Romans jeunesse

Maman n’est pas une étoile [roman]

MAMAN N’EST PAS UNE ÉTOILE, par Camille Salomon (Scrinéo, 2020)

camilleMoïra a douze ans, et en cette froide journée de février 2018, elle vient de vivre la pire journée de sa vie. En effet, ce fut l’enterrement de sa mère, décédée après une lutte contre un cancer. Le deuil est très compliqué pour la jeune fille, malgré l’aide de son père et de ses grands-parents. Alors elle se met à écrire sur son journal, le dernier cadeau de sa mère, lui assurant qu’avec cela, elle aurait un ami avec qui discuter. Au départ, elle ne sait trop quoi raconter, mais au final, ce journal va contenir le récit de son processus de deuil, avec un monstre, nommé Smog, qui va la conduire dans le royaume des sept contrées, pour réapprendre à vivre après la disparition de sa mère… Les rencontres avec une psychologue vont aussi l’éclairer sur ces rêves avec Smog, et Moïra va pouvoir surmonter cette étape difficile de sa vie…

Voici encore un roman lu dans le cadre d’un comité de lecture. La couverture est très belle, bien qu’énigmatique, et le livre avait pas mal circulé sur les réseaux. Je dois dire que j’ai passé un bon moment de lecture, même si ce livre n’ira sans doute pas dans la sélection du prix littéraire pour lequel je l’ai lu. En effet, même si l’héroïne a douze ans, elle ne s’exprime pas comme tel (ou alors c’est dans un milieu très favorisé, mais il n’en est nul part question dans le récit). Elle utilise du vocabulaire précis, trop parfois, et je pense qu’un ado « normal » sera parfois perdu avec certains termes. En tant qu’adulte, c’est intéressant puisque les termes sont pointus et non pas simples voire simplistes, mais pour l’adolescent-public-cible, je reste plus dubitative…

Sinon, il n’en reste pas moins que ce livre reste très intéressant pour aborder le sujet du deuil avec des ados, le royaume des sept contrées symbolisant le chemin que l’endeuillé a à faire pour continuer à vivre et être tout simplement heureux malgré l’absence. Les chapitres sont courts, et alternent les voix : Moïra qui s’adresse à son journal, Moïra qui raconte (un peu) la vie au collège, avec ses amis et ses difficultés pour suivre, les comptes-rendus des rendez-vous chez la psy, le point de vue de Smog qui arrive dans les rêves de la jeune fille pour l’emmener sur son dos dans le royaume des sept contrées. Bref, cela se lit bien, le récit nous apporte des infos sur le difficile mais nécessaire processus du deuil, c’est instructif en plus d’être parfois poétique et onirique. C’est donc un texte que je garde sous le coude pour le conseiller à certains élèves qui seraient concernés par la thématique, mais ça risque d’être compliqué pour moi de le « vendre » aux élèves…

A partir de 13 ans selon Ricochet.

On en parle sur les blogs : Les lectures de Mylène, Accroc des livres, Sous le feuillage, Ma little clémentine, Les lectures de Sophie

2 réflexions au sujet de “Maman n’est pas une étoile [roman]”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s