Romans jeunesse

Après la chute [roman]

APRÈS LA CHUTE, par Marie Leymarie (Syros, 2021)

après la chuteLilou, 16 ans, est gymnaste. Elle s’entraîne dur pour participer à la compétition ultime, les Jeux Olympiques de Rio. La date approche, et un malheur s’abat sur elle : elle se blesse et doit stopper l’entraînement pendant deux mois. Pour la jeune fille qui s’entraîne au Pôle espoir de Toulon, qui a quitté le nid familial à Nice depuis ses 11 ans et a sacrifié bon nombre de choses à sa passion, la nouvelle tombe comme un couperet et est très compliquée à avaler. Alors elle va essayer de se remettre au mieux, quitte à ne rien dire, quitte à faire croire à son entourage que tout va bien…Son objectif reste le même : participer aux JO…

J’ai lu ce roman dans le cadre d’une présélection à un prix littéraire jeunesse. Une collègue qui l’avait lu avant moi m’avait dit avoir beaucoup aimé et l’avoir trouvé réaliste. N’ayant aucune connaissance ou presque en gymnastique, j’ai commencé cette lecture sans en attendre grand-chose, mais j’ai véritablement adoré ce texte. Il est très crédible, on a à la fois la vie de l’adolescente qui ne vit que par la gym,

J’ai aimé aussi les références historiques, aux gymnastes célèbres (de la roumaine Nadia Comanesci à l’américaine Simone Biles, en passant par la française Emilie Le Pennec), ainsi que les explications sur les différentes figures réalisées. L’autrice prend le temps d’expliquer, sans que cela ne paraisse pédagogique. Son style d’écriture est très fluide, et les explications passent sans problème, tout comme lorsqu’elle décrit des figures de gym…

Ce roman d’environ 250 pages s’adresse aux fans de sport, mais aussi à ceux et celles qui n’aiment pas spécialement la gymnastique. En effet, il est aussi question d’une ado qui veut croire en ses rêves, qui s’est entraînée dur pour un seul objectif et qui ne veut pas y renoncer, quitte à y laisser sa santé… Il y est aussi question de relations familiales compliquées : Lilou ne s’entend plus avec sa grande sœur Julia qu’elle avait surpassée autrefois à la gym et qui vit désormais en autonomie comme une jeune adulte ; elle parle bien peu à ses parents qui s’occupent de leur benjamine Clara, autiste. Même avec sa meilleure amie Margaux, qui est restée à Nice, elle ne sait plus trop quoi dire… Lilou est donc seule ou presque à Nice, sa vie se trouvant avec ses amies du pôle espoir à Toulon. J’ai trouvé cette héroïne touchante mais aussi un poil obstinée (ce qui peut aussi se comprendre en raison des sacrifices faits et de sa vie si particulière…). Pour conclure, les personnages apportent tous quelque chose à ce récit, au-delà du sport.

Voici donc un texte qui devrait plaire aux élèves !

A partir de 12 ans selon Ricochet.

On en parle sur les blogs : Les lectures de Mylène, Des collines de papier, Les lectures de Chloé, Mademoiselle Maeve, Litté’jeune, Thésau’Rex

Interview de l’autrice sur le site de l’éditeur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s