BD fantastique, BD hors de nos frontières

Béatrice

BÉATRICE, par Joris Mertens (Rue de Sèvres, 2020)

béatriceBéatrice est une jeune femme qui travaille comme vendeuse dans un grand magasin. Chaque matin et chaque soir, elle prend le train, au milieu de tous ceux qui font le même trajet qu’elle. En gare, elle remarque un mystérieux sac rouge au sol, semblant être abandonné. Au bout de plusieurs jours, elle cède à sa curiosité et décide de prendre le fameux sac qui semble l’attendre là… Cela va changer le cours de sa vie…

J’ai choisi cet album car je l’avais repéré sur des blogs (et comme d’habitude, je n’ai pas noté chez qui…). Je ne me rappelais plus qu’il s’agissait d’un album sans parole, album que je suis peu habituée à lire. En effet, ce n’est pas la même façon de le lire, la concentration n’est pas similaire, et il faut observer tous les détails pour saisir le scénario. Je n’ai pas eu de souci de lecture, car le dessin est réellement magnifique. Les portraits sont délicats, les paysages sont très riches en détails : les enseignes sont nombreuses, les lumières donnent une impression de vie citadine trépidante.

C’est un vrai régal pour les yeux. Graphiquement, l’auteur (dont ce serait le premier album si j’ai bien lu) a vraiment quelque chose qui nous accroche dès les premières cases, de tailles variées, allant même jusqu’à la double planche. Il joue aussi avec les couleurs : seule son héroïne porte des vêtements de couleur parmi une foule grise. On s’attache à cette héroïne solitaire, qui va trouver dans le contenu du sac un peu de réconfort… Le contenu de ce sac (que je ne dévoilerai pas, pour ne pas ‘spoiler’ l’histoire) est magnifiquement dessiné, on a l’impression que ce sont des vrais objets… La chute concernant Béatrice est belle, triste certes, mais belle également. Elle nous laisse un sentiment étrange, entre la beauté de l’histoire et cette mélancolie également…

Il n’y a pas un mot dans cet album, sauf les titres des chapitres qui donnent le ton et sont très bien choisis. Mais c’est vraiment un album que j’ai pris plaisir à lire ! A découvrir sans hésiter !

A partir de 13 ans selon l@BD.

On en parle sur les blogs : D’une berge à l’autre, Bouquinbourg, Les lectures de Mylène, Little pretty books, Les mots de la fin, Parfums de livres

Premières planches à voir sur Izneo.

Cet album participe à bd, et ce mercredi on se donne rendez-vous chez Stéphie qui accueille les billets de tous les participants à ce rendez-vous hebdomadaire !

7 réflexions au sujet de “Béatrice”

  1. Voilà qui me fait très envie ! J’en lis peu mais j’aime bien ces albums où on doit s’imaginer les textes. Et cette histoire me semble particulièrement belle et touchante.

    J’aime

  2. tout le monde semble beaucoup aimer cet album mais j’avoue que le côté sans parole me freine un peu. Mais j’y jetterais sans doute un œil un jour 🙂

    J’aime

  3. Déjà notée mais toujours pas lue. Les BD demandées à la médiathèque départementale mettent parfois plusieurs mois à arriver jusqu’à moi… Mais elles finissent par arriver, c’est le principal !!

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s