BD aventure, BD sentimentale

Edelweiss

EDELWEISS, par Cédric Mayen (scénario) et Lucy Mazel (dessin et couleurs) (Vents d’ouest, 2017)

edel1947, Olympe, jeune femme issue d’une famille bourgeoise, souhaitant être indépendante, rencontre à un bal un ouvrier de chez Renault, Edmond. Tous deux tombent amoureux, mais le jeune homme a peur de ne pas être au niveau pour son beau-père. Pourtant les deux sont très attachés l’un à l’autre, au point que les rêves de l’une deviennent ceux de l’autre : parisien n’ayant jamais vu la montagne, Edmond fait son service militaire à Chamonix, tandis qu’Olympe poursuit toujours son rêve de gravir le Mont-Blanc comme son aïeule… Leur chemin de vie va les mener à se battre pour ce rêve, malgré les accidents de parcours et les départs de proches…

J’ai emprunté cet album en bibliothèque après l’avoir vu passer plusieurs fois sur les blogs. Le titre me tentait moyennement, mais l’enthousiasme des blogueurs était tel que je me suis dit que je ne pouvais pas passer à côté. Et bien, grand bien m’a pris, car l’histoire est tout simplement magnifique. J’ai lu cet album d’une seule traite, et j’ai fini en larmes à la fin, tellement l’histoire est à la fois belle et triste. On suit l’évolution du couple, qui a l’objectif de gravir un sommet alpin, et leur amour qui grandit, tout en connaissant des hauts et des bas.

Le scénario est sacrément bien construit, on s’attache sans peine à ces personnages principaux. Il est fait référence à des personnes ayant vraiment existé, nos deux héros étant eux-mêmes inspirés de Roland et Marguerite Gosmat à qui le livre est dédié (je n’ai rien trouvé sur eux sur internet…). J’ai apprécié de voir Simone de Beauvoir ou Yves Saint-Laurent apparaître au détour d’une case. Egalement, l’histoire du cousin d’Olympe qui part avec un ami belge en expédition aux alentours de Noël m’a rapidement fait penser à l’histoire réelle, dite « Vincendon-Henry », que j’avais entendue à la radio il y a quelques semaines (écouter ici l’émission de France Inter qui fait référence à l’expédition tragique de Jean et François en 1956), et je savais donc avant la fin comment cette expédition allait finir… L’ambiance de l’album va donc en s’alourdissant, avec les morts qui s’accumulent chez les proches des deux amoureux, les accidents et soucis de santé aussi. Certains passages sont particulièrement forts. Mais à chaque fois, le couple tient bon, c’est vraiment un bel exemple d’amour qui dure… La fin est très forte en émotions, c’est sacrément bien amené… Le dessin de Lucy Mazel est particulièrement adapté à ce récit : les portraits sont très fins, les paysages magnifiques… Les couleurs sont parfois un peu foncées, mais correspondent aux situations. Bref, c’est un véritable régal pour les yeux !

Pour terminer, et vous l’aurez certainement compris avec les mots ci-dessus, Edelweiss est mon coup de cœur du moment, un album qui marque, entre histoire d’amour et paysages montagnards de toute beauté. Cela donne une bande dessinée à ne rater sous aucun prétexte !

A partir de 13 ou 14 ans, selon moi.

On en parle sur les blogs : La bibliothèque de Noukette, Lecturissime, Au milieu des livres, Petites madeleines, La ronde des post-it

Cet album participe à la-bd-de-la-semaine-150x150, et cette semaine c’est Moka, au milieu des livres, qui regroupe les liens des billets des participants !

46 réflexions au sujet de “Edelweiss”

  1. J’ai vu passer également sur les blogs mais j’avais pas pris le temps de regarder les images. Le dessin me plait bien, le thème montagnard aussi, je me le note donc pour une prochaine résa BD. Merci pour la découverte!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s