Un été sans maman

UN ÉTÉ SANS MAMAN, par Gregory Panaccione (Delcourt, 2019, coll. Shampoing)

étéLucie est envoyée passer les vacances d’été chez un couple d’amis de sa mère, en Italie. Elle ne parle pas leur langue, autant dire que la communication va s’avérer difficile. Mais pourtant, la fillette va parvenir à se faire comprendre, et va explorer les environs… Elle va découvrir de drôles de choses qui se passent sur cette plage et dans la maison…

Voici un épais album de plus de 270 planches, emprunté sur le seul nom de l’auteur, Gregory Panaccione, lu dans Chronosquad ou Un océan d’amour. Ici, comme dans « un océan d’amour », on est sur un album sans texte (ou presque), et au départ, cela est assez désarçonnant. En même temps, comme la langue entre Lucie et le couple qui l’accueille n’est pas la même, on peut aussi comprendre la raison de ce choix. L’histoire se déroule bien, elle est suffisamment développée pour qu’on s’intéresse aux vacances de la fillette. L’aspect fantastique n’apparaît pas dès le départ, mais au final, des poissons qui marchent, un visage étrange qui mange du fromage, des enfants qui grandissent subitement pour revenir à leur état normal ensuite… tous ces aspects hors du commun passent finalement bien. En tout cas, si on accepte de se laisser balader par l’auteur et de retourner en enfance…

Niveau graphique, j’ai retrouvé le trait de l’auteur, avec des personnages adultes qui ressemblent vraiment beaucoup à ceux de Chronosquad, surtout au niveau des visages. Le trait est facilement reconnaissable, mais au départ, j’ai eu du mal à considérer que l’homme du couple n’était pas le voyageur dans le temps de Chronosquad, parce que son visage est vraiment identique, contrairement à son profil… Même chose pour l’espèce de fantôme de la maison qui ressemble étrangement aux grosses têtes de la série de voyages dans le temps. Pas de surprise graphique donc, et même au départ un aspect redondant qui m’a légèrement agacée. Mais au final, un graphisme intéressant, que j’ai eu plaisir à retrouver tout au long de l’album.

Je me doutais de la fin, que j’ai trouvée touchante, et j’ai apprécié le court texte qui explique ce qui s’est passé et résout l’énigme, comme Lucie l’a fait dans l’histoire. Au final, Un été sans maman est un album qui m’a bien plu, par ses aspects poétiques et fantastiques. Un joli souvenir de lecture !

Non mentionné sur l@BD, je dirais à partir de 13 ou 14 ans…

On en parle (trop peu) sur les blogs : Le petit carré jaune, Oncle Fumetti

Quelques planches à voir sur le site de l’éditeur.

Cet album participe à labd bleu, avec tous les billets des participants regroupés aujourd’hui chez Stephie de mille et une frasques !

 

16 réflexions sur “Un été sans maman

    • caro 12 février 2020 / 14:24

      C’est mignon, oui, mais pas que…

      J'aime

    • caro 12 février 2020 / 14:25

      Un livre à lire en été, ça marche aussi !

      J'aime

  1. Hilde 29 janvier 2020 / 18:56

    Je suis tentée aussi. « Un Océan d’amour » se trouve dans ma bibliothèque.

    Aimé par 1 personne

    • caro 12 février 2020 / 14:26

      L’auteur reprend des ficelles d’un océan d’amour, maus y apporte une touche supplémentaire car il fait ici le scénario.

      J'aime

  2. Jerome 30 janvier 2020 / 17:14

    Un bel album, oui. Panaccione est très fort pour mettre en place ce genre d’ambiance tendre et poétique.

    Aimé par 1 personne

    • caro 12 février 2020 / 14:27

      Oui, c’est certain, et je ne m’attendais pas à cette touche fantastique parmi cette ambiance…

      J'aime

  3. Madame 3 février 2020 / 01:14

    Je ne connais pas et j’ai très envie de découvrir; le dessin me plait beaucoup, l’histoire aussi!

    Aimé par 1 personne

    • caro 12 février 2020 / 14:28

      Si tu ne connais pas l’auteur, tu vas te régaler !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s