpheline. L’histoire est assez simple, mais loin d’être simpliste. Elle n’a pas non plus un ton didactique, et informe sur la maladie d’une manière naturelle, par petites touches. C’est instructif, mais sans avoir l’impression de lire un article de magazine médical… L’histoire se concentre autour de Morgane, ado tout à fait normale dans ses réactions et son comportement, qui va s’ouvrir aux autres par l’intermédiaire des écrits de Maxime en s’engageant dans une association. Ses parents sont assez cools tout de même : ils tentent d’être compréhensifs avec le déménagement, mais sont aussi fermes quand il le faut. C’est une famille où le ton ne semble jamais monter, où il n’y a pas de problèmes particuliers, et c’est très bien aussi d’avoir des personnages comme cela, cela change des héros torturés, des familles qui cachent des histoires, et autres situations plus ou moins compliquées… L’histoire se déroule d’une manière fluide, et rebondit même sur la fin d’une façon assez inattendue (enfin moi, je ne m’attendais pas à celle-ci, même si j’avais un doute…).

Ainsi, c’est une bien belle histoire, loin d’être mièvre que nous propose Joris Chamblain. Il est servi en plus par le très beau dessin, dynamique et réaliste, d’Anne-Lise Nalin (dessinatrice déjà rencontrée dans Premières vendanges, mais dont je ne garde pas de souvenirs ou presque). J’ai vraiment aimé sa façon de dessiner l’héroïne Morgane, ses cheveux et son style bien à elle. Les décors ne sont pas très accentués, les cases se concentrant le plus souvent sur les portraits, mais il faut reconnaître que cela n’alourdit pas la lecture. Les couleurs sont légères mais travaillées, lumineuses sans être criardes. Bref, que du bon dans cet album, vraiment bien fait, et qui se conclut par une page documentaire à la fin apportant un peu plus d’informations sur cette maladie orpheline et ses conséquences.. Journal d’un enfant de lune fut pour moi une belle surprise, alors j’espère la mettre très bientôt entre les mains des élèves !

A partir de 10/11 ans, je dirais.

On en parle (beaucoup) sur les blogs : Capocapesdoc, Au fil des livres, Un amour de BD, Le blog du petit carré jaune, Les idées de Ju, Vibration littéraire, Pretty books

Cet album participe à  , cette semaine chez Noukette qui regroupe dans sa bibliothèque les liens de tous les participants… !

46 réflexions au sujet de “Journal d’un enfant de lune”

  1. J’ai bien aimé cet album, surtout pour l’effet qu’il a eu sur mes fils, les questions qu’ils soulèvent, le message qu’il fait passer… Très belle manière de sensibiliser les lecteurs à une maladie dont on parle assez peu

    J’aime

    1. C’est tout à fait ça, et puis il y a aussi la notion d’engagement dans cet album, quand Morgane décide de s’impliquer pour les malades, de prendre du temps pour d’autres personnes… J’ai trouvé cela très beau !

      Aimé par 1 personne

  2. C’est marrant, je ne l’avais pas vue passer cette BD. J’aime bien la mise en abyme dont tu parles, et comme je suis une fan absolue des carnets de Cerise (même si là il n’y a pas franchement de rapport tu me diras), je suis très tentée !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s