BD aventure

Castelmaure

CASTELMAURE, par Lewis Trondheim (scénario) et Alfred (dessin et couleurs, avec Lou) (Delcourt, 2020, coll. Shampoing)

castelDans une lointaine contrée, le roi Eric a disparu sans laisser de traces depuis 20 ans et depuis lors, sa quête reste vaine. Son château au milieu de l’eau a été abandonné, et le trône transféré à Beaurivage, dans les mains de sa sœur Eleonora et de son beau-frère Marcus. Zéphyrin est un jeune homme mythographe : il arrive dans le secteur pour recueillir les récits transmis traditionnellement à l’oral et les mettre par écrit. Il va découvrir l’histoire du roi Eric, et rencontrer un vieil ermite qui s’avère être le roi disparu…

Voici n album d’un grand format pour cette collection Shampoing, organisé en chapitres, et qui est un beau coup de cœur. Tous les clichés d’un Moyen-Âge fantasmé se retrouvent dans cet album, avec une sorcière, un roi désespéré, la mort de la reine, de la magie, des contes transmis oralement…

J’ai beaucoup aimé cette lecture, qui se lit d’un trait tellement on est happés par le récit. Il y a de l’humour (au départ avec certaines répliques de Zéphyrin), mais aussi du tragique, du fantastique (avec une voix qui parle à une jeune fille, lui ordonnant de tuer les hommes qui la côtoie, ou encore un autre qui se transforme en mangeur d’homme quand on le contrarie, ou encore des siamois qui servent de bêtes de foire ou jouent de stratagèmes avec un tonneau pour pouvoir se déplacer sans être remarqués…). J’ai également remarqué un oiseau qui guide le roi et lui transmet une information capitale au moment où il souhaitait en finir, sorte de joker qui permet de faire rebondir l’histoire et de la relancer au moment opportun… L’histoire est très bien menée, avec une résolution à la fin.

Graphiquement c’est véritablement très chouette aussi, avec des personnages qu’on ne peut confondre. L’auteur rend le récit très vivant, en alternant les plans, parfois zoomant sur les personnages, parfois les incluant dans le décor. C’est toujours très agréable à lire.

Pour moi, ce fut un beau coup de cœur pour cette histoire originale, dont on comprend au fur et à mesure les tenants et les aboutissants… On comprend au fil des pages qui avait intérêt à ce que le roi Eric disparaisse… Chaque personnage apporte sa pierre au récit, jusqu’à la résolution de l’origine du problème qui prend le temps d’être expliquée et est développée jusqu’au bout, jusqu’à une bataille finale et un personnage secondaire qui réapparaît… Tous les critères du conte médiéval sont présents, et au final, cela donne une belle histoire épique à ne pas rater !

A partir de 13 ans selon l@BD.

Premières planches à voir sur Izneo.

On en parle sur les blogs : Mille et une frasques, Au milieu des livres, Li-An, Blog Brother, Bar à BD, L’étagère imaginaire

Cet album participe au rdv du mercredi, bd, et aujourd’hui c’est Fanny qui regroupe les participations des lecteurs et lectrices de BD !

7 réflexions au sujet de “Castelmaure”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s