Papeete 1914, tome 2 : Bleu horizon

PAPEETE 1914, tome 2 : BLEU HORIZON, par Didier Quella-Guyot (scénario) et Sébastien Morice (dessin) (Emmanuel Proust média, 2012)

Suite et fin du tome 1. L’enquête se poursuit sur l’île de Tahiti, où des morts suspectes surviennent en même temps que la guerre mondiale se rapproche avec le bombardement de Papeete par un navire allemand.  Simon Combaud fait face à une communauté polynésienne soudée, et va devoir mener l’enquête seul ou presque…

Lire la suite

Souriez

SOURIEZ, par Raina Telgemeier (Akileos, 2011)

Autobiographie de Raina, une jeune fille américaine normale, dont le but était d’être comme les autres, mais qui à la suite d’une mauvaise chute, va devoir suivre un parcours de santé complexe pour retrouver son sourire et son moral. Ses deux dents de devant sont cassées, et il va lui falloir beaucoup de temps et de courage pour retrouver son sourire. Entre les rendez-vous chez les spécialistes, les réunions de scouts, les journées au collège… Raina va grandir, apprendre à mieux cerner les autres et aussi voir naître sa voie artistique… Lire la suite

Baby’s in black

BABY’S IN BLACK, l’histoire vraie d’Astrid Kirchherr et Stuart Sutcliffe, par Arne Bellstorf (Sarbacane, 2011)

baby's in blakc

Au tout début des années 1960, Astrid est une jeune photographe, assistante d’un photographe renommé. Elle vit à Hambourg avec Klaus son petit ami, mais sent bien que leur relation tend à sa fin. Un soir après une dispute, ce dernier se rend à St Pauli, quartier malfamé de la ville, et entend une musique particulière sortir d’une cave : un groupe inconnu de Liverpool s’y produit. Klaus retourne raconter à Astrid ce qu’il a entendu, et les deux y retournent le soir suivant. Ils viennent de rencontrer les Beatles, alors à 5. Astrid tombe sous le charme d’un bassiste aux lunettes noires, Stuart, un artiste qui a suivi John sans trop savoir jouer. Les deux jeunes gens tombent follement amoureux, mais alors que la notoriété du groupe commence à grandir, on découvre que la présence des Anglais n’est pas légale… Stuart va alors être amené à choisir entre sa carrière musicale en Angleterre, sa passion pour la peinture et sa vie sentimentale à Hambourg… Lire la suite

Jules B, l’histoire d’un Juste

JULES B, L’HISTOIRE D’UN JUSTE, par Armelle Modéré (Des ronds dans l’O, 2016)

jules-bJules est un cordonnier célibataire qui supporte très difficilement sa solitude depuis que sa femme l’a quitté pour un autre. L’armée allemande empêche l’artisan de se fournir en cuir et en clous, et il ne peut donc plus travailler. Bref, rien ne va pour cet homme (ou plutôt ce cochon) qui a tendance à noyer sa détresse dans l’alcool. Un jour, il découvre une voiture accidentée sur le bord de la route. Son conducteur et sa passagère sont morts, mais trois enfants (ou plutôt des chatons) sont bien vivants, cachés dans le coffre. Jules les recueille mais comprend qu’ils sont juifs. Malgré les risques encourus, et face à la lâcheté de ses voisins et de ceux qu’il croyait être ses amis, il va tout de même essayer de sauver les trois orphelins, d’abord en les ramenant à Paris, puis en les sauvant d’une rafle annoncée… Lire la suite

The time before

THE TIME BEFORE, par Cyril Bonin (Bamboo, 2016, coll. Grand angle)

the-time-before

Fin des années 1950. Un soir d’hiver, Walter, jeune photographe, aide un vieux vendeur d’objets attaqué par plusieurs hommes. En remerciement, le vieillard offre à Walter un pendentif au pouvoir magique : il permet de remonter dans le temps jusqu’à un moment déterminé, juste en pensant à ce moment, pour pouvoir changer le cours des choses. Ainsi Walter pense qu’il va pouvoir choisir le cours de sa vie, entre succès professionnel et succès familial. Il est amené, par le plus grand hasard, à rencontrer une jeune infirmière, et tombe amoureux d’elle… Mais peut-on revenir dans le passé pour changer des erreurs, sans pour autant changer le présent ? Le dilemme se pose pour le brillant jeune homme… Lire la suite

Macaroni !

MACARONI !, par Thomas Campi et Vincent Zabus (Dupuis, 2016)

macaroniContre son gré, Roméo est confié par son père pendant une semaine à son grand-père. Le jeune garçon ne l’aime pas du tout, et l’appelle même « le vieux chiant qui pue ». Roméo a beau supplier son père, celui-ci ne peut faire autrement. Dès le début, cela se passe mal : l’accueil du grand-père est des plus froids, le dialogue se fait rare, et comble de l’ennui pour Roméo, il n’y a même pas de télé chez ce monsieur qu’il ne connaît presque pas. Le grand-père un peu rustre va demander à son petit-fils de l’aider pour les tâches quotidiennes, l’entretien du jardin principalement. C’est ainsi que Roméo va se mettre à aider son grand-père et s’occuper du cochon nommé Mussolini… Il ne se doute pas du tout de l’histoire de son aïeul, italien émigré en Belgique pour y travailler à la mine… Lire la suite

Amère Russie 2

AMÈRE RUSSIE, tome 2 : LES COLOMBES DE GROZNY, par Aurélien Ducoudray (scénario) et Anlor (dessins et couleurs) (Bamboo, 2015, coll. Grand angle)

003754397Suite et fin du tome 1. La mère de Vlodia est toujours à la recherche de son fils militaire en Tchétchénie, en pleine guerre entre Russes et Tchétchènes. Elle se retrouve dans la capitale de la région, à Grozny, assiégée par les forces russes. Elle croit retrouver son fils, mais en fait ce n’est pas lui, mais un jeune militaire russe aveugle. Elle va tout de même l’aider à survivre dans cet enfer.

Je ne croyais pas du tout être captivée par cette histoire : le contexte ne me tentait pas du tout, et la couverture, même si elle est très jolie et intelligemment composée avec bon nombre de détails, ne me donnait pas envie de lire ce diptyque. J’ai bien fait d’aller au-delà de mes appréhensions, car j’ai beaucoup aimé cette histoire : le dessin est très vif, très joli. Les cases sont nombreuses, et l’histoire très dynamique. Quelques scènes sont particulièrement violentes, et cela est encore accentué quand le fond du gaufrier est noir. Mais en même temps, cet album ne relate pas une histoire de Bisounours mais un contexte de guerre, donc cela ne cloche pas du tout. Les personnages sont pour la plupart attachants, et en particulier le petit chien Milyi qui prend de plus en plus de place dans ce tome. Cette histoire en deux tomes, qui veut dénoncer la situation en Russie, avec les mères qui cherchent leur fils engagé dans l’armée, est ancrée dans l’actualité du début du XXIème siècle; en effet, à la toute fin de l’album, on peut voir une journaliste qui n’est autre qu’Anna Polikovskaia, journaliste assassinée devant chez elle à Moscou il y a quelques années. Amère Russie est pour moi une très bonne découverte, avec une histoire qui se lit très bien, alors que ce n’était pas gagné au départ, vu mes réticences.

A partir de 15 ans selon l@BD.

On en parle sur les blogs :

Premières planches à voir sur Izneo.