BD fantastique

The time before

THE TIME BEFORE, par Cyril Bonin (Bamboo, 2016, coll. Grand angle)

the-time-before

Fin des années 1950. Un soir d’hiver, Walter, jeune photographe, aide un vieux vendeur d’objets attaqué par plusieurs hommes. En remerciement, le vieillard offre à Walter un pendentif au pouvoir magique : il permet de remonter dans le temps jusqu’à un moment déterminé, juste en pensant à ce moment, pour pouvoir changer le cours des choses. Ainsi Walter pense qu’il va pouvoir choisir le cours de sa vie, entre succès professionnel et succès familial. Il est amené, par le plus grand hasard, à rencontrer une jeune infirmière, et tombe amoureux d’elle… Mais peut-on revenir dans le passé pour changer des erreurs, sans pour autant changer le présent ? Le dilemme se pose pour le brillant jeune homme…Un « nouvel » album de l’auteur d’Amorostasia, ni une, ni deux, je tente ! Il est sorti au printemps dernier, mais j’étais trop occupée à ce moment-là pour suivre les sorties BD… 😉 ! Dans cet album au titre anglais, les personnages sont presque les mêmes que dans le diptyque que j’avais aimé il y a plus de deux ans, donc au niveau graphique, je n’ai pas été perdue. Au niveau du scénario, on reste dans une veine fantastique, déjà utilisée de nombreuses fois au cinéma et en littérature, le retour dans le temps. Rien de neuf donc, mais j’ai pourtant été emportée par cette histoire, car le héros est touchant, il se questionne, cherche à combiner réussite personnelle et professionnelle, et use de son pendentif magique sans mauvaise intention. C’est juste qu’au fil du temps, il réalise que ce qu’il croyait être une chance peut aussi être un frein, car il réalise qu’il n’oublie pas ce qu’il a vécu, et donc qu’il a des informations du futur. Cyril Bonin aborde bien ce thème du voyage dans le temps, et parvient à nous intéresser au sort de Walter. J’ai juste eu du mal avec le passage de mathématiques, qui ne m’a pas du tout parlé… Je n’ai même pas cherché à comprendre ces bulles-là, tellement c’était technique, mais sinon, j’ai trouvé l’album très bien, car il nous interroge aussi sur ce qu’on ferait si on pouvait changer quelque chose dans notre passé, ou savoir comment notre futur allait se passer…

A partir de 13 ans selon l@BD.

On en parle sur les blogs : La bibliothèque de Noukette, Samba BD, D’une berge à l’autre, Miss Alfie croqueuse de livres, Chroniques de l’invisible, Bulles & onomatopées

Premières planches à voir sur Izneo.

Cet album participe à la-bd-de-la-semaine-150x150, cette semaine chez Stéphie.

18 réflexions au sujet de “The time before”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s