Mes nuits à la caravane [roman]

LES NUITS A LA CARAVANE, par Sylvie Deshors (Rouergue, 2018, coll. DoAdo)

nuits caravaneA Bellac, petite commune de Haute-Vienne, Lucile a 16 ans et ne supporte plus de vivre avec son père. Depuis quatre années que sa mère est décédée, elle a repris la gestion de la maison familiale tandis que son père n’a plus de travail et d’objectifs dans la vie à part boire. Son alcoolisme a détruit la petite famille, et a fait suite au décès de la mère de Lucile et à l’incendie du restaurant familial, incendie jamais résolu… Lucile décide donc sur un coup de tête de vivre quelques temps dans la caravane de l’autre côté de la parcelle familiale, là où sa mère aimait s’isoler pour peindre… Mais au-delà d’un simple lieu, cela va raviver chez la jeune fille des souvenirs enfouis, et presque involontairement elle va chercher à savoir ce qui s’est passé quelques années auparavant… Heureusement que ses amis Léna, Djoul et Ben vont l’aider, d’abord en l’aidant à aménager le lieu, puis en le rendant vivant. Encore une nouveauté empruntée à la bibliothèque, dans une collection que j’aime beaucoup. Le récit de Lucile tient en 150 pages environ, et même si j’ai eu du mal à accrocher au départ, j’ai au final bien apprécié cette lecture. L’héroïne, Lucile, est attachante : c’est une jeune fille déterminée et sacrément autonome, qui a peut-être grandi trop vite suite au départ de sa mère. Elle est soutenue par ses trois amis et Louis, un vieil homme et ami de la famille qu’elle a toujours côtoyée. Son père est bien souvent invisible dans le récit, Lucile cherchant à l’éviter le plus possible.

La situation n’est donc pas très réjouissante, mais Lucile qui va creuser dans le passé va découvrir des personnes et des événements dont elle n’avait pas connaissance et va progressivement « s’adoucir » vis-à-vis de son père, qui lui aussi va évoluer, suite au déménagement de sa fille. On n’a d’ailleurs pas l’opinion de ce dernier, c’est juste Lucile qui raconte, mais on ressent dans l’écriture de Sylvie Deshors l’évolution du père, qu’on apprécie guère au départ, mais qui s’avère au final compréhensif et complètement perdu.

J’ai beaucoup aimé les personnages des adolescents, des vrais amis qui s’entraident, toujours disponibles en cas de coups durs, soucieux de l’écologie, mais avec aussi des passe-temps normaux (faire les boutiques…). Les personnages secondaires sont bien exploités aussi. Le cadre géographique du roman, un coin perdu de France, est original, et paraît vraiment exister : je dois avouer que je ne connaissais pas cette commune du haut-Limousin, mais les lieux sont bien décrits et en fin de roman, il est indiqué que ce texte a été écrit lors d’une résidence d’écriture à Bellac. Cela change des textes qui se passent en ville uniquement.

Bref, cela donne un moment de vie très réaliste, qui met en avant un lieu où il ne se passe pas grand-chose, d’où les jeunes ne cherchent qu’à partir dès qu’ils le peuvent… un lieu comme il en existe beaucoup en France. L’auteure en parle d’ailleurs pendant un chapitre, et on se doute qu’on n’est pas dans la fiction dans ces paragraphes-là. J’ai vraiment apprécié cet aspect-là, qui n’est pas souvent mis en avant dans les romans jeunesse.

Au final, moi qui n’avait pas d’attentes vis-à-vis de ce texte, j’ai passé un agréable moment avec Lucile, une héroïne attachante. Encore une bonne pioche pour moi !

A partir de 14 ans selon Ricochet.

On en parle sur les blogs : Chez Clarabel, Les billets de Fanny, Le club lecture @dos

Extrait à lire depuis le site de l’éditeur.

Visiter le blog de l’auteure.

Publicités

5 réflexions sur “Mes nuits à la caravane [roman]

    • caro 6 octobre 2018 / 17:19

      Le fait que ça se passe à la campagne dans un endroit perdu m’a beaucoup parlé !

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s