Dix [roman]

DIX, par Marine Carteron (Rouergue, 2019, coll. DoAdo Noir)

dix

Dix personnes, trois adultes et sept adolescents, se retrouvent sur une île déserte pour participer à un programme de télé-réalité. Tous viennent du même lycée, et pensent être sélectionnés pour leurs capacités physique ou intellectuelles : ainsi on a un surdoué, un ado très littéraire, un ancien enfant star, une championne de natation… Ils sont encadrés par un ancien policier, une ancienne infirmière scolaire et une prof de lettres, aussi mère d’un candidat… Mais avant le départ, le directeur de l’école est retrouvé assassiné. Ce n’est que le début des assassinats… Tous vont mourir de façon plus ou moins violente sur cette île perdue et inaccessible… Mais qui est l’auteur de ces meurtres ? Et pourquoi sont-ils tous regroupés là ?

Aujourd’hui, gros gros coup de coeur pour cet épais roman de plus de 300 pages, qui rappelle dès le début le célèbre Dix petits nègres d’Agatha Christie. D’ailleurs, il est fait référence à ce roman incontournable au cours de l’histoire, c’est vraiment un hommage au texte classique que signe ici cette autrice que je découvre avec ce texte.

J’ai adoré, parce que même si on sait que tous vont y passer, on se demande comment, et qui est le meurtrier parmi eux. On se demande aussi le lien entre eux et la raison de leur présence. Tout semble s’éclairer au fil du texte, des éléments étant dévoilés au fur et à mesure, mais l’autrice s’amuse aussi à nous faire tourner en bourrique, avec des morts qui n’en sont pas, ou encore avec des références littéraires ou culturelles variées qui laissent présager la suite… Le vocabulaire est parfois complexe, mais c’est un texte qui ne sera pas mis entre toutes les mains non plus, donc… C’est en tout cas une bonne lecture passerelle, par exemple entre la 3e et la 2nde.

Le rythme est franchement efficace, difficile de lâcher le roman chaque soir, et c’était un plaisir que de retourner sur cette île chaque soir pour savoir la suite, qui serait le prochain sur la liste… Le texte aborde des sujets variés : harcèlement, pressions psychologiques, trahison… Il y a une personne qui relie tout le monde, et c’est elle qui est la raison de ce jeu dont on comprend vite qu’il n’en est pas un, et qu’il va virer à des épisodes sanglants. Le dénouement n’arrive vraiment qu’à la toute fin, et j’ai été étonnée, car je ne m’attendais pas à cette fin-là (en même temps, je ne sais pas trop ce à quoi je m’attendais !).

Pour conclure, j’ai lu Dix petits nègres il y a fort longtemps, et il va maintenant falloir que je le retrouve et le relise pour savourer ce texte, et encore mieux comprendre les références qui étaient faites dans ce roman jeunesse que je conseillerai aux amateurs de polars bien ficelés…

A partir de 15 ans selon Ricochet.

On en parle sur les blogs : Petites madeleines, Le bazar littéraire, Journal d’un éternel ado, Hashtag Céline

Extrait à lire depuis le site de l’éditeur.

3 réflexions sur “Dix [roman]

    • caro 24 août 2020 / 14:57

      Je n’ai pas relu les dix petits nègres, mais je crois que je l’ai dans ma bibliothèque perso.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s