La fille qui mentait pour de vrai [roman]

LA FILLE QUI MENTAIT POUR DE VRAI, par Catherine Grive (Le Rouergue, 2018, coll. DoAdo)

fille mentait.jpgKimberly, surnommée Kim, use fréquemment des mensonges pour ne pas décevoir, pour embellir sa vie aux yeux de ses camarades ou pour s’inventer un petit ami… Cela la dépasse parfois, ses mensonges l’amenant à affabuler de plus en plus… Fille d’un chauffeur routier originaire de Suède, elle vit avec sa mère et son petit frère, tandis que son père effectue des transports dans une zone où il n’est joignable que par courrier. Mais au fil du temps, Kim ne sait plus quoi lui écrire, et attend désespérément un courrier de lui… Mais pourquoi sa mère lui ment-elle à propos de son mari ? Qu’est-ce qu’elle lui cache ? Comment Kim, reine du mensonge, n’a-t-elle rien vu venir ?

Voici un roman écrit par l’auteure de La plus grande chance de ma vie, un roman qui m’avait bien plu. Là, ce titre m’a moins accrochée. J’ai eu du mal à le sentir proche de cette ado qui ment comme elle respire. Le récit met du temps à démarrer, en tout cas, je n’ai pas eu un moment où je me suis sentie aspirée par l’histoire, incapable de lâcher le roman. J’ai plutôt trouvé que l’ado avait une vie triste, usant du mensonge à de trop nombreuses reprises pour ne pas blesser les autres ou pour se rendre intéressante.  La famille de Kim n’est pas non plus des plus intéressantes : le petit frère a des passions étranges pour son âge, la mère parle peu, le père est absent et Kim ne connaît pas sa famille de Suède, sauf son grand-père qu’elle a rencontré une fois là-bas, dans un village perdu… Autant dire que l’atmosphère familiale n’est pas des plus légères, et n’incite pas à se sentir proche de Kim.

La fin est plus intéressante, avec le secret lié au père, un non-dit de la part de la mère, un mensonge dissimulé pour protéger ses enfants. C’est assez touchant, même si c’est un peu trop précipité sur la fin. Bref, un avis mitigé pour moi sur ce texte dont j’espérais quelque chose de différent… Cela ne m’empêchera néanmoins pas de découvrir d’autres textes de cette auteure !

A partir de 12 ans selon Ricochet.

On en parle sur les blogs : Les billets de Fanny, Nouveautés littérature jeunesse, L’arbre à lireCunéipage

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s