Appelez-moi Nathan

APPELEZ-MOI NATHAN, par Catherine Castro (scénario) et Quentin Zuttion (dessin) (Payot graphic, 2018)

appelezmoinathanLila grandit sans problème, jusqu’au jour où ses formes de femme apparaissent… Problème, cela ne correspond pas avec ce qu’elle est à l’intérieur. Lila sait qu’elle est un garçon, que son prénom est Nathan, alors il/elle refuse tout ce qui a trait à cette identité féminine. Mais pas facile de faire entendre cette nouvelle à son entourage… Il faut d’abord faire accepter cette identité à sa famille, à ses amis avant d’entreprendre le changement physique et d’identité.

Lire la suite

Publicités

Récit intégral ou presque de mon premier baiser [roman]

RÉCIT INTÉGRAL (OU PRESQUE) DE MON PREMIER BAISER, par Jo Witek (Seuil, 2009 [réédité en 2011 avec une nouvelle couverture])

jowitek

Xavier habite avec son petit frère à la campagne, au milieu des vignes du Languedoc. Il a 14 ans, est un grand lecteur, mais surtout il ne pense qu’aux filles. Il aimerait tomber amoureux, mais se pose mille et une questions. Jusqu’au jour où il rencontre la fille d’une amie de sa mère, qui vit à Montpellier. C’est le grand amour entre  lui et Mina. Il note ses impressions dans un cahier offert par sa grand-mère quelques années auparavant. Mais pas facile de se voir quand on le veut quand on n’a que 14 ans, et que pour communiquer on n’a qu’internet…

Lire la suite

La première fois [roman]

LA PREMIÈRE FOIS, par un collectif d’auteurs [Melvin Burgess, Anne Fine, Keith Gray, Mary Hooper, Sophie McKenzie, Patrick Ness, Ball Rai, Jenny Valentine] (Gallimard jeunesse, 2011, coll. Scripto)

001182371.jpgRecueil de huit nouvelles sur la première fois des adolescents, dans des situations, des pays et des époques différents…

Lire la suite

Comme un frère [roman]

COMME UN FRÈRE, par Françoise Jay (Bayard, 2016)

comme un frèreLorenzo a dix-huit ans et six soeurs avec lesquelles il s’entend bien. Apprenti menuisier, il est le seul homme de la famille depuis que son père est décédé accidentellement. Gaspard, un an de plus, est quant à lui en études supérieures de maths, plus par volonté paternelle que par réelle volonté personnelle. Les deux jeunes hommes se rencontrent dans une chambre d’hôpital où ils sont voisins, Lorenzo suite à un vol de scooter qui a mal tourné, Gaspard suite à une tentative de suicide en sautant d’un immeuble… Au départ muet, Gaspard va s’ouvrir, et les deux vont se découvrir une amitié très forte. Leur projet en commun de théâtre, l’un en tant que décorateur, l’autre en tant que comédien, va naître dans cette chambre, puis perdurer ensuite une fois leur séjour terminé… Lire la suite

L’amour est une haine comme les autres

L’AMOUR EST UNE HAINE COMME LES AUTRES, par Stéphane Louis (scénario), Lionel Marty (dessin) et Véra Daviet (couleurs) (Bamboo, 2017, coll. Grand angle)

amour haine autresQuelque part en Louisiane en 1948, un noir est tabassé dans une ruelle par un groupe de blancs racistes. Arrive alors un homme blanc qui a l’air bien remonté, mais pas pour les mêmes raisons… Retour en arrière : 1929, Abelard surnommé « Abé » est un jeune noir ami avec un jeune blanc rouquin, Will. Le premier, vif et intelligent a perdu son père et vie seul avec sa mère dans une cabane en bois, tandis que Will, qui n’est pas une lumière est bien né dans une famille d’entrepreneurs raciste membre du KKK. Suite à une mauvaise chute, Abé est sauvé de la noyade par son copain, et pour remercier Will de son geste, Abé va l’aider à apprendre ses leçons, pour que Will puisse reprendre l’entreprise de son père. Les deux garçons concluent alors un pacte pour la vie ». En 1946, alors que Will a repris les rênes de l’entreprise, le racisme est toujours aussi présent. Abé est employé par Will et subit les remarques de ses « collègues » et de son patron, mais en vrai c’est lui qui gère les comptes, Will n’étant raciste qu’en façade. Mais leur belle amitié cachée aux yeux de tous va être mise à mal par leurs familles ainsi que par une femme qui convoite l’argent de Will plus que l’homme… Lire la suite