Silas Corey, tome 1 : le réseau Aquila

SILAS COREY, tome 1 : LE RÉSEAU AQUILA, par Fabien Nury et Pierre Alary (Glénat, 2013)

En 1917, alors que la France est en guerre et connaît des échecs et des mutineries parmi ses soldats, la situation à l’arrière n’est guère plus reluisante : Georges Clémenceau tente de faire tomber le gouvernement de son ennemi Caillaux. Dans ce but, il engage Silas Corey, un ancien reporter, détective et quelque peu aventurier, aidé de Nam, son homme de main d’origine indochinoise. L’objectif de Corey est de retrouver un mystérieux timbre, qu’un journaliste travaillant pour Clémenceau avait déniché avant d’être kidnappé. Il s’agissait là d’une preuve contre le gouvernement en place, qui serait utile pour le faire tomber. Silas Corey accepte la mission, mais profite aussi de la situation perturbée pour proposer ses services aux services secrets français (le 2ème bureau), mais aussi à Mme Zarkoff, une riche industrielle qui trempe dans des affaires louches. Silas Corey va aussi croiser la route d’Aquila, un espion au service de l’Allemagne ennemie. L’action du détective dandy va être importante pour la suite et la fin de la guerre…

Voici le premier volume d’un diptyque qui se passe pendant la première guerre mondiale. On ne sait pas trop de quel côté se place Silas Corey, tantôt du côté de Clémenceau, tantôt du côté des collaborateurs avec l’ennemi. C’est assez compliqué à suivre, car il retourne sa veste facilement selon les circonstances. Le personnage est complexe, et on en apprend plus sur son passé au fil de la lecture : ses blessures de guerre, mais aussi ses blessures de cœur. Le dessin est très agréable, dynamique grâce au trait et au découpage. Les couleurs font un peu passées, style années 20. Cet album est donc très agréable à regarder et bien complémentaire du scénario. A propos de ce dernier, il est écrit par Fabien Nury (auteur, entre autres, de la série Il était une fois en France), est dense et bien construit, et les dialogues sonnent toujours justes. Les indices sont répartis tout au long de l’album, au compte-gouttes, ce qui fait qu’on ne sait plus trop qui est de quel côté, qui travaille pour qui. Le héros est un personnage complexe, attachant mais aussi sans scrupule lorsqu’il s’agit de gagner de l’argent sur différents plans. Ce premier tome est donc riche et en même temps compliqué. La fin du volume apporte un semblant de réponse, car on comprend mieux qui est Aquila, l’espion allemand recherché, mais difficile de voir où cela va mener. Cependant je pense qu’on aura les réponses aux nombreuses questions qui se posent là lors de la lecture du second tome. Bref, c’est un bon volume, certes pas simple, mais qui ne peut que donner envie de lire la suite, pour en savoir plus sur Aquila mais aussi sur Silas.

A partir de 13 ans selon l@BD.

On en parle sur les blogs : Maghily, Marluuna, Miss Alfie croqueuse de livres, Une autre histoire, Oncle Fumetti

Consulter le blog du dessinateur Pierre Alary, pour voir son bien joli trait.

Interview vidéo de Pierre Alary, à voir sur « un amour de BD ».

Chronique radio sur l’album à écouter sur le Mouv’ (cliquer sur le cadre orange « émission du 13/04/2013 » pour lancer le player)

Les premières planches sont consultables sur le site de l’éditeur.

4 réflexions sur “Silas Corey, tome 1 : le réseau Aquila

  1. Eric the Tiger 28 décembre 2013 / 19:33

    J’ai beaucoup aimé cet album et ai trouvé la suite à la hauteur de mes attentes. Au plaisir de te relire…

    J'aime

    • caro 28 décembre 2013 / 20:50

      Dans ce cas, je vais essayer de trouver la suite rapidement 🙂 !!

      J'aime

  2. maghily 30 décembre 2013 / 10:39

    Merci pour le lien ! 🙂
    En effet, certains réponses arrivent dans le tome 2, que j’avais dévoré également !

    J'aime

    • caro 30 décembre 2013 / 15:53

      De rien ! 🙂
      Bon, et bien il va vraiment falloir que j’aille voir du côté du tome 2… ^^

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s