Romans jeunesse

Ma fugue dans les arbres [roman]

MA FUGUE DANS LES ARBRES, par Alexandre Chardin (Magnard jeunesse, 2019, coll. Romans perles)

Albertine de la Furetière est en sixième, alors que son jeune frère Sylvain est en CM2. Dotée d’un sacré caractère, la jeune fille demande en cadeau d’anniversaire pour ses 11 ans une balançoire à accrocher à la seule branche qui donne sur le jardin familial nu. Leur nounou, Pierre, que les enfants surnomment Nours, lui installe l’objet tant convoité, mais le père de famille, aussi employeur de Nours, refuse tout net tout ce qui a trait de loin ou de près avec les arbres. Il coupe la balançoire, et Albertine pique une telle colère contre son père qu’elle grimpe dans les arbres et s’enfuit à travers les branches. Elle se promet de ne plus en descendre… La voilà au milieu des arbres qu’elle aime tant mais que son père semble détester au plus haut point sans qu’elle en sache la raison…

Encore un roman dans le cadre d’un prix littéraire adolescent, et cette fois encore, je n’étais pas spécialement emballée par le thème de la nature et d’une jeune ado qui décide de vivre seule dans les arbres. Au final, le texte de près de 240 pages se lit bien, car Albertine, la narratrice, est dotée d’une sacrée répartie et d’un humour assez déroutant. En même temps, elle a l’air assez posée et mature, peut-être parce qu’elle ne sait rien ou presque de sa mère qui est morte alors qu’elle et son frère étaient bébés.

Finalement, le texte se déroule sur un temps assez limité, car elle ne passe pas non plus des jours et des jours en hauteur, mais elle reçoit des visites qui animent ses journées (aidée par son frère qui lui amène son sac et quelques affaires personnelles), et elle prend aussi le temps d’observer la nature autour d’elle. Bref, un texte sur la nature, sur les relations familiales et les secrets qui peuvent gâcher certaines relations. Alors oui, on comprend assez vite le secret qui était dissimulé aux enfants, mais ce texte met vraiment en avant les arbres, comme des personnages secondaires. Cela donne envie d’observer un peu plus les troncs et les branches qui nous entourent… J’ai trouvé ce récit assez apaisant, car même s’il ne se passe pas vraiment beaucoup d’actions, on est avec Albertine et on profite du paysage !

A partir de 10 ans selon Ricochet.

On en parle sur les blogs : Balad’en page, Les pages qui tournent, Parfums de livres, Dans ta page, Hashtag Céline, Sous le feuillage

Extrait à lire depuis le site de l’éditeur.

2 réflexions au sujet de “Ma fugue dans les arbres [roman]”

  1. Effectivement, on est assez dans une bd contemplative avec peu d’action… Mais beaucoup d’évolution psychologique. Comme tu dis, on profite également du paysage et de la nature. Une lecture agréable et poétique pour moi aussi. Merci du lien ! :*

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s