Didier, la 5e roue du tracteur

DIDIER, LA 5E ROUE DU TRACTEUR, par Pascal Rabaté (scénario) et François Ravard (dessin) (Futuropolis, 2018)

didier

Quelque part à la campagne, Didier, 45 ans, vit avec sa soeur Soazig dans une ferme. Il n’aime pas spécialement s’occuper des vaches, son truc c’est plutôt les soirées à n’en plus finir, un verre à la main, avec ses amis piliers de comptoirs… Un jour, il se rend à la vente aux enchères du matériel d’un de ses amis, n’y achète rien, mais décide d’héberger son copain. Il supporte mal la solitude et son célibat, et demande donc à être inscrit sur un site de rencontres… Sauf que la rencontre ne va pas être celle qu’il croyait… Son coeur de guimauve va se confronter à une femme au fort caractère…

J’ai emprunté cet album sur le seul nom de Rabaté, avant de me rendre compte que celui-ci n’était qu’au scénario. Au départ, en regardant rapidement le trait, je croyais qu’il avait fait le dessin, mais il n’en est rien. Le trait est tout de même dans le même genre : les personnages sont reconnaissables, chacun ayant un trait spécifique, les tailles mannequin n’étant pas légion non plus… C’est un style réaliste, en tout cas, j’ai presque failli reconnaître certaines personnes dans les portraits des agriculteurs ! Les couleurs sont lumineuses, sans pour autant être excessives. Cela rend la lecture de cette BD très plaisante.

Les scènes sonnent franchement vrai, que ce soit la vente aux enchères, ou la fête agricole avec le concours de sillons. Le personnage de Didier fait à la fois rire et suscite la pitié : c’est un cœur de guimauve qui n’a jamais vraiment cherché à rencontrer du monde, et il est resté dans un monde sans Internet, au point d’avoir besoin d’aide pour s’inscrire sur un site de rencontres. Le scénario est bien ficelé, et on se doute dès le départ ou presque que l’ami va finir avec Soazig la soeur, qui a un caractère plus affirmé que son frère (et heureusement d’ailleurs qu’elle est là pour faire tourner la ferme !). J’ai trouvé le scénario très réaliste, à montrer le célibat des agriculteurs, leurs difficultés financières, mais aussi les moments plus conviviaux. Cela change de l’image parfois idyllique qui est dressée de la campagne ! Vous l’aurez compris, j’ai bien aimé ces personnages assez développés pour qu’on s’attache à eux.

C’est donc un album agréable, à la fois léger et sérieux, que ce Didier, 5e roue du tracteur, un album qui sent la campagne ! Il fait partie aujourd’hui de la dernière fournée de labd bleu, avant la pause estivale. Ce mercredi, c’est chez Noukette que ça se passe !!

Je conseillerais à partir de 15 ans.

On en parle sur les blogs : My pretty books, Sylire, Les fanas de livres, Une pause livre

Premières planches à voir depuis Izneo.

Publicités

13 réflexions sur “Didier, la 5e roue du tracteur

    • caro 10 septembre 2019 / 22:15

      Effectivement, il a fait parler de lui…

      J'aime

    • caro 10 septembre 2019 / 22:13

      L’as-tu lu depuis ton passage par ici ?

      J'aime

      • Enna 11 septembre 2019 / 17:49

        Grace à ton commentaire, j’ai revérifié sur le site de la médiathèque et il est dans le réseau alors je vais pouvoir le réserver prochainement! 😉

        J'aime

  1. bouma 28 juin 2019 / 13:58

    encore un album repéré grâce à ce rdv mais que je n’ai pas eu l’occasion de lire.

    Aimé par 1 personne

    • caro 10 septembre 2019 / 22:13

      C’est léger, mais grave aussi par moment ! Un chouette souvenir de lecture pour moi.

      J'aime

    • caro 10 septembre 2019 / 22:12

      L’a-t-elle fait depuis juin dernier ?

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s