Romans adulte

Mamie Luger [roman]

MAMIE LUGER, par Benoît Philippon (Les Arènes, 2018, coll. Equinox)

mamiePar un beau matin, dans la campagne du Cantal, une centenaire accueille les gendarmes en leur tirant dessus. Elle veut essayer de retarder leur arrivée pour permettre à un couple qu’elle a hébergé la nuit précédente et soupçonné de meurtre de s’enfuir le plus loin possible. En garde à vue pour complicité, Berthe Gavignol est entendue par l’inspecteur Ventura, qui ne s’attendait pas à ce que cette audition soit la plus longue et la plus compliquée de sa carrière… Berthe a en effet, sous ses airs de vieille dame, eu une vie bien remplie. Sous cette apparence paisible se cache une redoutable tueuse…

J’ai emprunté ce roman adulte après en avoir entendu beaucoup de bien de la part de mon libraire et avoir eu des retours très positifs de collègues à qui ce roman avait été offert lors de leur départ… Je n’ai pas été déçue, j’ai adoré ce livre, au point de (chose assez inédite pour moi) partager ma lecture à voix haute avec mon compagnon sur une bonne partie des presque 450 pages… Ce personnage haut en couleur de Berthe, face à un inspecteur de plus en plus médusé par ce qu’il entend, est totalement déjanté. J’ai souvent ri en lisant, et eu du mal à lâcher cette lecture.

L’auteur retrace des bribes de vie de Berthe par période pas toujours linéaire, ce qui fait qu’en agglomérant tout, on a un bon aperçu de la vie de cette femme qui s’est mariée plusieurs fois sans grand succès. Le personnage de Nana, sa grand-mère qui l’a élevée, est aussi truculent que Berthe, avec un langage fleuri. Ses maris sont très différents les uns des autres, mais sauf avec son GI, elle n’a jamais trouvé pointure à son pied…. Au final, sa vie, même si elle a été longue, ne lui a pas toujours fait rencontrer les bonnes personnes et certains qui lui semblaient aimables et faciles à vivre se sont avérés être tout l’inverse… Dans ces scènes-là, Berthe fait pitié, tout comme dans celles où il est question des enfants qu’elle n’a jamais eus… Le récit alterne donc entre scènes parfois violentes (tuer et enterrer les maris avec une fameuse pelle) et scènes plus touchantes. Les réflexions de Berthe envers l’inspecteur Ventura sont souvent pleines de tact, même si parfois elles sont aussi brutes de décoffrage. Bref, on ne s’ennuie pas une seule seconde avec cette lecture. 

Malgré son lourd passé, je me suis attachée à Berthe, et me suis facilement imaginée cette vieille dame que rien ne soupçonnait… J’ai eu du mal à la quitter à la fin, d’ailleurs je crois que j’ai relu les dernières pages plusieurs fois…

C’est donc un gros coup de coeur pour ce titre que je conseillerai autour de moi, d’autant plus qu’il est aussi disponible en version poche à un prix plus qu’abordable…

Pour les adultes.

Début du livre disponible en ligne.

On en parle sur les blogs : J’adore la lecture, Ballade au fil de l’eau, Nino le pirate, Le ressenti de Jean-Paul

4 réflexions au sujet de “Mamie Luger [roman]”

  1. Qu’est-ce que j’ai aimé ce roman ! Je te recommande aussi Joueuse de cet auteur qui est excellent également et je suis loin d’être une adepte du poker. Il me reste à découvrir Cabossé qui met en scène les deux personnages en fuite au début de Mamie Luger.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s