La vie dure trois minutes [roman]

LA VIE DURE TROIS MINUTES, par Agnès Laroche (Rageot, 2018)

agnès laroche.jpgAutomne est en vacances scolaires, c’est bientôt la rentrée au lycée en classe de première… Mais elle n’a aucun envie d’y retourner, d’affronter les regards des autres, elle n’a aucun envie de se confronter au passé. Alors pour enfouir ses souvenirs, elle décide d’écrire ce qui s’est passé, en espérant pouvoir oublier sa meilleure amie Chloé. Pourtant quelques mois plus tôt, quand son père lui a annoncé que la famille allait accueillir Chloé pendant son année de terminale, Automne n’était pas du tout motivée par l’arrivée de cette étrangère. Pourtant, les deux jeunes filles se sont très bien entendues dès le départ, et cela a permis à Automne de s’épanouir, de découvrir le tango et par la même occasion son talent pour la danse, avec Mehdi particulièrement…

Lire la suite

Erwann, tome 1

ERWANN, tome 1 : LA LOI DU SKATEPARK, par Cédric Mayen (scénario) et Yann Cozic (dessin) (Jungle, 2019)

erwann.jpgJeff, le grand frère d’Erwann est mort dans une compétition de glisse deux ans auparavant. C’est depuis ce jour que ses parents, séparés depuis, lui interdisent toute planche à roulette. Pourtant, Erwann avait promis à son frère, avant son départ pour la compétition, de s’entraîner à faire 15 ollies à la suite. Le jeune garçon a toujours gardé dans un coin de sa tête sa promesse et s’entraîne discrètement loin des regards maternels. Un jour, il fait la rencontre d’un groupe de riders qui l’emmènent au skatepark tout proche… La passion d’Erwann se renforce, et il s’entraîne de plus en plus…

Lire la suite

Boom [roman]

BOOM, par Julien Dufresne-Lami (Actes sud junior, 2018, coll. d’une seule voix)

boom

Etienne, fêtard, a pour meilleur ami Timothée, au caractère opposé au sien : gentil, bien éduqué, posé. En terminale, ils participent tous deux à un voyage scolaire à Londres, et la vie de Tim s’arrête sur un pont, fauché par une voiture conduite par un fou de Dieu. On suit Etienne qui parle à son ami disparu, cherche les mots et évoque l’absence, les souvenirs, les éclats de rire passés…

Lire la suite

Mes nuits à la caravane [roman]

LES NUITS A LA CARAVANE, par Sylvie Deshors (Rouergue, 2018, coll. DoAdo)

nuits caravaneA Bellac, petite commune de Haute-Vienne, Lucile a 16 ans et ne supporte plus de vivre avec son père. Depuis quatre années que sa mère est décédée, elle a repris la gestion de la maison familiale tandis que son père n’a plus de travail et d’objectifs dans la vie à part boire. Son alcoolisme a détruit la petite famille, et a fait suite au décès de la mère de Lucile et à l’incendie du restaurant familial, incendie jamais résolu… Lucile décide donc sur un coup de tête de vivre quelques temps dans la caravane de l’autre côté de la parcelle familiale, là où sa mère aimait s’isoler pour peindre… Mais au-delà d’un simple lieu, cela va raviver chez la jeune fille des souvenirs enfouis, et presque involontairement elle va chercher à savoir ce qui s’est passé quelques années auparavant… Heureusement que ses amis Léna, Djoul et Ben vont l’aider, d’abord en l’aidant à aménager le lieu, puis en le rendant vivant. Lire la suite

Ma chère sœur [roman]

MA CHÈRE SŒUR, par Alf Kjetil Walgermo (Bayard, 2018)

soeurEli Anne est norvégienne. A 16 ans, elle vient de perdre au printemps Amalie, sa sœur d’un an sa cadette. Les deux étaient inséparables, et Eli Anne se remet bien difficilement de cette absence. Aussi quand son père lui demande de supprimer la page Facebook de sa sœur, elle ne peut s’y résoudre, et décide de paramétrer le compte pour pouvoir lui écrire sans que les autres puissent la lire. Ainsi, elle va pouvoir écrire à sa sœur disparue ce qu’elle a sur le cœur, ses regrets mais aussi comment la vie continue sans elle, particulièrement comment son groupe de musique évolue… Lire la suite

Maman aime danser [roman]

MAMAN AIME DANSER, par Didier Pobel (Bulles de savon, 2016)

maman.jpgTom, petit parisien, passe le week-end chez sa mère, et ne comprend pas pourquoi ce moment ne se passe pas comme d’habitude, pourquoi son père est absent et pourquoi sa mère qui est partie danser le vendredi soir n’est pas revenue… Pourquoi la télévision n’est-elle pas allumée comme d’habitude et pourquoi sa grand-mère a l’air triste ? Tom se pose beaucoup de questions, et il n’attend qu’une chose : le retour de sa maman, qui adore la musique et la danse… Mais alors pourquoi est-elle en photo dans le journal ?

Lire la suite

Écumes

ÉCUMES, par Ingrid Chabbert (scénario) et Carole Maurel (dessin) (Steinkis, 2017)

ecumesDeux femmes amoureuses attendent impatiemment l’arrivée d’un enfant. Quand celui-ci arrive, c’est le bonheur, mais la grossesse s’avère bien compliquée, et lorsque le bébé paraît, il s’avère qu’il est déjà décédé… Commence alors pour les deux femmes une période difficile de deuil de cet enfant tant espéré,  pour dépasser l’écume dans lesquelles elles sont plongées bien malgré elles…

Lire la suite

Brise glace [roman]

BRISE GLACE, par Jean-Philippe Blondel (Actes sud junior, 2011, coll. Romans ado)

Aurélien entre en 1ère Littéraire dans un nouveau lycée. C’est la troisième fois en trois ans qu’il change d’établissement : la première fois, ses parents déménageaient, la deuxième, c’était pour son entrée en classe de 2nde, et là, c’est pour choisir la filière L. Autant dire qu’il n’est pas facile pour lui de se faire des amis. Mais cela l’arrange, car il ne cherche pas à s’en faire. Non, son but, c’est de se rendre le plus invisible possible, à se faire oublier de tous. Pourtant un jour, Thibaud, un garçon de sa classe, lui adresse la parole et cherche à devenir son ami. Il l’invite à une soirée chez lui, puis à une soirée slam dans un bar. Thibaud cherche à lui faire raconter son histoire, mais cela fait quatre ans qu’Aurélien se sent emprisonné avec ses souvenirs, ce qui s’est passé il y a quatre ans l’a changé à tout jamais…

Lire la suite

Le complexe du papillon [roman]

LE COMPLEXE DU PAPILLON, par Annelise Heurtier (Casterman, 2016)

Mathilde est une adolescente qui vit en Dordogne avec ses parents qui élèvent des canards. Avec sa meilleure amie Louison, elle adore passer du temps à grignoter, parler et rire. Mathilde est aussi sportive : elle fait aussi partie d’un club d’athlétisme et aime courir. Mais lorsqu’à la rentrée, Mathilde découvre le changement physique de Cézanne, une de ses camarades auparavant insignifiante et là si belle, transformée telle une chenille en un magnifique papillon, Mathilde réalise que son corps n’est pas comme cela. Pour parvenir à séduire Jim, elle va alors tout faire pour atteindre un corps parfait, comme celui de Cézanne ou de mannequins qu’on peut voir dans les magazines… Elle entame un régime, mais le dissimule aux yeux de tous sauf de Louison…

Lire la suite

Un thé pour Yumiko

UN THÉ POUR YUMIKO, par Fumio Obata (Gallimard, 2014, coll. Bayou)

Yumiko est une jeune femme japonaise qui vit depuis quelques années à Londres, ville qu’elle apprécie beaucoup. Elle partage sa vie avec son ami britannique Mark et s’éclate dans son travail. Un jour, son frère l’appelle du Japon et l’informe du décès de son père. Yumiko prend alors seule l’avion pour se rendre aux obsèques de son père ; c’est l’occasion pour elle de retrouver sa famille et de se rendre compte du décalage culturel entre son pays d’origine et son pays d’adoption. Elle en profite aussi pour retrouver ses racines et rendre visite à sa mère qui l’a toujours poussée à croire en ses rêves.

Voici un album qui était passé sur des blogs de lecteurs il y a quelques temps, et que j’avais noté. Dernièrement, il faisait partie des nouveautés à la bibliothèque, et je me suis donc laissée tenter par cette histoire mêlant deux cultures. Tout d’abord, je dois dire que j’ai beaucoup aimé le trait de l’auteur ainsi que la méthode de l’aquarelle qui confère à ce récit une agréable touche poétique et légère. Le trait est simple, sans superflu, parfois presque naïf, et il passe très bien dans cette histoire réaliste. J’ai aimé que le dessinateur ne représente pas la famille de Yumiko avec des traits typiquement japonais, car cela universalise le récit.. L’histoire se lit facilement, les pages se tournant presque parfois trop vite (il y a assez peu de textes et beaucoup de choses passent par l’image). Le récit est pourtant lent, il faut dire qu’il ne se passe pas énormément de choses dans cette histoire, sans pour autant que le lecteur s’ennuie. La relation de Yumiko avec sa famille n’est pas facile, et on la suit sans déplaisir dans son introspection et son retour aux sources. Un thé pour Yumiko est une histoire toute sensible sur la famille ainsi que le deuil tel qu’il peut se vivre au Japon. L’histoire comporte beaucoup de non-dits, et on sent l’héroïne entre deux cultures, n’étant plus vraiment japonaise sans pour autant être complètement européenne. C’est un point de vue intéressant, mais je suis restée un peu sur ma faim tout de même, il m’a manqué un petit quelque chose que je ne saurais décrire. Peut-être est-ce la fin un peu abrupte, où Yumiko se dit en revenant à Londres que rien n’a changé et reprend le cours de sa vie… Il n’en reste pas moins que cet album est une jolie histoire poétique avec de magnifiques dessins aux tons pastels, même si ce n’est pas pour moi un coup de cœur.

A partir de 13 ans selon l@BD.

On en parle (beaucoup) sur les blogs : Au milieu des livres, Le blog du petit carré jaune, Le blog de Yuko, Chroniques de l’invisiblePause lecture avec Kikine, Littérature a blog, Chez Clarabel

Premières planches à voir sur Izneo.

Aller voir le site (en anglais) de l’auteur, qui vit comme son héroïne en Grande-Bretagne.