L’odyssée d’Hakim, tome 1

L’ODYSSÉE d’HAKIM, tome 1 : DE LA SYRIE À LA TURQUIE, par Fabien Toulmé (Delcourt, 2018, coll. Encrages)

odyssee.jpg

Récit du voyage d’Hakim, syrien issu d’une famille normale. Jardinier comme son père, il a réussi à monter sa pépinière et commence juste à voir apparaître le fruit de son travail quand le printemps arabe se produit et que les Syriens, comme les Egyptiens, les Tunisiens et les Lybiens manifestent pour plus de liberté… Mais en Syrie, la réaction du régime au pouvoir est ultra-violente : arrestations et tortures deviennent le lot quotidien. Hakim, qui a aidé un manifestant, a été arrêté, puis libéré. Son entreprise a été réquisitionnée par l’armée, et il perd aussi son appartement tout neuf dans un quartier de Damas connu comme favorable à la rébellion. Ses parents lui demandent alors de quitter le pays, craignant pour sa vie, en souhaitant que cela ne soit que provisoire… Il se rend d’abord au Liban voisin, chez un ami, puis n’y trouvant pas de travail, décide d’aller à Amman en Jordanie chez des cousins, avant de se rendre en Turquie…

Voici aujourd’hui le dernier album de Fabien Toulmé (déjà présent sur ce blog avec Les deux vies de Baudouin et Ce n’est pas toi que j’attendais), une bande-dessinée reportage, témoignage d’actualité. L’auteur est honnête dès le départ dans son avant-propos, en annonçant que pour la fluidité de la narration du récit, il a effacé les interprètes et a parfois trahi en modifiant des détails et des noms, pour des raisons de sécurité. Je trouve cela très franc de commencer par cela, surtout qu’après, on suit Fabien Toulmé lors de ses rencontres avec Hakim. L’album navigue donc entre les rencontres à Aix-en-Provence et les souvenirs d’Hakim, entre la Syrie, le Liban, la Jordanie et la Turquie. A chaque fois, on se sent proche du personnage principal, qui a du mal à trouver du travail dans les pays où il se rend et et victime de racisme (particulièrement en Jordanie, où le seul travail qu’il obtient est au noir).

Côté graphique, le trait est toujours reconnaissable, particulièrement les nez. C »est un style qui me plaît, assez dépouillé, sans détails inutiles. On ne passe pas trop longtemps dans chaque case, c’est une lecture qui est aisée. Les couleurs sont peu nombreuses : c’est souvent la bichromie qui est utilisée avec le blanc et le noir. Marron et bleu sont les deux couleurs utilisées tout au long du récit. Parfois, exceptionnellement, on a un peu de rouge bordeaux, mais c’est uniquement quand l’histoire se passe en France, lorsque l’auteur rencontre le témoin. Une façon simple mais efficace pour se repérer dans l’histoire.

Le récit est agréable à lire, l’auteur montrant le temps long qu’il lui a fallu pour recueillir le témoignage d’Hakim. Son trait est simple et très lisible. Il parvient à faire passer des sentiments : peur, désespoir..mais aussi l’espoir d’une vie meilleure.

L’odyssée d’Hakim, avec un titre en référence au célèbre texte d’Homère, a été pour moi un très bon album, épais (260 pages environ), et c’est le premier d’une trilogie. C’est une façon très intéressante pour mettre un nom derrière les terribles actualités, et pour mieux comprendre la guerre en Syrie (les explications données en début d’album sont particulièrement claires !). J’ai très envie de lire le tome 2 maintenant, d’autant plus lorsque la 4ème de couverture montre une carte de l’Europe avec le parcours d’Hakim jusqu’à Aix-en-Provence… Par contre, je ne sais pas quand cette suite est prévue… N’attendez pas la suite avant de vous lancer !

Non mentionné sur l@BD, je dirais à partir de 13 ou 14 ans.

On en parle sur les blogs : Mes échappées livresques, Suzanne veut lire, Un amour de BD, Passion BD, Litténerante, Pages de lecture de SandrineComme dans un livre

Lien vers le blog de l’auteur, et son compte instagram.

Cet album participe à labd bleu, premier rendez-vous de l’année qui se déroule aujourd’hui chez Noukette dans sa bibliothèque !

Publicités

19 réflexions sur “L’odyssée d’Hakim, tome 1

  1. noukette 9 janvier 2019 / 09:31

    J’en ai commencé la lecture puis je l’ai interrompu… Ça ne devait pas être le bon moment. Mais je compte bien la reprendre cette année ! 😉

    J'aime

  2. Madame 9 janvier 2019 / 20:28

    Je l’ai commandée à Noël et je ne l’ai pas eue, je vais donc me l’offrir!

    J'aime

  3. Karine:) 10 janvier 2019 / 03:11

    Fort tentant. J’aime beaucoup Fabien Toulmé. Mais je pense que je vais attendre le tome 2.

    J'aime

  4. Natiora 10 janvier 2019 / 08:17

    C’est intéressant de comprendre l’actualité à travers la BD. Mais il faut avoir envie de s’y plonger, et pour l’instant, j’ai plutôt besoin d’évasion.

    J'aime

  5. Stephie 11 janvier 2019 / 09:23

    Il est sur ma PAL, lecture à venir 😉

    J'aime

  6. Sabine Faulmeyer 12 janvier 2019 / 16:16

    J’hésite mais à te lire… tu me donnes vraiment envie et c’est cette envie qui compte !

    J'aime

  7. Jérôme 12 janvier 2019 / 16:31

    Je suis comme toi, j’attends la suite avec impatience !

    J'aime

  8. Antigone 13 janvier 2019 / 10:36

    Je ne lis pas facilement ce genre de récits, je vais attendre le bon moment aussi et l’envie… mais c’est un album qui semble intéressant.

    J'aime

  9. Nathalie 13 janvier 2019 / 19:53

    Pourquoi pas ? J’avais beaucoup aimé son premier album, même si bien évidemment, le thème est totalement différent…

    J'aime

  10. Alice 13 janvier 2019 / 22:07

    Je n’ai pas encore lu Toulmé mais je suis bien tentée, en particulier ici pour l’histoire.

    J'aime

  11. Bouma 15 janvier 2019 / 16:48

    encore un titre à rajouter dans ma wish list 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s