Manga fantastique, Manga historique

Asadora, tome 1

ASADORA, tome 1, par Naoki Urasawa (Kana, 2020)

asadoraAsa est une fillette en 1959 lorsqu’un typhon s’abat sur Nagoya alors que sa mère doit accoucher. Elle court chercher le médecin mais sur la route, est kidnappée presque involontairement par un vieil homme voleur qui l’attache dans un hangar désaffecté, en attendant que la tempête passe, et lui raconte son passé d’ancien combattant pilote de l’air. Quelques heures plus tard, lorsqu’il ouvre les portes du lieu désert, il n’y a plus rien ou presque, tout est noyé… Asa et Kasuga restent ensemble, et se mettent à vouloir sauver les habitants après la catastrophe qui les a frappés…

Lire la suite « Asadora, tome 1 »

Manga fantastique, Manga jeunesse

Busô Renkin, tome 1

BUSÔ RENKIN, tome 1 : UNE NOUVELLE VIE, par Nobuhiro Watsuki (Glénat, coll. Shônen manga, 2006)

https://i0.wp.com/media.leslibraires.fr/media/attachments/large/9/4/7/000245947.jpgKazuki Mutô est un lycéen sans histoire. Interne, il croit avoir vécu un mauvais rêve : une fille inconnue se faisait attaquer par un monstre. Finalement ce n’était pas un rêve mais la réalité. D’ailleurs son cœur a été remplacé, car il vient de mourir dans le combat. Pour sauver sa jeune sœur, il va se retrouver à combattre des homoncules, des parasites qui dévorent les humains et à utiliser le Renkin (l’alchimie). Pour cela, il va se faire aider de Tokiko, une jeune fille soldat Renkin, qui va lui servir de guide et l’éveiller à ses capacités de lutte contre ces créatures malfaisantes grâce à sa lance conçue pour tuer ses ennemis, le Busô Renkin

Voici un shonen, pour changer de mes lectures de manga habituelles. C’est le premier tome d’une série de 10 volumes (ce qui est court pour un manga), qui mêle la réalité (un ado comme un autre) et le fantastique (les mangeurs d’humains et les pouvoirs). Comme le genre l’indique, il y a des combats dans ce volume, mais ils n’occupent finalement pas la majorité des pages comme j’aurais pu le penser au départ. Ca se lit assez bien, c’est assez entraînant, même si je pense ne pas avoir tout compris. J’ai aussi remarqué que le vocabulaire utilisé par le traducteur n’était pas toujours au top : il y a plusieurs passages de langage familier [ce qui ne réhaussera pas le niveau de nos jeunes élèves lecteurs]. Cet usage n’est pas forcément nécessaire et donne l’impression que la traduction est bâclée à certains moments… Globalement, un avis assez positif sur cette série qui respecte les codes du shonen (avec des touches d’humour, un peu d’amour qui flotte entre les pages, et des pages de combats où le décor est remplacé par des lignes), mais avec quelques réserves. Busô Renkin ne marquera pas les mémoires (il y a quelques ressemblances avec FullMetal Alchemist (tome 1 chroniqué ici), série à succès qui utilise aussi le thème de l’alchimie) ; cependant c’est une série (adaptée en anime depuis) qui plaît assez aux élèves, qui en réclament la suite…

Non mentionné sur la base BD du CNDP, et à partir de 12 ans selon Manga-news.

On en parle sur les blogs et sur le net : MangaverseKrineinManga-sanctuaryle blog de Matt,

Un site perso a été ouvert, consacré totalement à la série (il n’est plus mis à jour).

Manga fantastique

Pluto, tome 1

PLUTO, tome 1, par Naoki Urasawa, Takashi Nagasaki et Osamu Tezuka (Kana, coll. Big Kana, 2010)

https://i0.wp.com/media.leslibraires.fr/media/attachments/large/5/0/2/000629502.jpgDans un monde futur où les robots sont de plus en plus intelligents et font partie intégrante de la société, Gesicht est un inspecteur de police qui fait partie d’Europol, la police de l’Europe. Il mène de front deux enquêtes : une sur la mort en Suisse du robot Mont-Blanc, unanimement apprécié, et l’autre sur la mort d’un humain, membre du groupe de défense des lois sur les robots. Les deux morts semblent semblables, on a à chaque fois retrouvé des cornes plantées dans leur crâne. Gesicht, qui est lui-même un robot ultra perfectionné, va découvrir que ce n’est que le début des meurtres des robots pacifistes les plus sophistiqués. Mais pourquoi cette disparition des robots ? Qui en veut aux machines ?

Voici le premier tome d’une série de 8 (qui s’est terminée le 1er juillet dernier, avec la sortie du dernier tome). Il s’agit d’une histoire dérivée d’un scénario du célèbre mangaka Tezuka, datant des années 1960. En fait, Urasawa se sert de Gesicht, un personnage secondaire du scénario d’Astro Boy, pour en faire le héros de cette histoire dérivée. Je ne connais pas l’histoire d’Astro Boy, mais j’ai trouvé ce premier tome particulièrement intéressant. Le début pose les bases de l’histoire, avec les meurtres et le contexte particulier (et futuriste) de l’histoire. Puis au fil des pages, on comprend que quelque chose d’énorme se prépare, sans pour autant en savoir plus. Le dessin d’Urasawa est toujours aussi agréable à suivre, et pour une fois, je n’ai pas retrouvé beaucoup de ressemblances avec ses séries précédentes (Monster ou 20th Century boys que je viens juste de terminer)… De plus, moi qui n’aime pas spécialement les histoires de science-fiction, j’ai bien accroché à cette histoire de robots, qui ont vraiment un côté humain surprenant. Bref, Pluto a tout d’une grande série, et je compte donc continuer bientôt !

A partir de 13 ans selon l@BD, site du CNDP.

On en parle sur les blogs de Blog-o-noisettes, de Yaneck, sur Bulles et Onomatopées et blog lecture jeune, et enfin chez Cronoslegend.

Voir aussi le site consacré à Urasawa, en français.

Manga fantastique

20th Century Boys, tome 9

20TH CENTURY BOYS, tome 9, par Naoki Urasawa (Panini Comics, coll. Génération Comics, 2005)

https://i0.wp.com/static.decitre.fr/media/catalog/product/cache/1/image/9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95/9/7/8/2/8/4/5/3/9782845382503FS.gifSuite du tome 8. C’est la fin de l’aventure pour Kyôko qui a échoué dans sa mission pour aider des clandestins luttant conte Ami. Revoici Kanna, la nièce de Kenji. Elle a des pouvoirs étranges, et gagne une grosse somme d’argent au jeu et unir les mafias thaï et chinoise ainsi que les SDF de la ville contre le gourou Ami. LA suite du cahier de prédictions est découvert par Yukiji, autre amie de jeunesse de Kenji, qui est devenue depuis la mort de ce dernier la tutrice de Kanna. A l’intérieur de ce nouveau cahier, il est indiqué que quelqu’un va mourir, qui sera celui qui a été choisi. Or Kanna a organisé une réunion publique avec ceux qu’elle a réussi à rallier à sa cause… Tout va se jouer lors de ce moment crucial.

Dans ce tome, au final, peu d’avancées, mais sur la fin, on comprend que deux routes tracées dans les tomes précédents vont se croiser lors de ce volume. C’est peut-être un peu long, car il y a peut-être trop d’explications, mais le dessin d’Urasawa fait tout de même bien passer cette histoire…

Toujours à partir de 13 ans selon le site BD du CNDP.

Manga fantastique

20th Century Boys, tome 8

20TH CENTURY BOYS, tome 8, par Naoki Urasawa (Panini Comics, coll. Génération Comics, 2004)

https://i0.wp.com/www.decitre.fr/gi/99/9782845382299FS.gifSuite du tome 7. Otcho raconte son aventure à son compagnon de fortune mangaka. En fait, les événements de 2000 ont été causés par un robot géant propagateur d’un virus. Il décrit aussi ce qu’a fait Kenji pour tenter d’éviter la catastrophe. Dans le même temps, Dieu raconte à Kyôko la lycéenne l’ampleur des événements qui se sont passés lors du changement de millénaire. Ayant été au courant de trop de choses, Kyôko est amenée à AmiLand, centre de lavage de cerveaux et de rééducation pour les récalcitrants au régime d’Ami. Elle va y rencontrer un ami de Kenji qui a réussi à échapper au cataclysme de l’an 2000 et va l’entraîner dans un groupe clandestin de lutte contre Ami. Elle va tenter d’aider le groupe de résistants, en étant envoyé dans le passé, dans les années 70, pour découvrir qui est le jeune Ami… Mais la mission est proche de l’échec, car si la jeune fille voit Ami, elle devra mourir…

Encore un peu plus de fils qui se mêlent dans cette histoire de plus en plus complexe… Kyôko prend de plus en plus d’importance dans l’histoire, je ne m’y attendais pas trop à vrai dire au départ de la lecture de ce tome. Il y a une bonne part de fantastique avec le retour dans le passé de la lycéenne. Ca change des autres tomes, et finalement ça passe bien auprès de la lectrice que je suis. Dans cet épisode, pas trop de traces de Kanna, la nièce de Kenji, donc finalement ce volume est peut-être une interlude dans le manga…

Dès 13 ans selon le site BD du CNDP.

Manga fantastique

20th Century Boys, tome 7

20TH CENTURY BOYS, tome 7, par Naoki Urasawa (Panini Comics, coll. Génération Comics, 2004)

https://i0.wp.com/www.decitre.fr/gi/07/9782845382107FS.gifSuite du tome 6. En 2014, Otcho « numéro 3 » s’est difficilement évadé de la prison de l’île, avec un mangaka. La situation du pays est catastrophique, Ami gouverne. D’ailleurs, on ne sait toujours pas qui est le gourou… Entre temps, on a le droit à quelques retours en 1970, alors que Kenji et sa bande ne sont que des jeunes garçons… En parallèle, Urasawa lance une nouvelle piste, avec une jeune lycéenne, Kyôko Koizumi, qui décide de faire un exposé d’histoire sur les terroristes du bain de sang de l’an 2000. Elle mène son enquête et est amenée à rencontrer Dieu, un SDF qui s’est enrichi et a été le premier touriste japonais de l’espace…

On en apprend plus sur ce qui s’est passé en 2000, ce qui est nommé « le bain de sang ». On effleure l’identité d’Ami, et on se doute que Kenji connaît le vrai Ami… C’est rageant de ne pas savoir. Parfois ça traîne un peu en longueur, et Urasawa rajoute une nouvelle piste. Toute l’histoire se complexifie, je me demande parfois où ça va mener tout ça… En effet, il y a un certain nombre de fausses pistes, et le récit avance peu en ce qui concerne 2014. Par contre, grâce aux récits croisés de Dieu et d’Otcho, on en apprend plus sur 2000. Bref, toujours envie de lire la suite, pour démêler les fils de cette aventure énorme…

A partir de 13 ans selon l@BD.

Manga fantastique

20th century boys, tomes 5-6

20TH CENTURY BOYS, tome 5 et tome 6, par Naoki Urasawa (Panini Comics, coll. Génération Comics, 2003)

https://i0.wp.com/www.manga-news.com/public/images/vols/20th_century_05.jpgSuite du tome 4. Kenji doit réunir un groupe de 9 personnes, ses amis de jeunesse, pour pouvoir affronter Ami et le monstre qu’il s’apprête à lancer sur Tokyo, comme ils l’avaient imaginés alors qu’ils n’étaient qu’enfants, dans le cahier de prédictions. Le 31 décembre approche, c’est un compte à rebours qui démarre avant ce qui s’annonce être la destruction du monde. 2014. 15 ans plus tard, Kanna a dix-sept ans. Elle s’installe à Tokyo dans un appartement et est voisine de deux mangakas. Elle aime écouter de la musique très fort et dérange d’ailleurs ses voisins. Sa tutrice est Yukiji, une amie de Kenji. Elle travaille comme serveuse dans un restaurant situé dans un quartier mal-famé, où règnent différentes mafias asiatiques. On se demande donc ce qu’est devenu le jeune homme. A-t-il survécu à l’apocalypse annoncée ?

Dans le tome 6, on suit Kanna qui rencontre et protège le témoin d’un meurtre. Ami a pris beaucoup d’importance avec son organisation et contrôle toute la société. Son logo est partout. L’organisation projette même d’assassiner le pape qui doit venir au Japon… 

https://i0.wp.com/www.otakia.com/wp-content/uploads/V_1/nom_12/120/944.jpg

Nous est également présentée dans ce tome une prison construite sur une île, et complètement isolée de Tokyo depuis 1999. Un prisonnier nommé « numéro 3 » cherche à s’évader. Il va s’aider d’un prisonnier fraîchement arrivé, mangaka emprisonné suite à ses dessins contre Ami. Numéro 3 est en réalité un survivant de l’apocalypse de 1999 et un membre du groupe de Kenji…

Urasawa ne fait pas avancer l’histoire de Kenji, mais plutôt des personnages secondaires : Kanna et le prisonnier numéro 3. Des mangakas apparaissent, avec beaucoup de références à des dessinateurs réels (heureusement que c’est expliqué en note de bas de page, car je n’aurais pas tout saisi sinon). On passe de 1999 à 2014 sans savoir ce qui s’est passé entre temps, et cela pose encore des questions supplémentaires. Le personnage de Kanna est développé, et on comprend dans certaines phrases que Kenji serait mort, et donc que Kanna reprend le flambeau, avec le même caractère que son oncle. Bref, Urasawa nous promène dans son histoire, sans répondre à nos interrogations. On devine des choses énormes, mais ce n’est jamais dit clairement. Tout pour donner envie de lire la suite, pour avoir des explications à toute cette histoire, qui est menée remarquablement par Urasawa.

A partir de 13 ans selon l@BD.

Manga fantastique

20th century boys, tome 4

20TH CENTURY BOYS, tome 4, par Naoki Urasawa (Panini Comics, coll. Génération Comics, 2002)

Suite du tome 3. Kenji a été repéré par les espions d’Ami, infiltrés dans la police, le gouvernement, et un peu partout dans la société japonaise. D’ailleurs, le parti d’Ami (le partide  l’amitié) est devenu le principal parti politique du Japon, et en a pris le contrôle total. Son convini ayant brûlé, Kenji n’a plus nulle part où vivre, avec sa mère et Kanna sa nièce. Pendant ce temps-là, un homme nommé Shogun vit à Bangkok en Thaïlande. Il n’est pas très clair. Un jour, il reçoit un appel de Kenji, et cet homme se révèle être Otcho, ami d’enfance de Kenji qui avait mystérieusement diparu quelques années plus tôt. Ensemble, les deux hommes vont tenter d’arrêter les projets fous d’Ami, car après avoir répandu une épidémie à San Francisco, Londres et Osaka, il veut mettre en place un très dangereux robot géant de 50 mètres de haut pour détruire le monde…

Voici un tome autour des deux hommes Otcho et Kenji. Ami se fait de plus en plus menaçant, avec ses projets de plus en plus fous. Urasawa arrive à faire progresser l’histoire sans trop en dévoiler pour autant. On pressent toujours le truc énorme qui se cache derrière Ami, sans savoir qui il est véritablement. L’auteur se focalise sur un personnage et nous dévoile son passé, mais je me demande où ça va mener cette quête des deux amis d’enfance. Cette histoire est toujours aussi prenante !!!

A partir de 13 ans pour le site BD du CNDP.

Manga fantastique

20th century boys, tome 3

20TH CENTURY BOYS, tome 3, par Naoki Urasawa (Panini / Génération Comics, 2006)

https://i0.wp.com/multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/8/4/1/9782845381148.jpgSuite du tome 2. Kenji voit son scénario mis au point avec ses amis alors qu’ils étaient enfants se réaliser : une épidémie mystérieuse s’est répandue à San Francisco, puis Londres et Osaka. Il comprend que son ami Donkey n’est pas mort de manière naturelle. Enfin, il apprend une sacrée nouvelle concernant sa nièce Kanna, et son magasin connaît de plus en plus de difficultés… En partant à la recherche de « Ami », il va découvrir une partie de l’ampleur de la secte et réaliser qu’il est à l’origine de ce mouvement, bien malgré lui. Les adeptes se transforment en terroristes, et font régner la terreur. En retrouvant son cahier de prédictions, Kenji va pouvoir savoir ce qu’Ami a prévu de faire subir au monde, avec sa volonté finale de le détruire…

Un thriller palpitant, qui commence vraiment à prendre son ampleur ! Naoki Urasawa apporte de nouvelles briques à l’intrigue, les personnages sont nombreux (heureusement qu’ils sont rappelés en début de chaque tome), et chaque évènement prend son importance dans l’histoire. L’ampleur de la secte dirigée par « Ami » est énorme, on sent bien qu’ils sont infiltrés partout, mais on voit rarement des adeptes dans ce tome… Ca effraie encore un peu plus. Urasawa construit une série impressionnante, avec une histoire complexe auquelle j’adhère complètement. Heureusement que j’ai le tome suivant sous la main, car je crois que je deviens accro… !

Le dessin est toujours aussi précis, j’ai parfois l’impression de revoir des personnages de la série Monster (tome 1 ici), car des traits sont assez ressemblants… C’est toujours aussi agréable de suivre une série de cette qualité-là, à la fois graphique et narrative.

A partir de 13 ans pour le site L@BD du CNDP, et 16 ans selon Manga-news.

Manga fantastique

20th Century Boys, tome 2

20TH CENTURY BOYS, tome 2, par Naoki Urasawa (Panini / Génération Comics, 2004)

https://i0.wp.com/www.manga-news.com/public/images/vols/20th_century_02.jpgSuite du tome 1. Kenji tient toujours son convini, ouvert 24/24, avec sa mère et sa petite nièce Kanna qu’il porte dans le dos. Il est menacé de perdre son enseigne car ses chiffres de vente ne sont pas bons. Il est dans le même temps confronté à Ami, le gourou de l’organisation qui semble être très importante dans la société. Kenji semble être proche de Ami, mais il ne sait pas pourquoi… Différentes rencontres, avec une ancienne camarade, un clochard avec un don de voyance, un avocat… vont lui en apprendre plus, et lui permettre de fouiller dans son passé, alors qu’il n’était qu’enfant et qu’il avait inventé un scénario étrange…

C’est vraiment ce 2nd tome qui devient vraiment intéressant, les différents éléments commencent à s’installer, on apprend comment Donkey, l’ami de Kenji dont le décès est raconté dans le premier tome, meurt vraiment. On trouve une ancienne amie de Kenji et sa bande, qui a elle aussi des choses à révéler. Et enfin, Urasawa place une scène en fin de tome qui donne plus qu’envie d’aller lire la suite, car Ami se révèle finalement être quelqu’un qui est ou a été proche de Kenji… Un bon nombre d’évènements dans ce tome, sans qu’on sache trop les liens entre tous, mais je ne doute pas que cette pelote va se démêler (ou encore plus s’emmêler) dans les prochains tomes… L’ambiance fait malsaine, comme dans Monster, on sent qu’il y a quelque chose de mauvais et d’énorme derrière cette histoire, et Urasawa fait très bien monter le suspense ! Un très bon tome qui oblige à lire les suivants rapidement car c’est difficile d’attendre la suite ! ^^

A partir de 13 ans selon le site BD du CNDP, à partir de 16 ans selon Manga-news (je penche plus du côté du second site, tellement c’est complexe)