BD, BD fantastique, BD jeunesse, Manga sentimental

Hôtel Pennington

HÔTEL PENNINGTON, par Ced (scénario) et Ileana Surducan (dessin) (Makaka éditions, 2018)

Les parents de Charlotte viennent de quitter leur travail pour racheter et remettre en état un vieil hôtel délabré, l’hôtel Pennington. Ils vont passer l’été dans les travaux, tandis que leur fille de 11 ans va découvrir les lieux avec un garçon du voisinage, Chuck… Mais il se révèle que seule Charlotte voit les fantômes dans des chambres de l’hôtel, et elle découvre bientôt que ceux-ci sont bloqués dans ce monde sans pouvoir trouver le repos dans l’au-delà. Heureusement que la jeune fille, aventurière et bienveillante, va les aider à atteindre leur ultime destination…

Voici aujourd’hui un album jeunesse choisi à la bibliothèque parmi les nouveautés. Je n’étais pas très motivée pour le lire, je crois que s’il n’avait pas été sur le présentoir des nouveautés, je ne l’aurais pas choisi. Mais finalement, je ne regrette pas la découverte. Le dessin est très doux, de plus en plus au fil des pages : au premier abord, les cases ne paraissent pas toutes terminées, mais on sent que l’auteure prend de l’assurance au fil des planches. Et au final, ces presque 100 pages se tournent très facilement. Les couleurs sont claires, lumineuses, c’est un plaisir à regarder. Je trouve les portraits de Charlotte, ronds et souples, très jolis.

Concernant le scénario, il est habilement construit, en découpant l’histoire en chapitres (un par fantôme). A chaque fois, Charlotte résout l’énigme de la mort du fantôme, et on a en fil rouge le personnage de Chuck qui se révèle être lui aussi un fantôme alors qu’il ne le savait pas. Les dialogues sont parfois un peu simplistes (quand la mère raconte qu’elle a rencontré l’adjoint au maire qui est content que la famille retape l’hôtel, cela sonne assez « monde des bisounours »), mais le reste globalement passe bien. Les personnages sont attachants, le duo Charlotte/Chuck fonctionne bien. Les deux se complètent bien, s’entraident, se supportent… un bel exemple d’amitié, même s’ils vivent à deux époques différentes. On trouve aussi quelques touches d’humour et un peu de réflexion, tous les ingrédients pour un joli cocktail !

Vous l’aurez compris, j’ai donc été agréablement surprise par cet album jeunesse, alors que je n’en attendais rien du tout au départ. Je pense l’ajouter à une prochaine commande pour le CDI, les élèves aimant souvent les histoires de fantômes. On verra bien leur réaction !

Plusieurs planches à découvrir sur le site de l’éditeur.

Non mentionné sur l@BD, mais je conseillerais à partir de 9-10 ans

Visiter le site et le blog de la dessinatrice.

Cet album participe à labd bleuchez Noukette, cette semaine, qui regroupe les billets des autres fous des bulles !

28 réflexions au sujet de “Hôtel Pennington”

    1. Merci à vous de votre passage ici ! J’ai bien aimé, oui, c’est frais et original. Je pense que ce sera la même chose pour les élèves, car je vais acheter cet album pour le CDI d’ici la fin de l’année.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s