Romans jeunesse

Le goût salé du vent [roman]

LE GOÛT SALÉ DU VENT ou la fragilité du bernard-l’ermite, par Caroline Toury (Amaterra, 2022, coll. Granite)

gout saléPrudence a grandi sur un bateau baptisé Le loup-garou, avec ses parents et sa petite soeur Solange, rejointes ensuite par un petit frère Gaston. Elle a suivi l’école par correspondance, visité de nombreux pays, fait de très belles rencontres au gré des navigations parentales, entre Afrique, Antilles et Etats-Unis. Un jour, la famille décide de s’arrêter à Saint-Martin, un endroit déjà connu puisque c’est ici qu’ils s’étaient déjà arrêtés pour renflouer le trésor familial… Mais c’est aussi la fin de leur périple, un choc pour la jeune fille, et la famille, incomplète, décide de rentrer en France, à Nantes chez leur grand-mère paternelle. Les enfants sont inscrits à l’école, et c’est la première rentrée de Prudence, dans un collège où elle ne connaît personne. Comment va-t-elle réussir à s’intégrer à cette nouvelle vie dont elle ne veut pas ?

Voici un roman repéré dès sa sortie, chez un éditeur (lyonnais) que je ne connaissais pas. Le texte est assez court (un peu plus de 80 pages), et l’objet est de bonne qualité, avec du papier blanc épais et des rabats intérieurs. J’ai beaucoup aimé les couleurs de la couverture, sorte de soleil couchant avec la silhouette du bateau au loin.

J’ai aimé lire ce texte, avec des chapitres qui alternent le présent de Prudence (sa rentrée à Nantes et sa vie de famille bouleversée) avec des flash-back sur leur aventure familiale avant que celle-ci ne s’arrête. Au départ, on ne sait pas pourquoi le voyage a été brutalement interrompu, on fait plusieurs hypothèses, et ce n’est que vers le milieu du livre qu’on comprend ce qui s’est passé. La cause, que je ne dévoilerai pas, n’est pas la plus simple à deviner et j’ai apprécié car cela change de certains romans jeunesse. J’ai aimé les parties où la narratrice raconte sa vie à bord avec des modalités pratiques (la nourriture, l’école en famille, la météo…), décrit quelques paysages et des rencontres. C’est un vrai carnet de voyage ou presque, et cela apporte une touche d’exotisme à ce texte.

Une belle découverte qui se dévore facilement, un texte original qui permet de voyager avec cette famille d’aventuriers, malgré la fin qui est bien rude pour tous…

Extrait à lire depuis le site de l’éditeur.

A partir de 13 ans selon Ricochet.

On en parle sur les blogs : Sophielit.ca, Dé-blog pas

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s