Culottées tome 2

CULOTTÉES tome 2, des femmes qui ne font que ce qu’elles veulent, par Pénélope Bagieu (Gallimard BD, 2017)
Suite du tome 1, avec de nouvelles biographies de femmes aux parcours hors du commun, un peu partout dans le monde, de l’Inde à la France, de l’Afghanistan aux Etats-Unis, dans des domaines aussi variés que la vulcanologie, la musique et le chant, le bien-être animal, le droit, le banditisme, le journalisme, l’utopisme réaliste… Ainsi, on passe de Katia Krafft aux Shaggs, de Sonita Alizadeh à Betty Davis, de Thérèse Clerc à Phulann Devi, de Mae Jemison à Cheryl Bridges… Lire la suite

Le teckel

LE TECKEL, par Hervé Bourhis (Arte / Casterman, 2014, coll. Professeur cyclope).

teckelDans le monde des visiteurs médicaux, la concurrence est rude. Au laboratoire Duprat, le scandale d’un médicament anti-douleur qui a fait plusieurs centaines de morts a mis à mal la réputation du laboratoire et la presse s’en est emparée. Un nouvel anti-douleur est lancé sur le marché, et il faut tout reconstruire et le vendre auprès des professionnels de santé. C’est de cette mission que sont investis Guy Farkas (un homme en fin de carrière, fan de Rimbaud et surnommé Le teckel dans le milieu des visiteurs), affublé d’un jeune débutant Jérémy qui est en réalité chargé de surveiller le pire commercial de l’entreprise… En effet, les rapports de Guy avec les clients ne sont vraiment pas bons, sa réputation colérique le précédant. Voici alors nos deux collègues partis en vieille CX break dans le secteur de Guy pour vendre les produits maison. 24 heures sur 24 avec un vieux bougon, ce n’est pas facile pour Jérémy, mais chacun va se découvrir… et quand on rencontre les concurrents d’un autre laboratoire avec lesquels on a aussi des connaissances en commun, l’ambiance est plus que tendue… Pour autant, chacun a des pièces d’un puzzle plus compliqué qu’il n’y paraît…

Lire la suite

Tu sais ce qu’on raconte

TU SAIS CE QU’ON RACONTE, par Gilles Rochier (scénario) et Daniel Casanave (dessin) (Warum, 2017)

Dans une petite commune comme il en existe des milliers en France, un jour comme un autre, une rumeur enfle de plus en plus : le fils Gabory serait revenu, des années après avoir quitté la commune. Oui, mais pourquoi ? Y a-t-il un lien avec l’affaire à laquelle il a été mêlé il y a quelques années ? Ou serait-ce juste pour rendre visite à sa famille ? Du cantonnier à la coiffeuse, de la mère de famille au pilier de comptoir, du médecin au déménageur, chacun des habitants y va de sa supposition, de son avis ou de son interprétation plus ou moins fausse…  Lire la suite

Goupil ou face

GOUPIL OU FACE, par Lou Lubie (Vraoum, 2016)

goupil ou face

Autobiographie d’une jeune femme prénommée Lou, qui a tout pour réussir, amour, amis, famille, travail…, mais n’y arrive pas pleinement. Elle déprime sans en comprendre les raisons et a ensuite des périodes d’euphorie et de motivation Au fil du temps, et après consultation de nombreux spécialistes, parmi lesquels des psychologues et des psychiatres, elle découvre qu’elle est bipolaire, plus précisément cyclothymique : son tempérament, représenté sous la forme d’un renard, varie du tout au tout très rapidement, de façon parfois incontrôlée. Il va falloir que Lou apprenne à vivre avec, et si possible à domestiquer ce renard pour qu’il prenne moins d’emprise sur sa vie. Elle nous raconte ce combat dans ce roman graphique. Lire la suite

Souriez

SOURIEZ, par Raina Telgemeier (Akileos, 2011)

Autobiographie de Raina, une jeune fille américaine normale, dont le but était d’être comme les autres, mais qui à la suite d’une mauvaise chute, va devoir suivre un parcours de santé complexe pour retrouver son sourire et son moral. Ses deux dents de devant sont cassées, et il va lui falloir beaucoup de temps et de courage pour retrouver son sourire. Entre les rendez-vous chez les spécialistes, les réunions de scouts, les journées au collège… Raina va grandir, apprendre à mieux cerner les autres et aussi voir naître sa voie artistique… Lire la suite

L’amour est une haine comme les autres

L’AMOUR EST UNE HAINE COMME LES AUTRES, par Stéphane Louis (scénario), Lionel Marty (dessin) et Véra Daviet (couleurs) (Bamboo, 2017, coll. Grand angle)

amour haine autresQuelque part en Louisiane en 1948, un noir est tabassé dans une ruelle par un groupe de blancs racistes. Arrive alors un homme blanc qui a l’air bien remonté, mais pas pour les mêmes raisons… Retour en arrière : 1929, Abelard surnommé « Abé » est un jeune noir ami avec un jeune blanc rouquin, Will. Le premier, vif et intelligent a perdu son père et vie seul avec sa mère dans une cabane en bois, tandis que Will, qui n’est pas une lumière est bien né dans une famille d’entrepreneurs raciste membre du KKK. Suite à une mauvaise chute, Abé est sauvé de la noyade par son copain, et pour remercier Will de son geste, Abé va l’aider à apprendre ses leçons, pour que Will puisse reprendre l’entreprise de son père. Les deux garçons concluent alors un pacte pour la vie ». En 1946, alors que Will a repris les rênes de l’entreprise, le racisme est toujours aussi présent. Abé est employé par Will et subit les remarques de ses « collègues » et de son patron, mais en vrai c’est lui qui gère les comptes, Will n’étant raciste qu’en façade. Mais leur belle amitié cachée aux yeux de tous va être mise à mal par leurs familles ainsi que par une femme qui convoite l’argent de Will plus que l’homme… Lire la suite

Le jour où le bus est reparti sans elle

LE JOUR OÙ LE BUS EST REPARTI SANS ELLE, par Beka (scénario), Marko (dessin) et Maëla Cosson (couleurs) (Bamboo, 2016)

jour où busClémentine a une petite vie bien réglée : célibataire, elle se plaît assez dans son boulot, a un joli appartement, mais n’a pas vraiment confiance en elle, réalisant qu’il lui manque quelque chose pour se sentir vraiment bien, pour atteindre le bonheur… Depuis quelques temps, elle s’est mise à la méditation et pendant un week-end, rejoint un groupe qui part à un séminaire en bus. Sur la route, le groupe s’arrête près une épicerie perdue en pleine forêt, et repart en oubliant la transparente Clémentine. Au départ déboussolée, la jeune femme va finalement se rendre compte que c’était peut-être le mieux pour elle. Grâce à Antoine, propriétaire de l’épicerie et philosophe à ses heures perdues, et à une de ses amies de passage, elle va réaliser que le bonheur n’est pas forcément un objectif inatteignable…

Lire la suite