BD historique

Les Portugais

LES PORTUGAIS, par Olivier Afonso (scénario et dialogues) et Chico (dialogues et dessin) (Les Arènes BD, 2022)

portugais

Histoire de Mario, jeune homme portugais qui arrive à Paris en 1973 pour échapper au service militaire, qui va vivre dans un faubourg de Paris, et exercer en tant que maçon dans des chantiers de constructions de logement. Ayant passé la frontière dans le coffre d’une voiture, il arrive donc de manière illégale en France. Au départ, il lui faut trouver de quoi se nourrir et dormir. Par hasard, iencontre un autre immigré illégal qui l’entraîne à Paris, pour « les filles et la bonne bouffe ». Mais la réalité s’avère nettement moins appétissante : la route vers la capitale étant long, ils montent dans un fourgon ouvert sans que le conducteur s’en rende compte et au final cet homme va les employer brièvement avant qu’ils ne se rendent à région parisienne et soient employés comme maçons au noir sur les chantiers de construction qui fleurissent à l’époque…Après avoir été recrutés à la sortie de la gare, ils sont installés dans camp insalubre, et découvrent bien peu la vie parisienne. Heureusement qu’il y a Eva, une fille qui vit aussi dans le camp, mais la timidité de Mario est un obstacle…

Voici un album emprunté au hasard, car il faisait partie des nouveautés à la bibliothèque… J’ai donc commencé cette lecture sans véritable attente, et j’ai été happée par le récit. La petite histoire se mêle à la grande : quelques cases expliquent brièvement le régime de Salazar, la fuite de 700000 Portugais entre 1957 et 1974, les guerres meurtrières en Afrique, et l’immigration massive bienvenue pour de la main d’œuvre en France alors en pleine période de 30 glorieuses. L’histoire est bien racontée, c’est au final un parcours de vie étonnant, qui montre comment à force de volonté et de travail, Mario a réussi à se faire une nouvelle vie en quelques années en France.

Le dessin un peu étrange au départ, car pas très précis, et trait me paraissait un peu rude. Par contre, j’au bien aimé les couleurs, vraiment dans les tons sépias des années 1970. Ce n’est pas cet aspect-là qui me marquera dans cet album, mais vraiment le propos.

Bilan de cette lecture de 130 planches avec une fin étonnante et réjouissante : j’ai bien aimé ce récit, touchant témoignage d’un immigré qui parvient à reconstruire sa vie dans un autre pays. Une histoire qui parlera certainement à beaucoup de monde, cette génération ayant fui le Portugal étant encore le plus souvent en vie…

Non mentionné sur l@BD, je dirais à partir de 13 ans.

Premières planches à lire sur Izneo.

On en parle sur les blogs : A voir à lire, ActuaBD, Culture vs news

Cet album participe à 328248348_1950821888586151_7746890356642128904_n et en ce milieu de semaine, nous avons rendez-vous chez Noukette qui regroupe les liens des autres participant.e.s…

Publicité

10 réflexions au sujet de “Les Portugais”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s