BD

Chez toi

CHEZ TOI. Athènes, 2016, par Sandrine Martin (Casterman, 2021)

cheztoiAthènes, en 2016. Monika travaille dans le centre de Médecins du monde installé dans la capitale grecque. Elle prend en charge des migrantes enceintes, et Mona fait partie de celles-ci. Elle est arrivée avec son mari Suleyman, quittant leur pays en guerre dans l’espoir d’aller en Allemagne près de leur famille. Mais leur périple est pour l’instant stoppé en Grèce, et ils logent une tente dressée dans l’ancien aéroport Hellenikon de la ville…

Encore une de mes nombreuses bandes dessinées empruntées sur mon réseau de bibliothèque, et encore une bonne pioche. Au départ, j’étais moyennement convaincue par la couverture, mais une fois que je suis rentrée dans l’histoire, j’ai eu du mal à la lâcher. J’ai trouvé ce récit très intéressant, d’autant plus qu’on a deux voix qui se suivent, à travers les deux femmes qui vont s’apprivoiser. 

Le dessin a été déconcertant pour moi au premier abord : avec une telle couverture je ne m’attendais pas à un album en bichromie orange et bleu et à des traits au crayon. Les personnages sont reconnaissables, certes, mais ils sont assez nombreux par moment, ce qui fait qu’on pourrait se perdre si on lisait d’un œil distrait…

Le découpage est vraiment varié, alternant les cases de différents formats, jouant aussi avec les bulles (plusieurs à la suite pour éviter les trop grosses bulles), allant même jusqu’à la double page pour un seul dessin. C’est vraiment diversifié et intéressant à parcourir. On entre facilement dans l’histoire, il y a aussi du grec et de l’arabe plusieurs fois, au cas où on aurait oublié où cela se passe. Cela donne une touche supplémentaire de réalisme, que j’ai bien apprécié.

Concernant les héroïnes de ce récit, les deux femmes sont très touchantes, elles se soutiennent l’une l’autre, cela va au-delà de la grossesse de Mona, elles deviennent amies et elles se ressemblent pas mal finalement. J’ai apprécié ces deux protagonistes, qui n’existent pas mais sont un mélange de plusieurs personnes existantes (cela est expliqué à la fin du récit, et c’est très instructif : en effet, une fois la bd terminée, on a des photographies de vraies personnes (par contre non nommées) et des textes explicatifs sur la construction de cet album, qui mélange le vécu de plusieurs expériences).

Chez toi se révèle être un album de près de 200 planches qui se lit très bien, on est happé par l’histoire de Mona la syrienne et de Monika la sage-femme grecque, et par le sujet de la migration et de la mobilité forcée des personnes et des réfugiés en Grèce : les réfugiés arrivent il faut donc des structures pour garantir entre autres leur santé, et les Grecs vivent eux une crise économique qui voit les emplois supprimés, dévalorisés… Un sujet pas simple mais abordé de manière attachante pour une jolie découverte déjà conseillée sur d’autres blogs auparavant.

A partir de 13 ans selon l@BD.

Premières planches à voir sur Izneo.

On en parle sur les blogs : Sylire, Mes pages versicolores, Lyvres

Cet album participe à bd, aujourd’hui chez Stephie.

5 réflexions au sujet de “Chez toi”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s