BD fantastique

Ceux qui restent

CEUX QUI RESTENT, par Josep Busquet (scénario) et Alex Xoul (dessin) (Delcourt, 2018)

ceux quiDans une maison, un soir, un enfant qui dormait est réveillé par une étrange créature qui entre dans sa chambre et lui demande de l’accompagner pour sauver ses amis… L’enfant disparaît et une enquête de police commence : disparition ? kidnapping ? meurtre ? Pourquoi aucune trace n’est-elle trouvée dans la chambre ? C’est ce qui arrive à Ben, un fils unique qui disparaît sans laisser de trace. Ses parents sont un temps soupçonnés d’être à l’origine de la disparition du fils, qui passionne les journaux. Mais quelques mois après, le jeune garçon revient comme par magie… comme si de rien n’était… Que s’est-il passé ?

Voici aujourd’hui un album emprunté au hasard dans un CDI de collège, mais pas celui où je travaille. J’avais l’impression d’avoir déjà vu cette couverture avant, mais je ne sais plus vraiment précisément à quel endroit. Graphiquement, j’ai trouvé cet album très beau et j’ai beaucoup aimé les portraits. Les personnages ont des faciès reconnaissables, avec des caractéristiques pas forcément toujours réalistes, mais au moins on ne les confond pas. Les couleurs sont assez pâles, pas ternes mais loin d’être vives pour autant, c’est agréable à regarder.

L’album compte 128 pages, donc le récit est assez développé, suffisamment pour qu’on s’attache à la situation  hors-du-commun de ce petit garçon qui vit un décalage temporel sans s’en rendre compte, un peu à la façon de Peter Pan… L’histoire se développe bien sur toutes les pages, je n’ai pas trouvé qu’il y avait des temps morts. Le récit est triste, dans le sens où les parents sont très désemparés et semblent de plus en plus en décalage avec leur fils, qui ne vieillit plus au même rythme qu’eux et qu’ils comprennent de moins en moins. D’ailleurs, la fin est vraiment poignante, elle sera sans aucun doute marquante, même plusieurs jours ou semaines après cette lecture… Bref, Ceux qui restent a été pour moi une jolie découverte, et j’aurais vraiment eu tort de passer à côté…

Non mentionné sur l@BD, je dirais à partir de 12/13 ans.

On en parle sur les blogs : Vivre livre, Sur mes brizées, Ombres bones, Le blog de Krol, Little pretty books, La petite créature, Light and smell

Premières planches à voir sur Izneo.

Cet album participe à bd, et aujourd’hui c’est Noukette qui nous accueille pour partager nos découvertes…

11 réflexions au sujet de “Ceux qui restent”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s