BD historique, BD sport

Alice Milliat, pionnière olympique

ALICE MILLIAT, pionnière olympique, par Didier Quella-Guyot (scénario), Chandre (dessins), Marie Millotte (couleurs) et Laurent Lessous (pages documentaires) (Petit à petit, 2021, coll. Docu en BD)

aliceRécit en bande dessinée de la vie d’une femme hors du commun qui s’est battu pour l’égalité entre hommes et femmes  au début du XXe siècle. Sportive reconnue, elle promeut le sport féminin passant outre les commentaires désobligeants des hommes et de certaines femmes… Dans les années 1920, elle se bat contre les préjugés de Pierre de Coubertin qui refuse la présence des femmes aux épreuves d’athlétisme aux jeux olympiques de Paris. Cependant, ses connaissances et sa motivation la conduisent à parcourir le monde et à rencontrer des athlètes, des décideurs et des fédérations pour les convaincre de rejoindre son mouvement en participant à des jeux féminins, qu’elle parvient à mettre en place en 1922, tout en ayant participé à la création d’une fédération internationale du sport féminin…

Voici un album choisi en prévision d’une thématique pour des collégiens cette année. Je ne connaissais pas cette femme exceptionnelle qu’est Alice Milliat avant de lire cette biographie, entrecoupée de pages documentaires. En effet, cet album alterne 4 planches de BD (avec une introduction lors de chaque nouveau chapitre) avec une double page d’informations largement illustrées et abordant les thèmes du sport et des femmes dans l’histoire, du regard paternaliste et des journalistes du début du XXe siècle, l’apport du Deuxième sexe de Simone de Beauvoir dans l’émancipation des femmes, les premières compétitions féminines mises en place par Alice Milliat, ou encore la lutte pour le droit de vote et le port du pantalon, la postérité d’Alice Milliat… Il y a de nombreuses références historiques, et pas que du XXe siècle, c’est très intéressant à lire. Par contre, ces pages documentaires ont tendance à hacher la lecture des planches de BD qui se suivent chronologiquement, mais ne constituent pas une histoire à proprement parler.

Le chapitrage est intéressant dans ce cas précis, car on a l’histoire d’Alice Milliat en BD, suivie d’explications historiques, des focus mais aussi des élargissements pour aller plus loin sur ce sujet très intéressant qu’est l’émancipation des femmes (souvenir d’un cours d’histoire contemporaine à la fac il y a pas loin de 15 ans maintenant…). Cela se lit très bien, et on peut s’arrêter facilement à un chapitre. Graphiquement, le trait est plutôt du genre classique, mais lisible. Au final, comme c’est vraiment plus le propos qui importe que le dessin, on peut passer au-dessus si on n’apprécie pas le style graphique…

A partir de 13 ans selon l@BD, cet album trouvera sans nul doute sa place au collège d’ici peu…

Quelques planches à voir sur le site de l’éditeur.

On en parle sur les blogs : Cases d’histoire, T livres T arts

Cet album participe aujourd’hui à bd, aujourd’hui chez … qui regroupe les participations des lecteurs et lectrices de BD…

Publicité

9 réflexions au sujet de “Alice Milliat, pionnière olympique”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s