Romans jeunesse

Double 6 [roman]

DOUBLE 6, par Emmanuel Trédez (Didier jeunesse, 2019, coll. Mon marque-page +)

Hadrien a disparu. Enfin, il n’est pas revenu au collège Condorcet à Paris depuis plusieurs jours et n’est pas chez sa grand-mère chez laquelle il vit habituellement. Peut-être aurait-il fugué… Deux policiers sont chargés de mener l’enquête et se rendent donc au collège pour interroger ses camarades de classe. Cette disparition va révéler qu’Hadrien était un drôle de garçon, au caractère très changeant, aux notes aussi très variables d’un jour à l’autre… Même ses amis présentent de lui des portraits différents, voire même parfois opposés… Même sa petite amie avec qui il a rompu peu de temps avant s’interroge… Mais qui est donc vraiment ce Hadrien ?

Double 6 est un roman policier jeunesse, dans le sens où il s’agit d’une enquête pour disparition. J’ai bien aimé la construction du texte, avec un narrateur par chapitre, un camarade de classe d’Hadrien à chaque fois. D’ailleurs chaque chapitre ou presque porte un prénom, comme ça on ne risque pas de se tromper sur le narrateur. Le style littéraire est simple, mais pas toujours le même que des ados du 21e siècle. En même temps, le collège se situe dans le 8e arrondissement de Paris, quartier chic et au niveau social plus élevé que dans bon nombre d’endroits en France ! Donc il est possible que les ados de ce collège parlent vraiment comme ça, je ne sais pas. En tout cas, le texte est fluide et se lit bien, et la mise en page est très aérée.

Par contre, au niveau de l’intrigue, je n’ai pas franchement aimé, je l’ai trouvée un peu trop légère, parce que j’avais découvert le secret d’Hadrien très tôt dans l’histoire : il y a trop d’indices donnés par l’auteur, donc plus forcément d’intérêt d’aller au bout de l’histoire, sauf pour savoir si Hadrien va être retrouvé ou non. Heureusement que c’est facile à lire, parce qu’on poursuit la lecture, mais sinon, j’aurais peut-être arrêté avant les 130 pages… Pour autant, je ne sais pas si les ados qui liront ce texte devineront aussi facilement le secret que cache le héros du roman… Le coté sympa par contre, ce sont les haïkus qu’Hadrien envoie à sa petite amie, et qui apportent un côté poétique et original à ce roman. Bref, mon avis est mitigé, mais peut-être que celui des ados-lecteurs sera plus positif…

A partir de 12 ans selon Ricochet, 9 ans selon l’éditeur.

On en parle sur les blogs : Un petit bout de bib(liothèque), Light and smell, Je me livre, Lunazione

 Les premières pages à lire depuis le site de l’éditeur.

Lien vers le site de l’auteur.

6 réflexions au sujet de “Double 6 [roman]”

  1. Bonjour,
    Je suis tombé sur votre critique, et une fois n’est pas coutume, j’ai bien envie de laisser un commentaire, libre à vous de le publier ou d’y répondre. Je ne cherche pas à vous convaincre d’aimer mon roman – il est trop tard ! – mais plutôt à vous donner mon éclairage sur ce livre.
    Vous n’êtes pas la seule blogueuse à regretter d’avoir trop vite « trouvé la solution ».
    Mais d’une part, comme vous dites, le roman s’adresse à des collégiens, pas à des adultes. D’autre part, c’est bien sûr sciemment que j’ai distillé les indices qui permettent au lecteur d’arriver à cette conclusion. Car pour moi, la question n’est pas tant le « qui » que le « pourquoi » et le « comment ». N’êtes-vous pas d’accord que le lecteur va être encore plusieurs fois surpris après qu’il a deviné la fameuse solution ? C’est un peu comme dans un Columbo : on connaît l’assassin dès les premières minutes du film, mais ça n’empêche pas de vouloir absolument savoir comment il va être confondu…
    J’ajoute qu’au-delà de l’enquête, j’ai pris beaucoup de soin (reste à voir si c’est réussi) à évoquer la relation entre Hadrien et Midori. Quant aux haïkus, je suis ravi qu’ils vous plaisent, mais curieusement, je suis beaucoup satisfait de la construction complexe de ce roman choral que de ces petits poèmes.
    Heureusement pour moi, d’autres blogueurs ont été moins sagaces que vous ou n’ont pas été gênés par cette première révélation. Ils ont pris plaisir à lire le roman jusqu’au bout et à découvrir ce qui est arrivé à Hadrien et ce qu’il adviendra de sa relation avec Midori.
    Merci en tout cas d’avoir lu et commenté Double 6.
    Cordialement,
    Emmanuel Trédez

    Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir, merci de votre passage ici. Sachez que votre roman fera partie d’un prix littéraire l’an prochain pour des 5e et 4e, et que les 3e qui l’ont lu cette année (pour la présélection) l’ont bien aimé… Mon avis est effectivement celui d’une adulte, donc pas représentatif du tout du public de ce texte. Je l’ai lu jusqu’au bout, et effectivement, une fois qu’on a découvert le subterfuge, on poursuit la lecture en se demandant les raisons de ce stratagème…
      Sachez enfin que je « vendrai » votre livre comme tous les autres auprès des collégiens qui participeront au prix, et que j’ai hâte d’avoir leurs avis et de discuter avec eux sur votre texte, après avoir lu votre argumentation en commentaire… Merci encore pour cet « échange » par commentaires interposés.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s