Les vents de la colère, tome 1

LES VENTS DE LA COLÈRE, tome 1, par Tatsuhiko Yamagami (Delcourt, coll. Fumetsu, 2006)

https://i1.wp.com/www.decitre.fr/gi/72/9782756003672FS.gif1969, au Japon. Des manifestations étudiantes se concluent dans le sang, face à un pouvoir de plus en plus soumis aux Etats-Unis. La guerre du Vietnam est commencée, et il se passe de drôles de choses au Japon, on entend parler de rumeurs sur une attaque du Cambodge voisin. Gen est étudiant et est opposé à sa famille militariste. Il devient indépendant, trouve du travail chez un éditeur, et par la même occasion découvre un secret d’état : des habitants séquestrés depuis que leur village a été frappé par un virus militaire. Voulant révéler cela, un de ses enseignants et des élèves sont emprisonnés. Gen est aussi surveillé par les autorités, mais laissé en liberté. Pendant ce temps, le frère de Gen, militaire, est envoyé au Cambodge, dans le cadre de l’alliance entre le Japon et les USA… L’opposition entre les deux frères est totale.

Voici le premier tome d’un diptyque. A vrai dire, je n’ai pas accroché. 1, c’est très long (plus de 280 pages dans ce tome). 2, le contexte est compliqué et lointain pour les européens que nous sommes. Je n’ai pas assez de connaissances sur la situation du japon post-seconde guerre mondiale et sur la guerre au Vietnam pour pouvoir voir l’importance de ce manga réalisé dans les années 1970. Il est indiqué sur la 4ème de couverture qu’il s’agit d’une oeuvre emblématique des mouvements étudiants de contestation de la fin des années 1960. J’ai vraiment eu du mal avec les changements de situations. Pour moi, ça m’a paru trop peu clair, même si on distingue bien le côté contestation qui règne au Japon face à l’occupant américain, vainqueur de la guerre plus de 20 ans auparavant. Ce côté-là est intéressant, mais ensuite, ce qui touche à la guerre du Vietnam m’a assez peu intéressé, peut-être par manque d’informations à ce sujet. Le dessin n’est pas spécialement engageant non plus pour s’intéresser à la politique de l’époque. Il ressemble à du Tezuka, donc assez statique. Par contre le découpage, irrégulier, permet quand même de rendre le récit un peu vivant. Mon bilan est donc mitigé, car le récit est vraiment trop compliqué.

A partir de 13 ans selon l@BD, mais d’après moi, pas avant le lycée et pas pour tous les élèves…

On en parle sur le web : Japan-loversiddbd. Trouvé lors de la rédaction de l’article : quelques explications du contexte historique sur un site réalisé par un prof d’histoire en lycée.

Publicités

5 réflexions sur “Les vents de la colère, tome 1

  1. Petite Noisette 7 juin 2011 / 23:21

    Malgré ton avis c’est un manga que je connaissais pas et qui me tente bien ! J’aime bien découvrir l’Histoire du Japon alors je tenterai peut-être un jour ou l’autre… 😉

    J'aime

    • caro 8 juin 2011 / 11:22

      Ce n’est pas que l’histoire du japon ne m’intéresse pas, c’est juste que je n’avais pas assez d’éléments dans ma culture perso pour comprendre vraiment ce manga… Et puis, il faut aussi dire que je l’ai lu par petits morceaux (280 pages, ça fait quand même pas mal de petits morceaux), ce qui fait que j’ai eu du mal à voir la ligne directrice aussi… Mais bon, il paraît que c’est un « classique » et qu’il fait référence dans l’histoire du manga. Au moins j’aurais essayé !
      Je l’ai lu car il était dans un des 2 cdi où je travaille. Ca ne m’étonne pas vraiment que les élèves (collégiens ou lycéens) ne l’aient pas emprunté…

      J'aime

  2. yaneckchareyre 8 juin 2011 / 21:33

    Moi je n’ai rien compris, et pourtant je suis un passionné du Japon. J’ai trouvé ça confus, difficile à situer entre réalité et uchronie, enfin bref, je n’ai même pas fait de chronique, c’est te
    dire.

    J'aime

    • caro 9 juin 2011 / 11:01

      Ouf alors, je n’ai pas été la seule !!
      Je pense qu’il nous manque les clés pour comprendre ce manga, car l’époque et le contexte sont bien différents et il doit comporter des éléments qui paraissaient normaux à l’époque de sa sortie
      (années 70), et qui maintenant nous apparaissent bien obscurs…
      Même pas de chronique de faite ? Ca ne doit pas t’arriver souvent, non ?!?

      J'aime

      • yaneckchareyre 9 juin 2011 / 18:25

        Rarement à l’époque où j’ai lu ce manga. Aujourd’hui, je me fais moins chier à chroniquer ce qui ne m’inspire rien. Comédie sentimentale pornographique, par exemple, m’a trop ennuyé pour que
        j’écrive quoi que ce soit dessus. Je me fais un peu plus exigeant sur mes propres chroniques. ^^

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s