BD aventure

Chronosquad, tome 5

CHRONOSQUAD, tome 5 : Vie éternelle, mode d’emploi, par Giorgio Albertini (scénario) et Gregory Panaccione (Delcourt, 2019)

chronoA cause d’un bug rare de leur voyage dans le temps, des journalistes, un scientifique et une célèbre  romancière deviennent des naufragés tout en haut d’une montagne, dans une zone temporelle inexplorée. Leur destination initiale était le Pliocène, il y a deux millions d’années, la navette s’est perdu lors du voyage, et alors qu’ils croient arriver au Népal, il s’avère qu’ils sont en 802, au temps de Charlemagne. Les Chronosquads sont appelés à la rescousse et se préparent à un sauvetage inédit dans une zone hors du chronotourisme contrôlé. Les risques sont grands dans cette zone où ils peuvent se perdre à tout jamais…

Je croyais que la série de Chronosquad s’était terminée avec le tome 4, que j’avais apprécié (lien vers le tome 1, le seul chroniqué sur le blog), mais j’ai découvert qu’il y avait une saison 2, avec actuellement 2 tomes sortis (numérotés 5 et 6). Ici, on a un récit complet, et on retrouve tous les personnages ou presque, quelques mois après les avoir laissés. Une présentation des personnages précède l’histoire, et permet de se remettre en tête les rôles avant de se lancer dans cette nouvelle aventure. Depuis la fin du tome 4, Elisabeth Penn a eu son enfant avec Leonard de Vinci et vit aussi avec Bloch, une sorte de ménage à trois.

Ici, l’histoire met un peu de temps à démarrer, elle n’est au final pas forcément indispensable, mais elle fera plaisir à ceux qui ont lu la quadrilogie précédente qui retrouveront avec plaisir les personnages, les explications sur les voyages, les périodes historiques… J’aime assez l’idée de ce voyage dans le temps, et de tout ce que cela implique si des éléments sont changés dans le passé. L’idée n’est pas neuve et a été explorée dans bon nombre de films, séries et livres, mais ici, tout se tient. Il y a de plus quelques passages drôles, sur l’éducation de l’enfant et le décalage entre l’époque de Léonard et celle du 21e siècle de Penn. Egalement, une petite histoire qui rencontre la grande, le tout donne un album certes pas mal du tout, mais pas inoubliable tout de même.

Non mentionné sur l@BD, le tome 1 était conseillé à partir de 13 ans.

Premières planches à voir sur Izneo.

On en parle sur les blogs : SambaBD, Une case en plus

Publicité

1 réflexion au sujet de “Chronosquad, tome 5”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s