BD historique

Simone de Beauvoir

SIMONE DE BEAUVOIR, UNE JEUNE FILLE QUI DÉRANGE, par Sophie Carquain (scénario) et Olivier Grojnowski (dessin) (Marabout, 2016, coll. Marabulles)

simone

Biographie de Simone de Beauvoir, jeune fille de bonne famille au fort caractère et qui refuse de rester dans le rôle auquel son statut la cloisonne. Déjà petite, elle osait franchir les limites en s’affirmant, quitte à être punie. Très jeune, ayant du mal à s’entendre avec les enfants de son âge, elle se réfugie dans les livres, et se forge progressivement son opinion de la femme, qu’elle partage avec sa petite soeur. Adolescente et jeune femme, elle continue d’aller à l’encontre de la bien-pensance de l’époque liée à son statut. Elle enlève le poids de la religion dans sa pensée, et proclame sa devise « la plume, pas l’aiguille ». Elle ne veut pas d’enfant, n’est plus croyante, et souhaite écrire sur Dieu, la mort, la liberté, la condition des femmes. Elle lutte contre les préjugés en passant son bac dès que celui-ci est ouvert aux femmes, et chose inédite pour l’époque, en passant aussi l’agrégation de philosophie… Aujourd’hui sur le blog, un album repéré lors d’un précédent « mercredi BD ». Je crois que sans cela, je ne serais jamais allée vers lui, parce que le sujet ne m’inspirait pas… Cela aurait été une erreur, car quel bel album ! Pour moi qui n’y connaissais rien ou presque à Simone de Beauvoir, j’ai vraiment découvert une femme hors-du-commun, à la forte personnalité alors que son statut ne la prédisposait pas du tout à s’exprimer et à penser par elle-même, à une époque où les femmes étaient cantonnées à la cuisine et aux enfants. Simone a réussi à passer outre les barrières pour mener sa vie comme elle l’entendait. Il n’y a que sur la fin que j’ai (facilement) reconnu Jean-Paul Sartre, qu’elle rencontre pendant ses études. Par contre, j’ai découvert Zaza, son amie bourgeoise qui rentre au fil des années dans le cadre familial, et c’est d’ailleurs cela qui la perdra… C’est ce passage-là, quand Simone se révolte contre l’ordre bien établi qui a conduit son amie à la mort,  que j’ai trouvé le plus fort. C’est à ce moment-là qu’éclate toute la rancœur qu’a Simone contre les gens de son rang social, et qu’elle décide véritablement de quitter sa famille pour vivre sa vie comme elle l’entend.

J’ai noté également que le récit est organisé en chapitres agrémentés de citations extraites des œuvres de Simone, ou d’autres auteurs sur elle. C’est agréable à parcourir, cela ponctue la lecture, et donne du rythme.

En terme de graphisme, j’ai aimé le trait d’Olivier Grojnowski, au crayon à papier. Il regorge de nombreux détails au niveau des vêtements, et les personnages sont reconnaissables sans souci. Par contre, le découpage des planches est assez classique, avec le plus souvent 4 cases par planche. Cela offre à la fois un coté rassurant mais aussi lassant par moment. Heureusement que le récit est assez enlevé pour passer outre cette répétition. Second bémol, j’aurais aimé avoir une petite partie documentaire à la fin, qui n’aurait pas été de trop pour la novice que je suis. Mais bon, j’irai trouver les infos ailleurs…

Côté objet, le livre est très beau, avec sa couverture rigide, ses pages légèrement beige et son papier très agréable à manipuler. C’est suffisamment rare pour le signaler, je trouve !

Pour moi qui n’ai pas fait d’études littéraires, Simone de Beauvoir était une auteure féministe, célèbre pour sa citation « on ne naît pas femme, on le devient », grâce à cet album, j’ai pu aller au-delà de cette phrase pour découvrir un peu plus une femme si particulière… Comme souvent, cet album est une bien jolie découverte grâce aux bulleurs du mercredi, particulièrement Moka je crois.

Je conseillerais à partir de 14 ans

On en parle (trop peu) sur les blogs : Acciolivres, The lady and the black cat, Loraillou que faillou

Premières planches à voir depuis le site de l’éditeur.

Interview de la scénariste à lire sur le blog Oncle Fumetti.

Cet album participe à labd bleu, cette semaine c’est Moka qui nous accueille au milieu des livres pour partager nos jolies découvertes !

27 réflexions au sujet de “Simone de Beauvoir”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s