La mort n’est qu’un début [roman]

LA MORT N’EST QU’UN DÉBUT, par Ambelin et Ezekiel Kwaymullina (Rageot, 2020)

mortBeth, australienne d’ascendance aborigène, est morte à quinze ans dans un accident de voiture. Son père, policier, a beaucoup de mal à supporter sa disparition, mais parvient toujours à voir le fantôme de sa fille qui n’est pas passé « de l’autre côté ». Beth aide son père à mener ses enquêtes. Les voilà dans une petite ville où un foyer d’accueil a brûlé, laissant un cadavre non-identifié. Il va s’agir de découvrir ce qui se cachait dans ce foyer financé par un certain Alexander Sholt… Mais ce dernier est introuvable et l’inspecteur de police de la ville, Derek Bell, semble très préoccupé… Beth et so père mènent l’enquête, aidés d’Isobel Capture, elle aussi descendante d’aborigènes et qui apporte son témoignage sur ce qui se passe au foyer et les rencontres étranges qu’elle a pu faire avec le Dévoreur et les Happeurs…

Lire la suite

Amour austral

AMOUR AUSTRAL, par Jan Bauer (Warum, 2016,  coll. Civilisation)

amour-australJan est un trentenaire allemand quelque peu désabusé : il parvient avec peine à se défaire d’une histoire d’amour qui s’est mal terminée, et pour se ressourcer et se retrouver, il décide de partir effectuer une randonnée en solitaire dans le désert australien. Au programme, 450 km de marche dans le centre du pays, d’abord le long du Larapinta Trail, sentier de randonnée ponctué de réservoirs d’eau, puis sur une autre route moins fréquentée et peu approvisionnée en eau. Mais ce périple qu’il souhaitait au départ effectuer en solo va finalement se dérouler en partie aux côtés de Morgane, une jeune française rencontrée sur place. C’est l’occasion pour les deux européens de confronter leurs histoires ainsi que leurs conceptions des rapports humains et de l’attachement sentimental. Lire la suite