BD engagée

En chemin elle rencontre, tome 2

EN CHEMIN ELLE RENCONTRE, tome 2 : Les artistes se mobilisent pour le respect des droits des femmes, par un collectif d’auteurs (Des ronds dans l’o / Amnesty International, 2011)

https://i1.wp.com/www.decitre.fr/gi/51/9782917237151FS.gifNouvel album sur les droits des femmes, après le tome 1, qui avait eu pas mal d’échos favorables (voir les nombreuses chroniques sur le site de l’éditeur). Ce tome voit la participation de 12 hommes et 12 femmes, scénaristes, dessinateurs et même photographe et parolier. Tous avec un point commun : dénoncer le manque de respect et la violence que peuvent subir les femmes en France et dans le monde. Les thèmes abordés sont l’IVG, le viol, la violence psychologique dans le couple, la sélection des naissances (fille ou garçon) en Inde, la relation garçon-fille à l’école… Rien de bien réjouissant, mais c’est un bon outil pour une vraie prise de conscience ! A lire et à faire lire ! Certaines planches peuvent aussi être la base d’une réflexion à mener avec des élèves. En tout cas, un album qui fait réfléchir !

Quelques auteurs dans cet album : Etienne Davodeau (couverture), Florence Cestac, José-Louis Bocquet et Catel Muller (auteurs de Kiki de Montparnasse), Jacques Ferrandez… Le style est varié, les dessins sont parfois laissés en noir et blanc, parfois mis en couleurs, les traits sont souvent bien différents, et les récits un peu plus longs (plus de 5 ou 6 pages) sont entrecoupés de planches uniques, de textes explicatifs qui apportent un plus non négligeable. Cet ordre donne un dynamisme et un équilibre à l’album, qui se lit d’une traite.

Non mentionné sur la base BD du CNDP (trop récent), mais je pense comme le tome précédent, à partir de 13 ans.

On en parle sur Auracan et le blog de Fauve, et sur les sites des auteurs de l’album (Dr. Muriel Salmona, Claire Bouillhac, Dimitri Piot), ainsi que sur le site d’Amnesty International.

BD engagée

En chemin elle rencontre

EN CHEMIN ELLE RENCONTRE, Les artistes se mobilisent contre la violence faite aux femmes, par un collectif d’auteurs (Des ronds dans l’O, septembre 2009)

Voici un album collectif sur un sujet particulier. Chaque court récit (d’une planche à 20 pages) porte autour d’un type de violence faite aux femmes : violences conjugales, harcèlement psychologique, viol, lapidation, crimes d’honneur, prostitution… Les auteurs, dessinateurs et scénaristes sont nombreux, parmi lesquels Charles Masson, Kriss, Nicoby, Lapière… L’album commence par une histoire se déroulant dans une classe, où deux élèves, Chloé et Fatou, présentent la déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, rédigée en 1791 par Olympe de Gouges (féministe bien connue), deux ans avant de passer sous la guillotine. Les 17 articles de cette déclaration y sont détaillés, et amorcent cet album qui prend quelquefois aux tripes, tellement les sujets abordés sont graves et détaillés de façon réaliste. Les dessins sont toujours très bien réalisés, les styles sont souvent différents, et la façon d’aborder les violences est parfois surprenante : quelquefois très grave, parfois avec des traits d’humour jamais mal-placés… La couverture est très belle, dans les tons rose, et transpire une certaine sérénité. Pourtant, vous l’aurez compris, cet album n’aborde pas un sujet réjouissant, mais comme l’annonce la préface d’Amnesty International (co-éditeur de ce livre), la BD est un bon moyen d’atteindre les jeunes. Extrait de la préface rédigée par Amnesty International : « Quel meilleur moyen de lutter contre les violences faites aux femmes que de sensibiliser les plus jeunes ? De leur faire prendre conscience de leurs droits et de provoquer leur révolte devant ces situations de violences inadmissibles. Et quel meilleur moyen que la bande dessinée pour les intéresser, notamment quand elle est servie par des talents qu’a su rassembler autour de ce projet la formidable énergie de Marie [l’éditrice] ?« 

Conseillé à partir de 13 ans sur le site BD du CNDP, tout en prenant quand même garde à prévenir les plus jeunes lecteurs… Cet ouvrage m’a bien plu, de par son sujet original, mais aussi par les façons de l’aborder. Une belle BD militante à avoir dans sa bibliothèque, quand on sait que des femmes sont maltraitées, menacées ou tuées partout dans le monde !

Pour en savoir plus, regarder le magazine « Un monde de bulles » diffusé sur la chaîne PublicSénat le 26 septembre 2009 (durée : 60 minutes), et complètement dédié à cet album.