La mort n’est qu’un début [roman]

LA MORT N’EST QU’UN DÉBUT, par Ambelin et Ezekiel Kwaymullina (Rageot, 2020)

mortBeth, australienne d’ascendance aborigène, est morte à quinze ans dans un accident de voiture. Son père, policier, a beaucoup de mal à supporter sa disparition, mais parvient toujours à voir le fantôme de sa fille qui n’est pas passé « de l’autre côté ». Beth aide son père à mener ses enquêtes. Les voilà dans une petite ville où un foyer d’accueil a brûlé, laissant un cadavre non-identifié. Il va s’agir de découvrir ce qui se cachait dans ce foyer financé par un certain Alexander Sholt… Mais ce dernier est introuvable et l’inspecteur de police de la ville, Derek Bell, semble très préoccupé… Beth et so père mènent l’enquête, aidés d’Isobel Capture, elle aussi descendante d’aborigènes et qui apporte son témoignage sur ce qui se passe au foyer et les rencontres étranges qu’elle a pu faire avec le Dévoreur et les Happeurs…

Lire la suite

Ma vie de Bacha Posh [roman]

MA VIE DE BACHA POSH, par Nadia Hashimi (Castelmore, 2017)

bacha.jpgObayda est une fillette qui vit avec ses parents et ses grandes soeurs à Kaboul, capitale de l’Afghanistan, quand son père, policier, est victime d’un attentat à la voiture piégée et perd sa jambe, en même temps que son emploi. Sans revenus, la famille décide de retourner à la campagne, dans le village natal du père qui entre en dépression, ne pouvant plus subvenir aux besoins de sa famille. Pour redonner un peu de bonheur à la famille, la tante paternelle d’Obayda suggère à la mère de la fillette de la transformer en garçon avant qu’elle n’aille à l’école. Elle deviendrait alors une bacha posh. C’est ainsi qu’Obayda devient Obayd, se fait un ami, Rahim, et découvre qu’il est aussi un bacha posh… Obayd découvre aussi la liberté, et bon nombre de choses qui étaient interdites chez les filles et qui sont acceptées (voire même encouragées) chez les garçons, en terme de comportement (courir, sauter, ne pas s’occuper des tâches ménagères), mais aussi de tenue vestimentaire… Lire la suite

La saga de Grimr

LA SAGA DE GRIMR, par Jérémie Moreau (Delcourt, 2017)

L’histoire se passe en Islande au XVIIIe siècle, alors que le pays est dominé par les Danois. Grimr est un petit garçon lorsque ses parents sont ensevelis par une nuée ardente. Le garçonnet parvient miraculeusement à se sauver, et erre jusqu’à ce qu’il soit capturé par des hommes pour être vendu. Mais doté d’une force hors du commun, il parvient à s’échapper et est repéré par Vigmar, un petit escroc qui va le prendre sous son aile… C’est le début de la vie de Grimr, une vie hors-du-commun…

Lire la suite

Le carnet rouge [roman]

LE CARNET ROUGE, par Annelise Heurtier (Casterman, 2017, coll. poche)

le carnet rougeMarie a 16 ans et vit près de Lille avec sa mère Anne, entourée de son meilleur ami Alex. Un jour, à la sortie du lycée, elle remarque un homme qui semble l’observer, et cette situation se reproduit plusieurs fois… Ne connaissant pas ses origines paternelles, Marie pense deviner le lien, mais il n’en est rien : elle découvre que cet homme, Jean, est le mari de sa grand-mère maternelle dont elle ignorait jusque là l’existence, sa mère étant fermée comme une huître à l’idée de dévoiler ses origines. Marie savait juste qu’elle avait du sang du Népal en elle, mais rien de plus. Le vieil homme lui confie alors un carnet rouge dans lequel il a consigné les mémoires de sa femme, à présent décédée. Marie va découvrir ses origines et comprendre pourquoi sa mère ne voulait rien lui dire. Sa grand-mère, Sajani, était une Kumari, l’incarnation vivante d’une déesse. Trouvée toute petite à l’âge de 3 ou 4 ans, elle était vénérée par tous les habitants de Katmandou, mais n’a reçu aucune éducation. Aussi, quand elle a été destituée à la suite de ses premières règles, elle ne savait rien faire et son retour à la vie réelle a été très compliqué… Dans son carnet, elle raconte ses souvenirs de Kumari et son parcours ensuite, qui l’a amené en France après avoir vécu des horreurs…

Lire la suite

Paroles d’honneur

PAROLES D’HONNEUR, par Leïla Slimani (scénario) et Laetitia Coryn (dessin) (Les Arènes BD, 2017)

paroles d'honneur2015, Rabat. Leïla Slimani fait la connaissance de Nour, une marocaine qui lui raconte sans tabou ni retenue sa sexualité et les tragédies intimes que subissent la plupart des femmes qu’elle connaît. Elle poursuit ses entretiens à Casablanca, en rencontrant des jeunes femmes et des jeunes hommes qui confirment l’écart entre la tradition musulmane de la société marocaine et la vraie vie…

Lire la suite

La loterie

LA LOTERIE, par Miles Hyman (Casterman, 2016), d’après Shirley Jackson.

loterieDans une petite ville de la Nouvelle-Angleterre, se déroule chaque année à la fin du mois de juin un événement spécial qui réunit tous les membres de la communauté en un même lieu : une loterie est organisée, de façon bien particulière, avec un tirage en deux fois… Mais ce qui est à gagner n’est pas ce que l’on croit… Il y a plus à perdre qu’à gagner avec cette loterie qui semble exister depuis longtemps et que certains habitants veulent remettre en question…

Lire la suite

Bride Stories, tome 1

BRIDE STORIES, tome 1, par Kaoru Mori (Ki-Oon, 2011)

https://i1.wp.com/static.decitre.fr/media/catalog/product/cache/1/image/9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95/9/7/8/2/3/5/5/9/9782355922749FS.gifAu XIXème siècle, en Asie Centrale, Amir est une belle jeune fille de 20 ans qu’on vient de marier à Karluk, l’héritier de la famille Eyhon, qui n’a que 12 ans. Une fois le choc de la découverte de son mari passé, les deux jeunes gens vont apprendre à se connaître. Amir montre à Karluk comment elle utilise son arc, et le jeune garçon est tout en admiration devant sa femme… On découvre aussi la famille de Karluk, son oncle qui vit en nomade, sa grand-mère déterminée et compréhensive, ses parents eux aussi étonnamment ouverts d’esprit, ses neveux et nièces qui se chamaillent… Cette vie simple et calme se trouve bouleversée lorsque la famille d’Amir vient la rechercher pour annuler le mariage contracté, mais la famille de Karluk refuse de rendre la jeune fille qui s’est parfaitement intégrée parmi eux… Comment cela va-t-il se passer dès lors que la famille de la mariée n’est plus d’accord pour l’union ?

J’ai beaucoup aimé ce tome, très bien dessiné (les tenues sont magnifiques, très détaillées, et il ne manque plus que la couleur pour faire encore plus réaliste). Le sujet est rare en bande dessinée ou en manga (c’est le premier que je lis sur ce sujet), mais il est formidablement bien abordé par l’auteur qui explique à la fin s’être bien documentée sur ce sujet de la route de la soie. Ce tome est un véritable voyage pour le lecteur, qui se retrouve embarqué dans les montagnes ou sous une yourte, à une époque où les mariages arrangés étaient légion. L’histoire qui naît entre les deux jeunes gens est bien sûr le centre de l’histoire, mais elle est perturbée par l’irruption des frères et cousins d’Amir qui viennent la récupérer. A la fin de ce tome, Amir n’est pas au courant de ce qui s’est passé en son absence… Cela devrait être révélé dans le tome 2, vivement la suite !

A partir de 14 ans selon Manga-News.

On en parle sur les blogs : Chroniques de l’invisible, Brice Fincoeur, Nourritures en tout genre, Mes lectures de l’imaginaire.

Le début du tome (plus d’une trentaine de pages tout de même !) est à lire sur le site de l’éditeur.

Cet album a reçu le prix intergénérations au festival d’Angoulême en janvier dernier.