Vis ton rêve [roman]

VIS TON RÊVE, par Roland Godel (Syros, 2020, coll. Tempo)

vistonreveHamidou est un adolescent qui a quitté son pays, la Guinée, pour l’Europe. Ayant bravé les difficultés pour traverser les frontières, il arrive en France et est logé dans une famille d’accueil dans une petite commune du sud du Finistère. Nolwenn quant à elle, 13 ans, est l’aînée des enfants de cette famille multi-culturelle : sa petite soeur Yuan a été adoptée en Asie et il y a aussi un bébé d’origine syrienne, Anouar. Mais la voisine voit d’un mauvais oeil l’arrivée de cet africain, qui veut réussir à l’école et croire en ses rêves. Malgré l’amitié de Nolwenn, l’ado de la famille, Hamidou ne supporte plus la situation et s’éloigne peu à peu…

Voici un court roman d’un peu plus de 80 pages qui se lit d’une traite ou presque. L’histoire est très actuelle, avec des jeunes migrants qui sont répartis sur le territoire et doivent s’intégrer parmi des populations qui ne savent pas forcément ce qu’est un étranger (et donc colportent pas mal de clichés et d’a-priori à leur sujet).

J’ai trouvé le récit très réaliste, très crédible. La narratrice, Nolwenn, nous raconte ce qu’elle sait d’Hamidou : son long voyage pour quitter son pays et arriver en Bretagne, son intégration, et l’action qui va le décrédibiliser aux yeux des villageois.  Côté écriture, pas de souci de vocabulaire, elle utilise un vocabulaire simple et clair, en racontant ce qui s’est passé 15 ans avant le prologue de ce roman. Elle délivre les infos au fur et à mesure, et c’est à nous lecteur de reconstituer le parcours d’Hamidou, même si elle passe rapidement sur son voyage, car c’est surtout les moments de vie en Bretagne qui sont au coeur de ce récit. Personnellement, j’ai trouvé que ça changeait des histoires de migrants plus habituelles, où il s’agit le plus souvent du récit du voyage. Là c’est plus l’après-voyage et l’intégration qui sont le sujet de ce roman.

Le texte aborde aussi (sans trop appuyer cependant) les droits des migrants, les droits des enfants (scolarisation, accueil), et le racisme ambiant, plus ou moins dissimulé, d’une partie des français qui ne se déclare pas raciste tant qu’il n’y a pas un étranger juste à côté de chez eux… Bref, un texte court mais fort, que j’ai beaucoup apprécié. J’espère qu’il en sera de même pour les élèves à la rentrée !

A partir de 10 ans selon Ricochet.

Extrait (plus de 20 pages) à lire depuis le site de l’éditeur.

Une réflexion sur “Vis ton rêve [roman]

  1. Light And Smell 13 juillet 2020 / 08:52

    Merci pour la découverte. Je ne connaissais pas, mais les thèmes abordés m’intéressent.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s