Spill zone, tome 1

SPILL ZONE, tome 1, par Scott Westerfeld (scénario) et Alex Puvilland (dessin) (Rue de Sèvres, 2018)

couv_spill_zoneDepuis trois ans, Addison, jeune adulte, vit avec sa petite soeur Lexa à proximité d’une ville désertée. Trois ans se sont écoulés depuis un événement particulier qui a dévasté ce lieu et laissé d’étranges phénomènes se mettre en place : des pantins de chair pendent un peu partout dans les bâtiments, des objets bougent seuls en formant de drôles de sigles…  Lexa est aussi devenue muette suite à l’événement, sa poupée a mystérieusement pris vie et communique avec elle par télépathie… « Addie » quant à elle, vit grâce aux photos qu’elle prend dans la zone interdite, et qu’elle revend par l’intermédiaire d’un galeriste. Elle a cependant ses propres règles : elle refuse d’aller dans les bâtiments, évite la zone de l’hôpital… Mais lorsqu’on lui propose un gros contrat pour ses photos, elle ne peut faire autrement que d’accepter, malgré les risques…

Spill zone est un album assez inhabituel pour moi. La couverture me tentait bien peu, d’apparence assez froide et l’ombre du loup ne m’inspirait pas du tout. Le thème du post-apocalyptique n’est vraiment pas ma tasse de thé, tout cela me semblait assez glauque, de plus je n’ai pas besoin de ça avec l’automne qui arrive (ses jours qui raccourcissent, sa luminosité moins existante…) Bref… Il est certain que cet album ne nous emmène pas au pays des bisounours, loin de là, mais il se lit bien quand même, et au final, j’ai globalement apprécié cet album qui se trouve au-delà de ma zone de confort de lecture. L’histoire d’Addison/Addie et de sa soeur Lexa est particulière, car elles sont orphelines depuis le jour où leur ville a été décimée, alors que leurs parents travaillaient à l’hôpital… C’est forcément touchant, et on s’attache à ces héroïnes qui survivent dans un monde qui est définitivement différent de ce qu’elles ont pu connaître.

Le dessin d’Alex Puvilland, français vivant aux USA et travaillant dans l’animation, est assez particulier, j’ai eu du mal à m’y faire. Selon les angles choisis, les personnages n’ont parfois pas les mêmes têtes. C’est assez bizarre au début, mais comme il y a peu de personnages, on ne peut pas les confondre non plus. Les couleurs ne sont pas forcément réalistes, ce sont des aplats, parfois mal finis, un peu grossiers, mais cela correspond à l’ambiance de l’album, car ça ne l’enjolive pas, au contraire.

L’histoire est bien écrite, on suit l’héroïne Addie avec une certaine appréhension car les événements dans la ville sont vraiment étranges et elle risque sa peau à chaque fois. De nombreuses questions restent en suspens dans ce tome : par exemple, pourquoi la poupée de Lexa parle-t-elle ? Pourquoi semble-t-elle vouloir opposer les deux soeurs ? Et pourquoi Lexa, qui semblait muette, peut finalement dire quelques mots ? Quel mal ronge la ville d’Addie ? Le suspense du scénario est bien maintenu tout au long de ce premier tome, au point que j’aimerais bien savoir la suite maintenant ! Il ne me reste plus qu’à dénicher le tome 2, sorti en début d’année 2019.

On en parle sur les blogs : Un petit bout de bib(liothèque)Les lectures de Mylène, Une faim de loup à lunettes, Parfums de livres

Quelques planches à voir sur Izneo.

Je conseillerais à partir de 13 ans.

Cet album participe à labd bleu aujourd’hui au milieu des livres chez Moka.

7 réflexions sur “Spill zone, tome 1

  1. noukette 9 octobre 2019 / 08:42

    Je connais Scott Westerfeld pour ses romans qui marchent fort dans mon collège (j’ai adoré la série Uglies !) mais pas certaine de me lancer dans cette BD par contre…

    J'aime

  2. Stephie 9 octobre 2019 / 14:22

    Pas plus tentée que ça, sorry

    J'aime

  3. Bouma 9 octobre 2019 / 15:23

    je garde un bon souvenir de cette série, notamment à cause du dessin et de son style particulier.

    J'aime

  4. Antigone 12 octobre 2019 / 09:12

    Je n’avais pas encore croisé cet album. Moi non plus ce genre de couvertures ne m’attire pas d’emblée mais il y a parfois de bonnes surprises derrière !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s