Un peu de tarte aux épinards, tome 2

UN PEU DE TARTE AUX EPINARDS, tome 2, par Philippe Pelaez (scénario) et Javier Sanchez Casado (dessin) (Casterman, 2020)

tarteépinards2

Marie-Madeleine a été embauchée comme agent par les services d’espionnage français. En collaboration avec le MI-6, les deux services décident d’utiliser les services de M004 (son nom de code) pour déjouer les plans d’un groupe de dangereux mafieux géorgiens, décidés à se venger après la confiscation de leurs biens immobiliers en Angleterre. Voici donc la mère de famille nombreuse à Lodnres, qui se fait embaucher dans un restaurant géorgien pour en savoir plus sur ce groupe. Mais ses patrons, d’origine géorgienne, sont en réalité eux aussi sous la coupe du groupe mafieux. Marie-Madeleine va tout faire pour tenter de sauver leur fille Elena.

Voici la suite du tome 1, présenté sur ce blog il y a quelques temps… Là encore, c’est une  histoire sympathique, drôle par moment avec ses nombreuses références (« c’est notre projet », « I believe I can fry », le taxi d’origine belge qui s’appelle Garcin, Lazare de son nom, l’agent Air, Axel Air…). J’ai aimé les passages avec la langue anglaise mixée au français (dans les tournures de phrases, les mots non traduits ou encore ceux écrits de façon littérale…). Comme dans le premier tome, Marie-Madeleine, sorte de James Bond des temps modernes et à la sauce française, reste une femme de caractère qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Elle est aussi un brin naïve par moment, et c’est ça qui la rend touchante. Alors, certes cet album contient quelques références au tome 1, mais cela ne devrait pas perturber ceux qui n’ont pas lu ce 1er volume. Un fil rouge apparaît dans ce volume, avec la question (non-résolue à la fin) des origines de Sarah (fille de Marie-Madeleine) et une maître chanteuse.

L’histoire est un peu tordue (à la James Bond) : des restaurateurs géorgiens qui sont soumis à une mafia locale, mais se suit avec plaisir. Elle est servie par un dessin assez fin, et surtout très dynamique. Les auteurs nous offrent en prime une petite visite rapide de Londres en prime, j’ai trouvé que cela changeait des histoires franco-françaises. Parmi les références anglaises, on trouve les taxis, le rugby, le stade de Twickenham… J’ai apprécié que cela sonne aussi réaliste, au niveau du contexte. 

En conclusion, un peu de tarte aux épinards nous offre une bonne tranche de lecture avec cet album, qui n’est certainement pas le meilleur de l’année, mais qui a au moins le mérite de faire passer un bon moment.

Non mentionné sur l@BD, mais le tome 1 est à partir de 13 ans.

On en parle sur les blogs : Mes pages versicolores, La bibliothèque de Noukette, La loutre masquée, Le petit carré jaune

Quelques planches à voir sur Izneo.

Cet album participe à labd bleu, et aujourd’hui c’est Moka, au milieu des livres, qui centralise sur son blog les billets de tous les participants !

25 réflexions sur “Un peu de tarte aux épinards, tome 2

  1. Jérôme 9 septembre 2020 / 13:10

    La distraction pour la distraction, c’est pas mal parfois quand on veut juste se détendre sans se prendre la tête.

    Aimé par 1 personne

    • caro 1 novembre 2020 / 22:16

      Oui, c’est toujours agréable, et encore plus en ce moment !

      J'aime

  2. Mokamilla 9 septembre 2020 / 15:43

    J’avais beaucoup aimé le tome 1 sans me précipiter sur le 2. Il serait temps peut-être…

    Aimé par 1 personne

    • caro 1 novembre 2020 / 22:15

      Il est toujours temps de se rattraper, en effet… 😉

      J'aime

  3. nathaliesci 9 septembre 2020 / 16:34

    Je n’ai toujours pas lu le tome 1, mais je l’ai noté !

    Aimé par 1 personne

    • caro 1 novembre 2020 / 22:14

      Je ne sais pas combien de tomes sont prévus, mais ce sera assurément chouette !

      J'aime

    • caro 1 novembre 2020 / 22:14

      Et ça fait toujours du bien, ces BD distrayantes…

      J'aime

    • caro 1 novembre 2020 / 22:13

      Les as-tu lus depuis ton commentaire ici ?

      J'aime

    • caro 1 novembre 2020 / 22:13

      Dommage, car les échos me semblent être globalement bons…

      J'aime

  4. Blandine 19 septembre 2020 / 09:33

    Je m’étais régalée avec le premier et ses références, l’anglais écrit tel quel.
    Ce 2e, qui me semble encore plus rocambolesque, devrait aussi me plaire.

    Aimé par 1 personne

    • caro 1 novembre 2020 / 22:12

      Oui, c’est encore plus rocambolesque, et les références sont encore plus nombreuses ! Bon amusement !

      J'aime

  5. Azilis 22 septembre 2020 / 15:32

    Je crois avoir noté le tome 1 suite à ton précédent billet donc à voir pour cette suite 😉

    Aimé par 1 personne

    • caro 1 novembre 2020 / 22:11

      Une chouette série pour passer un agréable moment (et en ce moment, ça fait encore plus de bien !)

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s