Boom [roman]

BOOM, par Julien Dufresne-Lami (Actes sud junior, 2018, coll. d’une seule voix)

boom

Etienne, fêtard, a pour meilleur ami Timothée, au caractère opposé au sien : gentil, bien éduqué, posé. En terminale, ils participent tous deux à un voyage scolaire à Londres, et la vie de Tim s’arrête sur un pont, fauché par une voiture conduite par un fou de Dieu. On suit Etienne qui parle à son ami disparu, cherche les mots et évoque l’absence, les souvenirs, les éclats de rire passés…

Voici un roman acheté pour le CDI du collège, un peu à cause/ grâce au sujet mais aussi et surtout pour la collection « d’une seule voix », que je trouve peu commune : un texte sur un sujet fort, à lire d’un souffle. Dans cette collection, j’avais déjà beaucoup apprécié 146298 de Rachel Corenblit (non chroniqué sur ce blog par manque de temps). Ici dans ce texte au titre intrigant mais dont on comprend vite le sens, il est question d’une amitié détruite par la mort d’un des deux amis. Au fil des pages, on en apprend plus sur les deux garçons, ce qui les unissait, leur complémentarité, mais aussi leurs différences. Les propos d’Etienne, unique narrateur, sont parfois décousus, mais comme on est dans sa tête, avec ses pensées, on comprend mieux cette désorganisation, et puis il ne s’adresse qu’à son ami disparu, à personne d’autre. En fait l’auteur a bien construit son texte, car au fil des pages et des chapitres très courts, on en apprend plus sur le moment tragique de la mort de Tim, et la culpabilité que ressent son ami. Les chapitres alternent les souvenirs du passé ensemble et le récit de l’après, l’enterrement, la vie sans Tim, le retour au lycée, le bac… Le récit est poignant de réalisme sur l’amitié, la vie d’ado (au lycée et à côté, les soirées, les relations amoureuses…), mais aussi le terrorisme. Bref, j’ai beaucoup aimé ce texte, même s’il est particulièrement triste. Cela m’a fait penser à la chanson des Chedid « on ne dit jamais assez« … Un texte qui ne laissera pas les lecteurs de marbre…

Non mentionné sur Ricochet, je conseillerais à partir de 13/14 ans…

On en parle sur les blogs : D’une berge à l’autre, La bibliothèque de NouketteLa rousse bouquine, Les pages qui tournent, Abracadabooks

Extraits à lire sur le site de l’éditeur, où on apprend également que ce livre a reçu le prix 2018 des lycéens et apprentis du Haut-Rhin.

Publicités

5 réflexions sur “Boom [roman]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s