Romans adulte

L’enfant parfaite [roman]

L’ENFANT PARFAITE, par Vanessa Bamberger (Liana Levi, 2021, coll. Littérature)

enfantRoxane est lycéenne à Sully, un prestigieux établissement à Paris, et vit avec sa mère, altiste, dans une petite maison à une heure de transport. Ses parents sont divorcés, mais elle se rend un week-end sur deux chez son père, à Sète, qui vit avec sa nouvelle compagne, Manon, et Claire, la fille de cette dernière. Avec son meilleur ami Ferdi et ses amies Rose et Lyna, elle vit sa vie d’adolescente, avec la pression que lui mettent ses parents, enfin surtout son père qui veut une enfant parfaite. Mais Roxane cache ses angoisses à tous ceux qui l’entourent : les difficiles maths de l’ignoble prof Chareau, les amis qui se défilent alors qu’elle en a besoin, l’amoureux qui ne se soucie pas absolument pas d’elle, son visage sur lequel se déclenche des volcans épidermiques…  Pour soigner son acné, sa mère l’amène voir un dermatologue, mais les effets secondaires sont trop néfastes… D’un autre côté, on suit François, cardiologue en banlieue parisienne et ami du père de Roxane, qui doit affronter un procès devant le conseil de l’ordre des médecins… Comment en est-il arrivé là ? Pourquoi vit-il cela comme un échec, tout comme pour sa vie de père avec son fils Romain ?

Voici un roman adulte, lu dans le cadre d’un prix des lecteurs dans mon réseau de bibliothèques. Je ne serai pas allée vers ce roman au premier abord, mais au final j’ai adoré ce texte d’environ 250 pages.  Il est organisé en plusieurs mouvements (références à la mère de la narratrice qui joue de l’alto), et on alterne les récits de Roxane en 2017 avec celui de François en 2019. On se doute bien qu’il est arrivé quelque chose, mais rien n’est dévoilé jusqu’à la révélation…

Le texte met en avant la pression subie par les ados qui doivent tout réussir, leur scolarité, leurs amitiés, leur vie en général, suivre la voie professionnelle choisie par la famille (il est peu question de l’avis de l’ado lui-même…). Roxane paraît très forte aux yeux de sa famille et de ses amis, mais elle est surtout très seule, n’ayant personne à qui vraiment se confier, livrer ses doutes et ses peurs… Elle doit juste suivre le chemin qui lui est tout tracé, et ne surtout pas décevoir… C’est assez impressionnant cette pression qui s’exerce sur elle. L’autrice parvient à nous accrocher dans ses filets sans problème, le style est agréable, très moderne (d’ailleurs, certains mots sont traduits dans un « petit lexique à l’intention des darons et des daronnes », mais il est dommage que ce soit à la fin du livre, nécessitant pas mal d’allers-retours par moment…). Il n’y a pas toujours de dialogues, mais plutôt des dialogues inclus dans le récit, ce qui fait qu’on est toujours dans l’histoire.

L’autrice place les différentes pièces du puzzle, à des temporalités différentes, présentant avec suffisamment de détails les différentes personnes côtoyées par Roxane et François, remontant même parfois dans le temps. On a de beaux portraits, avec les fragilités de chacun décrites de manière toujours touchante, au point que je suis parvenue à m’imaginer assez facilement les protagonistes et l’univers dans lequel ils évoluaient…

J’ai vraiment beaucoup aimé, ce fut pour moi une sacrée belle découverte !

Pour les adultes.

Extrait disponible sur le site de l’éditeur.

On en parle sur les blogs : Mumu dans le bocage, Les yeux dans les livres, Les livres de Joëlle, Mots pour mots

1 réflexion au sujet de “L’enfant parfaite [roman]”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s