Direct du coeur [roman]

DIRECT DU COEUR, par Florence Medina (Magnard jeunesse, 2018, coll. M.)

directTim est un lycéen qui ne travaille pas spécialement. D’ailleurs, ses notes ont chuté en seconde, et sa mère, célibataire, craint (déjà) pour son bac. Pour éviter l’échec lors de l’examen, elle l’a inscrit à une option dès la première, option qui est censée lui rapporter des points pour obtenir le précieux sésame. Mais comme l’option cinéma était déjà pleine et celle sur l’overboard inexistante, à son grand désespoir, il a été inscrit au cours de LSF, un acronyme totalement inconnu pour lui. Et pour rajouter à son malheur, les cours ont lieu le vendredi de 16h30 à 18h30. Autant dire qu’il va falloir qu’il soit motivé pour s’y rendre… Mais la découverte du monde des sourds, avec une prof qui parvient à l’accrocher et à le motiver, va conduire Tim là où il n’aurait jamais cru…

Une lecture de cet été, empruntée en bibliothèque à cause de sa couverture particulière. Franchement, j’ai beaucoup aimé ce titre que j’avais vu circuler auparavant sur Instagram. J’ai trouvé le personnage de Tim très crédible (l’ado qui manque de motivation, qui pense plus à passer du temps avec ses amis qu’à ses cours, qui se demande comment fonctionne les filles…), et le contexte aussi : on a de vrais lieux cités dans le texte, des stations de métro, des quartiers parisiens… On a presque l’impression de se trouver juste à côté de Tim, comme s’il était filmé dans ses actions quotidiennes. Sans être pédagogique, le texte de Florence Médina nous transmet plein d’informations sur la langue des signes françaises, quelques signes (avec une façon particulière de les transcrire dans le texte), la manière de parler… C’est très réussi pour mettre en avant cette langue !

Sans spoiler la fin, j’ai juste été moins emballée par celle-ci, parce que le contexte est différent, et que Violette, la fille qui attire Tim ne me plaisait pas plus que cela, parce que ses réactions sont vraiment trop excessives pour moi. Pour autant, Direct du cœur est une belle découverte, et je compte acheter ce texte pour les « grands » collégiens cette année au CDI.

A partir de 13 ans selon Ricochet.

On en parle sur les blogs : Bulle de Manou, Dans ta page, On l’a lu, Mes écrits d’un jour

Extrait disponible sur le site de l’éditeur.

Publicités

2 réflexions sur “Direct du coeur [roman]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s