BD adaptation, BD fantastique

Le château des animaux, tome 1

LE CHÂTEAU DES ANIMAUX, tome 1 : Miss Bengalore, par Félix Delep et Xavier Dorison (Casterman, 2019)

chateau animauxA la ferme, l’indignation règne chez les animaux qui sont gouvernés par un taureau-président sans foi ni loi ; la colère gronde, mais le pouvoir est tellement rigide (et ses chiens tellement agressifs) qu’il va falloir trouver des moyens pour se faire entendre sans se faire prendre, sans risquer de finir comme la poule Adélaïde qui avait soi-disant volé son œuf, et qui a fini au poteau, attaquée par les chiens au service d’un président manipulateur et autoritaire… Miss Bengalore, la seule chatte de la ferme, va essayer de mener la fronde, sous forme de désobéissance civile. Lire la suite « Le château des animaux, tome 1 »

BD adaptation, BD fantastique

Soeurs d’Ys

SOEURS D’YS, LA MALEDICTION DU ROYAUME ENGLOUTI, par M.T. Anderson (scénario) et Jo Rioux (dessin et couleurs) (Rue de Sèvres, 2020)

soeurs d'ysLa reine Malgven a utilisé la magie pour protéger la ville d’Ys des flots qui l’entourent. Avec son époux Gradlon, elle a bâti une cité reconnue, et a eu deux filles, Rozenn la brune appréciant la compagnie des animaux et de la nature, et Dahut la rousse au caractère de feu, profitant de la vie à la cour et ayant les dons de magie de sa mère. Les deux soeurs sont totalement opposées, et vont aussi choisir des chemins totalement différents, jusqu’à ce qu’un secret datant d’avant leur naissance ne resurgisse et rompe définitivement le lien filial… Lire la suite « Soeurs d’Ys »

BD adaptation, BD polar

J’irai cracher sur vos tombes

J’IRAI CRACHER SUR VOS TOMBES, par Jean-David Morvan (scénario), Ray Macutay, Rafael Ortiz et Scietronc (dessin), Hiroyuki Ooshima (couleurs) (Glénat, 2020), d’après Vernon Sullivan, alias Boris Vian.

cracherLee Anderson est un jeune homme qui trouve un emploi de libraire dans une petite ville de Buckton, dans le sud des Etats-Unis. Il a quitté sa ville natale après un événement tragique, la mort de son frère. Malgré sa peau blanche et ses cheveux blonds, Lee a une part de sang noir qui coule dans ses veines, sa mère étant métisse. Il ne subit pas le racisme omniprésent dans cette région, et son physique est plutôt apprécié des jeunes filles. Son goût pour la musique, guitare à la main, et son approche facile en font un jeune homme recherché par la gente féminine. Il en profite bien, menant une vie de débauche, sans pour autant perdre son objectif premier : venger la mort de son frère, en tuant des blanches. Il va trouver en les deux soeurs Lou et Jean, issues d’une riche famille, les deux proies pour mettre à bien sa vengeance…

Lire la suite « J’irai cracher sur vos tombes »

BD adaptation, BD historique

Elle s’appelait Sarah

ELLE S’APPELAIT SARAH, par Pascal Bresson (scénario), Horne (dessin) (Marabout, 2018, coll. Marabulles), d’après le roman de Tatiana de Rosnay (2006)

srah1942, Sarah vit avec ses parents et son petit frère à Paris, quand ils sont raflés lors de ce qui sera appelé « la rafle du Vel d’Hiv ». Seul le jeune Michel échappe à la police française, en restant caché dans un placard, mais sa soeur lui jure de revenir le chercher aussi vite que possible…

2002, Julia Jarmond est une journaliste américaine qui travaille pour un titre destiné aux expatriés américains de Paris. Elle est chargée de rédiger un article à l’occasion des 60 ans de la Rafle du Vel d’Hiv, et va découvrir un pan (méconnu pour elle) de l’histoire de France, en se rendant sur l’emplacement du Vélodrome d’Hiver, puis à Drancy et Beaune-la-Rolande où les Juifs arrêtés ont été déplacés en attendant d’être envoyés vers les camps de la mort, à l’est… Dans la même période, elle va aménager avec sa fille et son mari dans l’appartement de la grand-mère de celle-ci, et sa vie privée va croiser son enquête journalistique…

Lire la suite « Elle s’appelait Sarah »

BD adaptation, BD polar

Les morts ont tous la même peau

LES MORTS ONT TOUS LA MÊME PEAU, par Jean-David Morvan (scénario), German Erramouspe, Mauro Vargas (dessin), Hiroyuki Ooshima (couleurs) (Glénat, 2020), d’après Vernon Sullivan, alias Boris Vian.

morts

Dan Parker est videur dans un club new-yorkais dans les années 1940. Mariée à Sheila, il est le père d’un jeune enfant. Il n’a jamais révélé à son épouse, blanche, qu’il a du sang noir dans les veines par son grand-père maternel. Son histoire est insoupçonnable car il est blanc de peau, et cela lui ferait bien du tort dans le New-York de cette époque, où le racisme est omniprésent (même si bien moins que dans le sud du pays). Mais un jour, son frère Richard, qui lui est noir, vient le voir depuis Chicago et le fait chanter, menaçant de révéler ses origines à son patron et surtout à sa femme. Ne pouvant s’y résoudre, Dan tue son frère et s’enfuit, mais le geste fatal a été vu par une témoin qui a lancé la police à ses trousses. Traqué, Dan va tout faire pour survivre, mais l’attitude de Sheila change totalement quand elle apprend que son mari a du sang noir… Comment Dan va-t-il s’en sortir ? Lire la suite « Les morts ont tous la même peau »

BD adaptation, BD fantastique, BD jeunesse

Mort et déterré

MORT ET DÉTERRÉ, tome 1 : UN CADAVRE EN CAVALE,  par Jocelyn Boisvert (scénario) et Pascal Colpron (dessin) (Dupuis, 2019)

C’est l’été et la fin de l’année scolaire, mais Yan a auparavant un dernier examen à passer, avant de pouvoir profiter. Avec son meilleur ami, il a un projet un projet de film avec des zombies et du sang qui gicle partout… Il va aussi devenir grand-frère d’ici quelques jours… Son programme est bien chargé, mais tout cela s’arrête net quand l’ado est tué d’un coup de couteau en tentant de sauver un autre garçon qui était racketté. Mais pour autant, une fois mort, son âme ne quitte pas son corps, et le voilà à attendre dans un cercueil, jusqu’au jour où, un an plus tard, son meilleur ami l’entendu jouer du clairon dans son cercueil. Yan parvient à quitter sa tombe et décide de retourner chez lui voir ce que sa famille et ses amis sont devenus…

Lire la suite « Mort et déterré »

BD adaptation, BD polar

Nymphéas noirs

NYMPHÉAS NOIRS, par Fred Duval (scénario) et Didier Cassegrain (dessin et couleurs) (Dupuis, 2019, coll. Aire Libre), d’après le roman de Michel Bussi.

nymphéasA Giverny, 3 femmes (Fanette, 11 ans, Stéphanie, institutrice d’une trentaine d’années, et une vieille dame âgée aux épaisses lunettes rondes…) vivent dans ce tranquille village normand connu pour avoir été lieu de résidence du peintre Monet. Mais un jour, le corps de Jérôme Morval, ophtalmologiste parisien demeurant là, est trouvé dans la rivière. L’enquête est menée dans le village ou presque fait penser aux tableaux du célèbre peintre impressionniste, par l’inspecteur Sérénac et son adjoint Sylvio Benavides, mais sans grand succès : ils soupçonnent le mari de l’institutrice, extrêmement jaloux, mais sans jamais réunir les preuves… Aux yeux du lecteur, seule la vieille dame semble connaître le fin mot de l’histoire… Lire la suite « Nymphéas noirs »

BD adaptation, BD fait de société, BD hors de nos frontières, Manga jeunesse

Speak

SPEAK, par Emily Carroll (Rue de Sèvres, 2019), d’après le roman de Laurie Halse Anderson.

speakMelinda, 15 ans, vient d’entrer au lycée. Mais pour elle c’est l’enfer depuis qu’elle a fait rater une fête de fin d’été en appelant la police au beau milieu de la soirée lycéenne. Depuis lors, elle est une pestiférée parmi ses camarades, Rachel sa meilleure amie d’avant, change du tout au tout, et Melinda, bonne dessinatrice, se fait une amie avec Heather, une nouvelle qui souhaite s’intégrer parmi les autres adolescents…  Très peu bavarde, Melinda sombre doucement en dépression…Que s’est-il passé lors de la fameuse soirée estivale ? Lire la suite « Speak »

BD adaptation, BD historique, BD sentimentale

Hibakusha

HIBAKUSHA, par Thilde Barboni (scénario) et Olivier Cinna (dessin) (Dupuis, 2017, coll. Aire libre), d’après la nouvelle Hiroshima, fin de transmission de Thilde Barboni.

hibakushaLudwig est interprète traducteur de japonais dans l’Allemagne nazie. En 1944, la Alte Kommandantur lui propose un poste important à Hiroshima, qu’il ne peut refuser : il doit partir d’ici une heure direction le pays allié. C’est un déchirement pour lui de quitter son fils (moins sa femme avec laquelle il ne partage plus grand-chose hormis leur fils). Le voilà parti dans un sous-marin… Lorsqu’il arrive dans le port d’Hiroshima, il est accueilli par un de ses amis d’enfance, Okito, avec lequel il a grandi quand son père travaillait au consulat d’Allemagne. Les deux amis vivent ensemble, et Okito fait le chauffeur. Un jour, lors d’une alerte aérienne, Okito sauve Ludwig (blessé à la jambe depuis l’enfance), et ils arrivent dans un abri. Ludwig est troublé par la présence d’une femme en kimono toute proche de lui, et dont il sent tous les mouvements du corps. Eprouvé par son travail de traduction et par sa jambe qui le fait souffrir, Ludwig demande conseil à Okito qui l’amène chez un acupuncteur, dont l’assistante se révèle être la femme troublante de l’abri. C’est le début d’une histoire d’amour entre les deux, mais Ludwig sent que le vent tourne, et quand l’Allemagne capitule en avril 1945, lui et ses compatriotes passent pour des traîtres… C’est la fin du printemps et Okito ne peut plus grand-chose pour lui, Ludwig demande à son amour japonais de quitter Hiroshima…

Lire la suite « Hibakusha »

BD adaptation, BD engagée, BD fait de société

Le fils de l’Ursari

LE FILS DE L’URSARI, par Isabelle Merlet (scénario) et Cyrille Pomès (dessin) (Rue de Sèvres, 2019), d’après un roman de Xavier-Laurent Petit à L’école des Loisirs.

ursari.jpg

Ciprian est rom, et fils d’un montreur d’ours (ou Ursari). En Roumanie où la famille vit, la famille est rejetée dès qu’elle s’installe à un endroit. Leur voiture les lâche une fois sur la route, et ils doivent rester près d’une ville où un boucher et sa bande menacent de les tuer. C’est alors que deux hommes en berline leur proposent un contrat. Ils les envoient à Paris, en échange d’un remboursement rapide du coût de leur trajet. Mais la somme est tellement énorme qu’ils ne vont pas pouvoir rembourser et vont se retrouver pris au piège, dans une capitale qui ne s’avère pas être la ville-Lumière tant espérée. Chacun tente de réunir une part de l’argent, en mendiant, volant des portefeuilles ou du métal, mais cela n’est pas suffisant… Ciprian, au détour de ses promenades quotidiennes, atterrit un jour aux jardins du Luxembourg où il découvre deux grosses personnes en train de jouer à un mystérieux jeu, qui même s’il n’en saisit pas toutes les règles, le fascine…

Lire la suite « Le fils de l’Ursari »