BD historique

Louisiana, tome 1

LOUISIANA, tome 1 : LA COULEUR DU SANG, par Léa Chrétien et Gontran Toussaint (Dargaud, 2019)

louisianaL’histoire se passe au début des années 1960, à la Nouvelle-Orléans. Des enfants demandent à leur grand-mère de leur raconter son enfance dans une plantation, après avoir lu « autant en emporte le vent ». Mais l’aïeule se refuse à dévoiler cette partie de son passé, malgré la demande insistante de ses descendants. Pourtant, c’est à sa bonne, Hazel, femme de couleur, qu’elle va se confier en pleine nuit, et raconter son amitié avec Maly, une jeune esclave noire, et comment son père et son frère ont outrepassé leur statut d’hommes propriétaires terriens blancs pour violer des femmes, et détruire tout ce à quoi la jeune fille tenait…

Voici un album de bande dessinée qui me replonge dans l’Amérique esclavagiste, quelques semaines après le roman jeunesse Blue Pearl. Ici, dans cet album, on a un format classique d’une cinquantaine de planches, qui se lisent de manière agréable, même si le trait est assez classique. Certaines cases m’ont fait penser à des albums de western, mais je ne saurais trop dire pourquoi, le trait ne me semblait pas inconnu alors que je ne crois pas avoir jamais lu d’album de cet auteur. 

On a là un récit sur la place de la femme, complètement inférieure à l’homme, alors si en plus la femme est noire, elle est encore en-dessous pour les hommes de cette époque. L’ouvrage est intéressant sur les relations et les inégalités entre hommes et femmes dans l’Amérique esclavagiste du 19e siècle, mais quelques ficelles un peu grosses (ou pas assez développées) ne m’ont pas pleinement convaincue. Tout se déroule un peu trop « facilement », tout à la suite (le viol de Maly, sa mort lors de son accouchement, l’amitié entre Joséphine et Marie à la Nouvelle-Orléans…) : c’est certain que l’auteur ne nous perd pas en route, mais il se passe trop de choses en peu de pages, c’est certainement dû au format de l’album, peut-être trop court… Cet aspect trop dense à mon goût m’a dérangée lors de ma lecture, peut-être parce que je ne m’attendais pas à une histoire comme cela… Difficile à expliquer.

Je pense tout de même que je lirai la suite de cette série prévue normalement en 3 tomes, mais l’album ne me laissera pas un souvenir pendant longtemps… Dommage, car j’aurais vraiment aimé plus apprécier cette histoire.

A partir de 15 ans selon l@BD.

Premières planches à voir sur Izneo.

On en parle sur les blogs : SambaBD, Histoire et fiction, Les petites addictions de Cranberries… 

C’est mercredi, alors aujourd’hui c’est bd chez Stephie (mille et une frasques) !

30 réflexions au sujet de “Louisiana, tome 1”

  1. Si elle est disponible à la médiathèque je la garde en tête pour l’African American History Month challenge en février même si j’ai peur que tes bémols soient aussi les miens.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s