BD engagée, BD fait de société

London Venus

LONDON VENUS, Une vie d’Alison Lapper, par Yaneck Chareyre (scénario) et Mathieu Bertrand (dessin) (Steinkis, 2022)

alisonRécit de la vie hors du commun d’Alison Lapper, née en 1965 en Angleterre avec de graves malformations, sans bras ni véritables jambes. Abandonnée par sa mère biologique dès la naissance, elle grandit en foyer, s’y fait des amis, mais est brinquebalée lorsque sa mère fait sa réapparition… Comment va-t-elle s’insérer dans un monde qui n’est pas adapté à son handicap ?

J’ai lu cette histoire car le scénariste ne m’est pas inconnu : il avait un blog il y a pas loin de 10 ans et avait lancé différentes initiatives autour de la BD… Il a avancé dans le monde de la BD, rédigeant des articles, interviewant des auteurs, allant même jusqu’à rédiger un scénario dont nous avons le fruit entre nos mains.

J’ai beaucoup aimé cette histoire et la façon de la raconter, sans s’apitoyer : c’est Alison qui est la narratrice, s’adressant à nous autres lecteurs avec sa force de caractère. Il y a nombre de fois où on aurait flanché, et elle trouve toujours des ressources en elle pour passer les moments difficiles. C’est vraiment une femme exceptionnelle, qui nous fait aussi réfléchir sur nous-mêmes et nos petites contrariétés (qui sont vraiment minimes face aux montagnes de difficultés qu’elle a dû affronter depuis sa naissance…).

Graphiquement, je n’étais pas franchement tentée par les planches que j’avais pu voir sur internet, mais au final, j’ai trouvé que le trait apportait vraiment quelque chose, qu’il ne cherchait pas à copier à l’identique l’héroïne (on trouve pas mal de photos d’elle sur internet). Le dessinateur met vraiment sa patte, et parvient avec son dessin à nous faire oublier son handicap. Au final le récit passe parfois avant l’aspect graphique, mais la plupart du temps les deux se complètent bien.

Le seul bémol que je peux avoir concerne les 4 ou 5 coquilles qui n’ont pas été repérées lors de la relecture. C’est dommage car ce sont des fautes basiques, d’accord principalement… Cela est ma seule déception de cet album qui a le mérite de mettre en lumière une personnalité bien peu connue de ce côté de la Manche.

Une belle découverte, que je m’empresserai de conseiller autour de moi !

Premières planches à voir sur Izneo.

Lien vers le site du scénariste qui présente quelques coulisses de la naissance de cet album.

A partir de 15 ans selon l@BD.

On en parle sur les blogs : Mille et une frasques, Blog-o-noisettes

Cet album participe à bd , avec Noukette qui donne rendez-vous sur son blog aujourd’hui pour retrouver les pépites dénichées par les autres blogueurs/blogueuses !

8 réflexions au sujet de “London Venus”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s