Ma chère sœur [roman]

MA CHÈRE SŒUR, par Alf Kjetil Walgermo (Bayard, 2018)

soeurEli Anne est norvégienne. A 16 ans, elle vient de perdre au printemps Amalie, sa sœur d’un an sa cadette. Les deux étaient inséparables, et Eli Anne se remet bien difficilement de cette absence. Aussi quand son père lui demande de supprimer la page Facebook de sa sœur, elle ne peut s’y résoudre, et décide de paramétrer le compte pour pouvoir lui écrire sans que les autres puissent la lire. Ainsi, elle va pouvoir écrire à sa sœur disparue ce qu’elle a sur le cœur, ses regrets mais aussi comment la vie continue sans elle, particulièrement comment son groupe de musique évolue…J’ai emprunté ce texte en bibliothèque car il faisait partie des nouveautés et le pitch lu sur le site de la bibliothèque me tentait bien. Surprise en l’ouvrant, le texte n’est imprimé que sur la page de droite. C’est assez perturbant au départ, et je n’ai pas trop compris comment ce choix éditorial se justifiait. Le récit se lit bien vite, les posts Facebook s’enchaînant assez rapidement, au rythme d’un chaque jour, du 5 octobre au 24 décembre. L’héroïne et l’auteur de ce récit étant norvégien, le récit se déroule en Norvège,et mis à part quelques éléments géographiques ou les prénoms, cela ne change pas grand-chose au récit, mais lui donne seulement une petite touche différente. Il y a par contre des références musicales que je n’ai pas toujours saisies, ne connaissant pas spécialement Patti Smith, idole de la jeune défunte. Il y a aussi quelques textes en anglais qui devaient être secondaires puisque l’éditeur français ne les a pas traduits en bas de page.

Ma chère sœur est un texte globalement agréable, sans grande difficulté de lecture, et avec une présentation originale qui m’a fait penser à Ne t’inquiète pas pour moi d’A. Kuipers (où il s’agissait de post-it). J’ai aimé ce voyage en Norvège, l’approche du deuil de la sœur même si on n’a qu’un seul point de vue. Le choix d’écrire à la défunte sur les réseaux sociaux est intelligent et la fin est assez bien amenée, même si on s’en doute… Voici un texte que je ne regrette pas d’avoir découvert, mais je regrette que l’histoire soit un peu survolée et que l’on ne s’attache pas plus que cela aux deux jeunes filles. J’ai donc une impression mitigée sur ce texte… Dommage…

A partir de 14 ans selon Ricochet.

On en parle sur les blogs : Livheryn lecture, La récréation littéraire, Nouveautés-jeunesse, Les instants volés à la vie

Publicités

4 réflexions sur “Ma chère sœur [roman]

  1. Ma Lecturothèque 27 août 2018 / 09:29

    J’ai souvent du mal quand on ne s’attache pas plus que ça aux personnages ; ils tiennent le récit, quand même ! Mais bon, peut-être le conseillerai-je si jamais une amie recherche ce genre de lecture. C’est à chacun.e de se faire son avis, en fin de compte 😉

    Aimé par 1 personne

    • caro 28 août 2018 / 16:05

      Oui, c’était mon ressenti, mais effectivement, c’est un texte qui peut plaire quand on cherche quelque chose de court…

      Aimé par 1 personne

  2. Mokamilla 28 août 2018 / 07:59

    Pas totalement convaincue par ton enthousiasme mitigé bien que le sujet puisse terriblement me parler.

    Aimé par 1 personne

    • caro 28 août 2018 / 16:04

      Ce roman aurait mérité d’être plus développé… parce que le sujet est intéressant ! Mais je ne doute pas qu’il conviendra aux « petits » lecteurs !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s