Sixtine, tome 1 : l’or des Aztèques

SIXTINE, tome 1 : L’OR DES AZTÈQUES, par Frédéric Maupomé (scénario) et Aude Solheilac (dessin) (Les éditions de la gouttière, 2017)

sixtine

Sixtine n’a plus de papa depuis qu’elle est enfant. Celui-ci avait quitté sa famille pour vivre avec la mère de Sixtine et fonder une famille. Sixtine grandit, sans en savoir plus sur ses origines paternelles. La situation financière de la petite famille est compliquée, et la mère doit se résoudre à se séparer de la maison qui abrite ses souvenirs… Sixtine se doute bien des soucis de sa mère, mais cherche aussi à en savoir plus sur son père. Après avoir mené son enquête, elle découvre la maison de sa grand-mère… En parallèle, les fantômes pirates, qu’elle seule voit depuis le décès de son père, lui proposent de voler un trésor vu au musée de la ville pour améliorer la situation financière de Sixtine et sa mère…

Encore un album repéré sur des blogs ! La blogosphère, particulièrement la BD du mercredi, est un repère de nombreuses tentations littéraires… Au vu des bons avis laissés par les blogueurs, je me suis laissée tenter par cette histoire, en achetant l’album pour le CDI du collège. Déjà au premier abord, l’album présente bien : il est épais (près de 80 pages), la silhouette de l’héroïne est brillante alors que le reste de la couverture est mat, et enfin la couverture donne des indices sur le contenu de l’histoire sans trop en dévoiler. Déjà ça commence bien !

L’histoire débute par une introduction de quelques planches : Sixtine a quatre ou cinq ans, et rencontre les fantômes des pirates sur une plage. On comprend la situation familiale compliquée, puis un saut dans le temps nous amène alors que Sixtine est devenue une ado, et que sa mère tente de subvenir aux besoins financiers de la petite famille. Les pirates sont toujours là, et cela amène des situations drôles au collège par exemple… Il y a aussi des moments plus graves, avec le souvenir du père décédé, ou quand Sixtine ne veut pas blesser sa mère en lui posant des questions sur ses origines… Ainsi, le scénario, intelligent, alterne moments joyeux et plus mélancoliques. Le dessin d’Aude Soleilhac colle très bien aux propos. Le trait est vif, les personnages ont de sacrées trognes (les pirates par exemple, ou le majordome de la grand-mère, ou encore les cheveux bleus de Sixtine). Les couleurs donnent vie à l’histoire et c’est vraiment très agréable à lire.

Sixtine constitue pour moi un bon album jeunesse d’aventure, avec une héroïne aux cheveux bleus débrouillarde et attachante. C’est donc (une fois de plus !) une bonne pioche. Le tome 2 sort cet été, j’espère que les collégiens le demanderont !

A partir de 11-12 ans selon moi.

On en parle sur les blogs : Chroniques de l’invisible, Promenades & méditationsParlons bouquins, Au milieu des livres, Bar à BD, Les bouquins d’Anaïs, So livresse

Premières planches à voir sur Digibidi.

Lien vers le site du scénariste.

Cet album participe à la-bd-de-la-semaine-150x150, et ce mercredi, c’est Stephie qui accueille les « bulleurs » du jour.

Publicités

28 réflexions sur “Sixtine, tome 1 : l’or des Aztèques

  1. lasardine 21 mars 2018 / 07:59

    Je l’ai lu il y a quelques jours, je te lis rapidement, en attendant de rédiger mon billet 😉

    Aimé par 1 personne

    • caro 21 mars 2018 / 15:00

      Je crois que ça t’a plu aussi… J’irai lire ton article quand tu le publieras !

      J'aime

    • caro 21 mars 2018 / 14:47

      C’est un bel univers à découvrir pourtant… Tu peux essayer après ton grand, par exemple… 😉

      J'aime

  2. Mo' 21 mars 2018 / 09:37

    Ce tome est plein de promesses oui et annonce une série haute en couleurs. Je trouve ça chouette cette diversité dans les publications jeunesse. Depuis quelques années, il y en a vraiment pour tous les gouts et beaucoup d’originalité dans les publications

    Aimé par 1 personne

    • caro 21 mars 2018 / 14:46

      C’est sûr que le secteur jeunesse s’est renouvelé : on est loin des Astérix et autres Tintin classiques ! On trouve tellement de choses variées que c’est un régal de découvrir de beaux titres !

      Aimé par 1 personne

  3. Leiloona 21 mars 2018 / 09:45

    Je regarderai si elle est au CDI afin de la découvrir, sinon ce sera à la médiathèque ! 🙂

    Aimé par 1 personne

    • caro 21 mars 2018 / 14:45

      Tu devrais la trouver… Bonne lecture alors !

      J'aime

  4. noukette 21 mars 2018 / 10:49

    Le tome 2 est déjà sorti ? Mince, il faut que je me dépêche de découvrir cette gamine ! Hop, à mettre sur la commande du CDI ! 😉

    Aimé par 1 personne

    • caro 21 mars 2018 / 14:40

      Non, en fait, il n’est pas encore sorti, c’est pour cet été… Je n’avais pas les yeux en face des trous hier en écrivant l’article… 😉

      J'aime

    • caro 21 mars 2018 / 14:44

      Surligne, souligne, encadre… pour ne pas l’oublier ! Ce serait dommage de la rater ! 🙂

      J'aime

    • caro 21 mars 2018 / 14:44

      J’espère que tu la liras prochainement alors !

      J'aime

  5. Jérôme 21 mars 2018 / 13:13

    Bien sûr que les collégiens vont demander le tome 2, cette petite Sixtine a trop de qualités pour que l’on passe à coté.

    Aimé par 1 personne

    • caro 21 mars 2018 / 14:43

      Tout à fait d’accord ! (et s’ils ne la demandent pas, je trouverai la suite en bibliothèque ! 🙂 )

      J'aime

    • caro 21 mars 2018 / 21:41

      Carrément ! Et qui méritent d’être plus connues !

      J'aime

  6. saxaoul 22 mars 2018 / 15:06

    Je l’ai acheté pour le CDI mais je ne l’ai pas encore lu. Les collégiens semblent aimer : ils m’ont demandé la suite !

    Aimé par 1 personne

    • caro 24 mars 2018 / 15:10

      Oui, elle est bien. Moi je n’ai pas encore eu de retour, mais ça ne saurait tarder !

      Aimé par 1 personne

    • caro 24 mars 2018 / 15:10

      Cet album plaira sans nul doute aux jeunes ados !

      J'aime

  7. Blandine 24 mars 2018 / 11:03

    Ton avis renforce ceux lus jusqu’à présent. J’espère pouvoir le trouver à la bibliothèque un jour!

    Aimé par 1 personne

    • caro 24 mars 2018 / 15:11

      Je pense que tu la trouveras, l’album commence à faire parler de lui (ou sinon, il faudra que tu la suggères à ta bibli !)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s