Romans jeunesse

Trois garçons [roman]

TROIS GARÇONS, par Jessica Schiefauter (Thierry Magnier, 2019, coll. grands romans)

troisgarçonsKim a deux meilleures amies, Bella et Momo. Ensemble, elles aiment se créer des personnages et se déguiser. Elles passent beaucoup de temps les unes chez les autres, mais aussi dans le jardin de Bella, passionnée de jardinage et qui bichonne ses nombreuses plantes qu’elle élève dans sa serre. Quand un jour, dans sa commande, elle reçoit une mystérieuse plante dont elle ignore le nom, elle décide de la planter, jusqu’à ce que le trio d’amies découvre que les fleurs de celle-ci abritent des pistils qui transforment leur corps féminin en corps masculin, avec les attributs mais aussi le caractère. Ainsi « déguisées », les trois amies vont découvrir que le regard des autres sur elles changent, et elles vont pouvoir explorer des possibilités qui ne leur étaient pas offertes jusque là… Mais Bella et Momo se lassent vite des nouvelles amitiés tissées, surtout quand il s’agit de Tony, un mauvais garçon qui les entraîne sur une pente bien glissante. Mais pour Kim, c’est différent, car elle ressent des sentiments pour Tony quand elle est dans sa peau masculine, et ne peut plus s’empêcher de retourner chaque nuit auprès de la précieuse plante qui lui délivre l’elixir pour changer de sexe…

Voici un roman à la jolie couverture très blanche et florale. Je ressors de ma lecture un poil déçue puisqu’au final, on suit véritablement un seul garçon parmi les trois amies. Le récit commence chronologiquement par la fin, et on retrace ensuite le parcours des trois jeunes filles, très liées au départ mais dont les chemins se séparent ensuite suite à un désaccord lié à la plante miraculeuse… Ce roman sur le rapport au corps a eu sur moi un côté assez dérangeant, puisque j’ai eu du mal avec l’idée du changement de corps grâce à une plante. Je ne m’attendais pas à cet aspect qui tend vers le registre fantastique, je m’attendais plus à un récit sur la transidentité. Autre point, c’est de la littérature suédoise, mais il n’y a rien de vraiment spécifiquement suédois dans le récit, qui aurait aussi bien pu se dérouler en France . En tout cas, je n’ai pas été perdue par les descriptions, qui n’inondent pas le récit non plus.

De plus, je ne me suis pas spécialement attachée à Kim, adolescente que j’ai trouvée très égoïste, allant jusqu’à détruire la passion de sa meilleure amie Bella juste pour satisfaire son besoin de la plante, telle une toxicomane… Elle ne pense qu’à elle, et admire tellement Tony qu’elle est capable de tout pour lui plaire, jusqu’au moment où elle semble se réveiller de cette situation… Elle sacrifie ses amies, sa famille pour un garçon qui n’en a rien à faire de lui/d’elle et l’utilise uniquement pour commettre ses méfaits.

Certaines scènes sont assez crues, ce qui fait que ce roman n’est pas à mettre dans toutes les mains, mais pour autant ces scènes sont assez courtes. L’autrice nous entraîne dans des situations de plus en plus violentes, avec Kim et Tony qui vont aller jusqu’à cambrioler des lieux, utiliser des armes à feu, conduire à tombeau ouvert pour échapper à la police… Bref, ce n’est pas réjouissant du tout, et Kim semble bien consciente de la dangereuse pente qu’elle emprunte, même si elle ne peut s’empêcher de sortir toutes les nuits sous son apparence de garçon… Au final, à vouloir se comporter comme un garçon, elle va avoir le même comportement qu’eux (ou presque), cela ne donne vraiment pas une bonne image des garçons (alors qu’il y a des exceptions, comme dans toute règle, non ?).

Pour finir, je n’ai pas vraiment accroché non plus au style de l’autrice : les phrases, assez courtes, sont parfois trop simples. Le style se veut certainement épuré, mais j’aurais aimé en avoir un peu plus, avoir un style littéraire plus fouillé. Bref, pas de coup de coeur pour ce roman qui, mis à part son sujet un peu original, risque d’être assez vite oublié… Dommage.

A partir de 15 ans selon Ricochet

Très court extrait à lire sur le site de l’éditeur.

On en parle (assez peu) sur les blogs : The Bloomsbury Muffins, Tout Zazimuth

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s